Mba Fô Piyan : Accord d’Alger IBK a besoin du soutien de tous !

7

En s’adressant au peuple pour le 22 septembre dernier, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta a mis le pied dans le plat de la CMA. Il a souhaité apporter des correctifs dans l’accord pour qu’il soit accepté de tous. Mais, depuis il semble être seul avec son ministre des Affaires Etrangères à défendre cette opinion. D’où depuis les attaques répétitives, des discours incendiaires contre l’Etat par des membres de la CMA. Pourtant, c’est le moment pour tous de se donner la main comme un seul homme et défendre ensemble les intérêts pas d’IBK mais de toute la nation. Alors, le président a aujourd’hui besoin de tous pour réaliser le rêve d’éviter la partition du pays. Ensemble donc, sortons des calculs mesquins et donnons-nous la main pour gagner cette bataille de l’unité.

Boubacar DABO

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. DOM
    “MOI OU LE DELUGE” s’adresse à l’homme politique qui félicite immédiatement le vainqueur avant la proclamation officielle des résultats.
    AMADOU TOUMANI TOURE en 2002 et IBK en 2013 .
    Il s’est même déplacé avec toute sa famille chez le vainqueur.
    En 2018,il était soutenu par une coalition.
    Il s’est soumis à la décision collective de contester, à juste raison, la victoire honteuse du président sortant.
    Certains ont même voulu qu’il n’aille pas au deuxième tour.
    CLÉMENT DEMBELE L’A MÊME QUALIFIÉ DE TRAITRE POUR AVOIR ACCEPTÉ DE PARTICIPER AU DEUXIÈME TOUR.
    L’histoire politique de SOUMAILA CISSE est suffisamment connue attestant qu’il n’est pas guidé par la conquête du pouvoir par tous les moyens.
    Après avoir été écarté de participer au congrès de l’ADEMA PASJ par le président du parti IBK qui a senti qu’il briguait, à juste raison compte tenu de sa performance dans le gouvernement sans être un poids lourd du parti, l’investiture du parti pour succéder à ALPHA OUMAR KONARE, il engage démocratiquement une action, conformément au texte du parti, afin de convoquer un congrès extraordinaire.
    Il arrive à réunir les deux tiers requis qui oblige IBK à démissionner refusant d’affronter loyalement SOUMAILA CISSE à l’intérieur du parti.
    Il brigue démocratiquement l’investiture du parti à la suite d’un primaire organisé au sein du parti.
    Il gagne au deuxième tour contre soumeylou BOUBEYE MAIGA.
    Après les élections présidentielles, il constate que la direction du parti à manœuvrer pour faire triompher ATT.
    En réalité des amis d’IBK qu’on voit aujourd’hui avec lui notamment le président du parti DIONCOUNDA TRAORÉ et le vice-président soumeylou BOUBEYE MAIGA.
    Ce qui l’oblige à démissionner du parti afin de ne pas être gêné dans sa conquête du pouvoir.
    S’il était un assoiffé de pouvoir, il aurait lutté pour avoir la tête du parti comme on a constaté dans certains partis politiques.
    Il a préféré créer un parti avec le risque de disparaître sur la scène politique.
    La qualité de l’opposition malienne sous la conduite de SOUMAILA CISSE depuis 2013 montre clairement qu’il ne cherche pas le pouvoir par tous les moyens.
    Il est même traité de mou par comparaison à un OUMAR MARIKO.
    Si c’était “MOI OU LE DÉLUGE”il aurait suivi le chemin tracé par OUMAR MARIKO c’est à dire une action permanente dans la rue comme on l’a vu contre ALPHA OUMAR KONARE.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. “Ensemble donc, sortons des calculs mesquins et donnons-nous la main pour gagner cette bataille de l’unité.”
    PAR RAPPORT AU PAYS, C’EST IBK ET LES PERSONNES QUI PROFITENT DE SON REGNE “QUI FONT DES CALCULS MESQUINS”.
    Mr. DABO, STP, VA VOIR LE Prof. ALI N DIALLO. IL TE RPOUVERAIT QUE TIEBLE AVAIT PEUT ETRE RAISON: IBK EST ATTEINT D’AUTISME.

  3. “…Alors, le président a aujourd’hui besoin de tous pour réaliser le rêve d’éviter la partition du pays….”
    IBK A-T-IL ENFIN CONSCIENCE QU’IL A SIGNE UN ACCORD QUI PEUT ABOUTIR A LA PARTITION DU PAYS?

    ALORS POUR GAGNE “LUNION AUTOUR DE LUI”, IL DOIT AU PREALABLE FAIRE SON MEA CULPA ET DECIDER D’ALLER SOIGNER SON AUTISME.

  4. “…En s’adressant au peuple pour le 22 septembre dernier, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta a mis le pied dans le plat de la CMA…”
    NON AU CONTRAIRE, IL A RECONNU QU’IL A FAIT PERDRE 4 ANS AU PAYS… POUR RIEN, ZERO.
    S’IL AVAIT ECOUTE…. QUI NE DEMANDAIT QU’IL CONSULTE LES MALIENS….

    ET PUIS, DABO IBK NE PEUT RIEN CONTRE LA CMA. IL EN A D’AILLEURS UNE PEUR BLEUE. CE SONT LES MALIENS EN UNISSON QUI PEUVENT CHANGER LES CHOSES

  5. Mba Fô Piyan: Accord d’Alger IBK a besoin du soutien de tous! Mais c’est lui Boua IBK qui a ete signe seul cet accord d’Alger apres sa defaite cruelle et sans appel a Kidal des mains des rebelles!

  6. Mr BOUBACAR DABO, le calcul politique se fait au niveau du pouvoir, pas au niveau de l’opposition.
    IBK doit pouvoir sécuriser le Mali sans l’aide de l’opposition, s’il est parfaitement légitime.
    C’est son illégitimité qui le pousse à faire appel à l’opposition.
    IL DOIT PARTAGER LE POUVOIR CAR IL N’EST PAS À SA PLACE.
    IBK veut avoir le beurre et l’argent du beurre.
    QU’EST-CE QUI GÊNE LE PRÉSIDENT À PARTAGER SON POUVOIR AVEC SON CHALLENGER, S’IL N’EST PAS DANS LE CALCUL POLITIQUE?
    Pourquoi refuser de donner des garanties sur l’application des résolutions du dialogue national INCLUSIF quant on sait qu’il n’a pas appliqué celles de la conférence D’ENTENTE NATIONAL?
    Si les maliens ne constatent pas d’amélioration dans la sécurisation, c’est grâce à l’attitude du président IBK de privilégier ses intérêts personnels au détriment de ceux des maliens.
    QUI NE SE RAPPELLE PAS DE SA DÉCISION DE PRIVILÉGIER L’AVION PRÉSIDENTIEL AU DÉTRIMENT DES HÉLICOPTÈRES DE COMBAT DONT L’ARMÉE AVAIT URGEMMENT BESOIN POUR AIDER LES SOLDATS SUR LE TERRAIN ?
    Après six ans d’exercice du pouvoir, le constat est clair et net qu’on ne peut pas aider le Mali avec IBK à sa tête.
    IL N’EST INTÉRESSÉ QUE PAR LE POUVOIR.
    Le Mali est le cadet de ses soucis.
    La solution est qu’il dégage.
    Essayer de l’aider, c’est empêcher de trouver rapidement la solution.
    Pour aider le Mali, dans la situation actuelle, IBK doit faire le choix entre préserver son pouvoir ou préserver le Mali.
    Il a fait le choix du premier d’où le blocage
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here