Les révélations du Pr. Clément Dembélé : “8 milliards de Fcfa destinés aux cantines scolaires détournés au niveau du Ministère de l’Education” “Les 8 organes de lutte contre la corruption coûtent au budget national près de 16 milliards Fcfa par an”

22

En prélude au dépôt d’une plainte au Pôle économique contre le Ministère de l’Education sur la gestion des cantines scolaires, le Pr Clément Dembélé, président de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage (Pcc), nous a accordé une interview exclusive. Le mobile de la plainte, les différentes investigations menées sur la gestion du fonds de ces cantines et sa vision dans la lutte contre la corruption sont autant de sujets que nous avons abordés avec notre interlocuteur, connu pour son combat inlassable contre le détournement des deniers publics.

Aujourd’hui-Mali : Nous avons appris que vous vous apprêtez à dénoncer la gestion des cantines scolaires au Pôle économique. Peut-on savoir les principales raisons ?

Pr Clément Dembélé : Evidemment, nous avons eu vent de malversations dans la gestion des fonds alloués par des partenaires du Mali, notamment l’Union européenne, pour les cantines scolaires. C’est pourquoi nous avons cherché à connaitre davantage ce qui s’est réellement passé. Nous avons à cet effet rapproché deux grands gestionnaires qui sont dans ce domaine, parallèlement, nous avons aussi échangé avec des experts. Il est important de préciser que l’Union européenne a donné, en 2018, 8 milliards Fcfa pour les cantines scolaires. Mais d’après nos recoupements, ce montant a été intégralement détourné au niveau du Ministère de l’Education nationale. Cette histoire est très facile à comprendre parce que ce financement était destiné en grande partie pour les écoliers du centre du Mali car nous savons que, pour des raisons de sécurité, plusieurs écoles sont fermées et il était prévu un système de regroupement des élèves et ce montant était destiné à assurer la prise en charge alimentaire de ces enfants.  Le paradoxe est qu’il n’y a jamais eu de cantine et ce montant a été intégralement débloqué. Donc nous voulons savoir pourquoi l’argent a été débloqué, qui l’a débloqué et à quelles fins. En tout cas, d’ores et déjà, nous avons la certitude que ce fonds n’a pas été retiré dans les caisses pour les tout-petits.

Qu’est-ce qui vous permet de dire cela ?

Nous avons envoyé 18 personnes sur le terrain. La dernière personne est arrivée hier (ndlr dimanche 23 février). Ceux-ci ont produit leurs rapports. C’est à la suite de cela qu’au niveau de la PCC, nous avons la ferme conviction que le montant des cantines à pris d’autres destinations parce que nous avons plusieurs témoignages qui corroborent cette thèse, surtout ceux des différents acteurs sur le terrain. Qui, faut-il le rappeler ont affirmé ne pas avoir connaissance du regroupement des écoliers a fortiori l’existence de ces cantines scolaires au centre du pays.  Encore mieux, nous avons aussi interrogé des responsables de l’Union européenne. Bon, ceux-ci, compte tenu de leur statut diplomatique, sont très embarrassés d’évoquer le sujet, pour ne pas en faire un scandale. Donc juste vous dire que nous ne parlons pas dans le vide.

Vous voulez donc dire en des termes à peine voilés, que l’Union européenne n’est pas satisfaite de la gestion du fonds des cantines scolaires ?

Evidemment ! Pour être clair avec vous, elle n’est pas satisfaite car quand vous donnez l’argent pour un projet, vous faites au moins le suivi-évaluation. Mais comme je vous l’ai dit auparavant, elle est gênée d’évoquer publiquement le sujet. En somme, ce fonds a été détourné. Il est urgent maintenant de situer les responsabilités pénales et civiles.

Vous avez échangé avec l’Union européenne. Quid de ceux chargés de la gestion des cantines scolaires ?

