Association des autorités anti-corruption d’Afrique : Moumouni Guindo 1er vice-président

0

Le Président de l’OCLEI, Docteur Moumouni Guindo, est le nouveau premier vice-président de l’Association des Autorités Anti-Corruption d’Afrique (AAACA). C’est du moins ce qu’il faut retenir des travaux de la 5ème Assemblée Générale Annuelle de l’Association des Autorités Anti-Corruption d’Afrique (AAACA), qui se sont déroulés du 20 au 23 juin 2022 à Bujumbura, capitale du Burundi.

Les travaux de Bujumbura étaient placés sous le thème : “Protéger le patrimoine africain : combattre la corruption et les flux financiers illicites”. A cette importante rencontre, le président Moumouni Guindo était à la tête d’une forte délégation, composée de Oumar Wagué membre du conseil – président du pôle coopération de l’OCLEI et Issa Sow chef du service du protocole et d’appui à la coopération de l’OCLEI.  A l’issue du vote pour la recomposition du bureau, le candidat du Mali a été élu premier vice-président de l’Association des Autorités Anti-Corruption d’Afrique. La deuxième vice-présidence revenait au Cameroun. Le candidat de l’Egypte est désigné pour assurer la présidence de cette organisation panafricaine de lutte contre la corruption pour la bonne gouvernance.

Outre ces trois pays, le bureau de l’AAACA est composé des pays membres suivants : la Sierra Leone pour la zone Afrique de l’ouest, l’Algérie pour l’Afrique du nord, la Tanzanie en Afrique de l’est, le Zimbabwe en Afrique australe et la République du Congo (Brazzaville) pour la zone Afrique Centrale.

Pour revenir au Docteur Moumouni Guindo, disons que l’homme est sur un terrain connu. Il a déjà occupé des postes de haute responsabilité au sein d’institutions sous régionales de lutte contre la corruption. Dr Moumoui Guindo est membre fondateur et a été deux fois vice-président du RINLCAO soit de 2011 à 2014 et de 2018 à 2021. Et président par intérim de la même organisation de 2018 à 2019. Le RINLCAO veut dire Réseau des Institutions Nationales de Lutte contre la Corruption en Afrique de l’Ouest (RINLCAO)

A noter que l’Association des Autorités Anti-Corruption d’Afrique (AAACA) est une plateforme continentale créée en 2013, son objectif est de contribuer à combattre la corruption et consolider la bonne gouvernance sur le continent.                                                                                                                    

  K.THERA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here