Ils ont toujours refusé de collaborer. Nous avons envoyé trois courriers, ils disent qu’ils vont nous répondre, ils nous appellent au téléphone en disant qu’ils vont vous envoyer les rapports, mais nous sommes maintenant à 5 mois d’attente. Jusque-là, pas de réponse ! En plus des trois courriers envoyés au Ministère de l’Education, moi-même j’ai fait le déplacement pour rencontrer le défunt ministre Timoré Tioulenta. Il avait en son temps promis de faire la lumière. C’est vrai qu’il n’est plus parmi nous par le fait de Dieu, mais l’Administration étant une continuité, on devrait au moins nous donner une suite. Ce qui n’a pas été fait. Donc cette histoire n’est pas surprenante, elle est assimilable à celle des blindés ou à d’autres affaires de corruption.

Du moment où vous n’avez pas eu de réponse au niveau du département de l’Education, est ce que vous avez approché les structures chargées de ces cantines ?

Non, parce que nous savons que ces cantines relèvent du Ministère de l’Education et nous ne pouvons que nous adresser au ministre de l’Education pour qu’il situe les responsabilités à son niveau par rapport à ce détournement.

Mais Professeur, est ce qu’il ne sera pas mieux d’attendre d’abord le rapport du ministère avant de faire une conclusion hâtive en parlant de détournement ?

Que non ! Je parle avec certitude et nous avons les preuves que les 8 milliards Fcfa destinés aux cantines scolaires dans le centre du pays ont été détournés sans aucun doute au niveau du Ministère de l’Education. Et la PCC va porter plainte. La requête est déjà formulée et elle sera déposée dès demain (ndlr mardi 25 février) au Pôle économique et financier avec des arguments.  Et d’ailleurs, nous invitons le Pôle économique et financier à tirer cette affaire au clair au niveau du Ministère de l’Education pour savoir où est parti l’argent des élèves. Il reviendra au Ministère de dire qui avait la main dans la patte. Vous allez voir que ça va exploser bientôt. Parce que depuis que la Pcc a effleuré le sujet, nous ne cessons de recueillir aussi des témoignages sur d’autres régions. De là, on peut conclure que c’est une pratique qui ne concerne pas seulement le centre du pays, mais l’étendue du territoire national.

Après les cantines scolaires, quelle sera votre prochaine cible ?

Nous souhaiterons voir clair surtout dans la gestion du Centre national des œuvres universitaires (Cenou) parce que, malgré l’argent qu’on donne au Cenou, aucun cadre universitaire n’est assuré. C’est donc étonnant et nous voulons savoir, malgré les milliards Fcfa investis, pourquoi l’école malienne est à ce niveau.

D’une manière générale, est-ce que vous pensez que votre combat contre la corruption est en train de porter fruit ?

Je ne suis pas un homme qui se dit facilement satisfait. Naturellement je ne suis jamais satisfait de ce que je fais, je pense que j’ai toujours plus à donner mais je peux dire que la première étape de la mission est atteinte, parce que pour moi, il s’agissait de montrer à l’opinion que c’est possible de lutter contre la corruption. Parce que le Malien lambda pensait que ce combat de lutte contre la corruption était perdu d’avance. Mon objectif premier, c’était de dire oui, c’est possible. En faisant cela, il fallait informer les Maliens sur deux volets, à savoir notamment sur le montant de la corruption. Par exemple, quand je dis que ce sont 200 milliards Fcfa qui ont été volés, il faut aussi préciser qui a volé. C’est cette étape qui nous a amené à la dénonciation. Nous faisons des enquêtes, des investigations, nous sommes partis dans certains endroits, inaccessibles souvent aux juges, pour recueillir des preuves afin de les remettre au Pôle économique et financier qui a procédé ensuite à des arrestations. Ce sont des faits qui sont à l’actif de la Pcc. D’ailleurs, au sein de cette plateforme, je suis celui qui fait le moins le boulot, les autres en font plus. Je dirai aussi que je ne suis pas satisfait dans cette lutte contre la corruption car il y a la deuxième étape qui est celle de la prévention, à savoir empêcher les gens de voler car il faut retenir qu’au même moment où d’autres sont en train d’être incarcérés pour des faits de corruption, certains continuent toujours de voler. Donc il faut mettre en place des outils de lutte contre la corruption et l’un des outils les plus efficaces au 21ème siècle, c’est la digitalisation. Il faut informatiser pour mettre en place des systèmes de traçabilité pour qu’on quitte la profanation et arriver à la sacralisation et à l’intouchabilité. A savoir que tu veux ou pas, tu ne peux pas voler. Et même si tu voles, ta main sera prise dans le sac. Parallèlement à la digitalisation, il faut mener des actions citoyennes, ce que j’appelle la révolution des consciences. C’est de travailler sur l’homme malien, sur sa conscience, sur son état d’esprit, sa mentalité, pour que la génération qui viendra, après nous, sache que le bien public est sacré. A cet égard, non seulement les barrières sont là, mais aussi les gens sont désintéressés à travers le système. C’est pourquoi, il faut mettre le guichet unique à la douane, il faut informatiser davantage les impôts, arrêter avec les histoires de Dfm un peu partout. Il faut que l’Oclei soit fonctionnel, que les rapports du Bureau du Vérificateur général soient systématiquement soumis à des plaintes, rassembler les organes de lutte contre la corruption en une seule entité car nous avons fait le constat que les 8 organes de lutte contre la corruption coûtent au budget national plus de 15 milliards 900 millions Fcfa.

Je me suis permis de rassembler ces différentes structures. Avec ce schéma, ça ne coutera que 3 milliards Fcfa. Donc, juste vous dire que l’Etat peut économiser 12 milliards Fcfa en rassemblant les organes de lutte contre la corruption qui d’ailleurs coûtent très cher à l’Etat. Donc il faut rassembler ces structures afin qu’elles soient plus efficaces, dotées d’un pouvoir judiciaire, tout en les rattachant au Pôle économique. Ce n’est pas tout ! Aussi, faire en sorte que les plaintes soient systématiques en cas de détournement car en sachant que quand on détourne un million aujourd’hui de Fcfa et que demain on se retrouve en prison, on va réfléchir deux fois.

 Propos recueillis par Kassoum THERA

 

Commentaires via Facebook :

22 COMMENTAIRES

  1. Rien que depuis l’avènement de Son Altesse Zonkeba 1er en 2013, on peut (entre autres !) citer ceci:

    AIDE COLLOSSALE DU FMI pour permettre à Ibk d’armer correctement en urgence nos FAMAS déjà en guerre.
    RESULTAT:
    – 21 milliards volés dans ces aides pour s’offrir un Boeing (surfacturé à 5 fois son prix!),

    – Un faux-marché de défense en complicité avec l’escroc kagnassy (nommé à Koulouba pour la circonstance !😎), avec au finish 38 MILLIARDS détournés, Karim subitement multi-milliardaire, et……….NOS MALHEUREUX SOLDATS UNIQUEMENT “ARMÉS” DE CHAUSSETTES ET D’IMPERMEABLES !!!😭😭😭😭😭

    AUTRE FINANCEMENTS EXTÉRIEURS pour permettre au Mali un réel développement Agricole.
    RÉSULTAT :
    – Un faux marché portant sur des MILLIONS DE TONNES DE FAUX engrais frelatés 😭😭😭😭

    – Un faux appel d’offres international de tracteurs Chinois surfacturés à plus de 10 fois leurs prix !!!😭😭😭😭😭
    Et bien entendu, notre sous-développement agricole toujours identique !😢

    LE MONTANT HISTORIQUE DE 1200 MILLIARDS D’AIDES pour nous permettre (Encore!!) d’équiper (enfin!) nos armées décemment .
    RÉSULTAT :
    LA SOMME TOUT AUSSI HISTORIQUE DE 740 MILLIARDS (!!!…) VOLÉS ET DÉTOURNÉS, et, bien entendu, TOUJOURS PAS LE MOINDRE AVION NI LE MOINDRE HÉLICO DE COMBAT!!!😭😭😭😭😭

    Et ainsi de suite, etc etc etc………😢😢😢😢

    Et quand face à ce LAMENTABLE PILLAGE PERMANENT des aides octroyées au Mali, l’Allemagne, le Canada et 2 ou 3 autres pays occidentaux poussent un grand “coup de gueule” et disent OFFICIELLEMENT leur ras-le-bol du Mali, une foule de crétins nationalistes à deux balles bombent fièrement le torse et et s’estiment…MÉPRISÉS !!!

    Pathétique…

  2. EL Hajj Niyefôkoyésegou 29 Fév 2020 at 12:02
    “Il faut pendre tous ces animaux qui dévorent nos maigres ressources ”

    C’est encore pire que ça ladji : Ce ne sont même pas “nos maigres ressources” qui sont honteusement bouffées, MAIS DES AIDES QUE L’INTERNATIONAL NOUS DONNE, POUR NOUS AIDER À “SORTIR DE NOTRE PAUVRETÉ ” !!!😡😡😡😡😡😡😡

    C’est à se demander comment (et pourquoi !!!) des partenaires extérieurs CONTINUENT ENCORE À NOUS AIDER !!!😡😡😡😡😡😡😡

  3. “Il est important de préciser que l’Union européenne a donné, en 2018, 8 milliards Fcfa pour les cantines scolaires. Mais d’après nos recoupements, ce montant a été intégralement détourné au niveau du Ministère de l’Education nationale”

    Et voilà…

    COMME D’HABITUDE et COMME TOUJOURS depuis les indépendances,
    1/ nous demandons des aides aux “méchants colonialistes”😁,
    2/ nous les obtenons,
    3/ nous les empochons,
    4/ et une fois empochées……NOUS LES DETOURNONS !!!!!😭😭😭😭😭😭😭😭😭

    Et ça fait déjà 60 ans que ça dure…😢😢😢
    Mais malgré ça, nos ” intellectuels de grin” s’indignent que les bailleurs de fonds internationaux et les partenaires SE LASSENT À LA LONGUE ET COMMENCENT À TAPER DU POING SUR LA TABLE, ET QUE LES INVESTISSEURS SÉRIEUX ET SOLIDES S’EMPRESSENT MAINTENANT D’ALLER INVESTI…..AILLEURS !!!😢😢😢

    Et ces mêmes crétins accusent “les autres” de notre propre SOUS-DÉVELOPPEMENT DANS TOUS LES DOMAINES !!!😢😢😢

    Avec les MILLIERS DE MILLIARDS D’AIDES EXTERIEURES volés et détournés au fil des années, le Mali aurait pu (pardon: aurait DÛ !) décoller depuis déjà longtemps !
    Au lieu de ça, au 21ème siècle, IL N’A PAS ÉVOLUÉ D’UN POUCE ET IL CONTINUE À MENDIER!!!😭😭😭😭😭

    Et pendant que nous nous restons À L’ARRÊT dans tous les domaines, les autres pays (y compris beaucoup de pays pauvres!) ont déjà décollé et sont entrés dans le concert des nations !😢😢😢😢

    Mais OUPS : J’oubliais qu’il ne faut surtout pas l’admettre ET ENCORE MOINS LE DIRE, sous peine de se faire traiter de tous les noms…😎😎😎

    • Sans Pisser, je crois franchement qu’une grande partie de notre problème vient de ces bailleurs qui n’apprennent rien de leurs erreurs (sauf s’ils le font exprès). Pourquoi continuer à financer des projets dont les fonds vont être systématiquement détournés? Pourquoi continuer à soulever un perclus qui ne veut pas marcher? C’est fort étrange je trouve.

  4. Ce monsieur me fait pitié. Il a détourné des fonds à l’aéroport et revient quelques années plus tard comme justicier. Quel paradoxe!

    • Êtes vous denoncé par Clement? Si vous avez puisé dans l’argents des cantines scolaire vous serez bientôt epinglé.

      Clement est notre ultime espoir pour vaincre le mal de la corruption. Il est clair que la corruption est la source de tous kes maux que souffre le Mali.

    • Bien dit il n est qu un opportuniste ce professeurClément qui au lieu de s’occuper de ses recherches se plaît à dénoncer des petits poissons sans preuves d ailleurs refusant de dénoncer les gros poissons Il est à la recherche d une place dans les sphères de l Etat

    • AH Bamakeba vous connaissez bien ce prof Clément qui au lieu d aller en labo faire des recherches dans son domaine, passe tout son temps à faire des dénonciations qui aboutissent d ailleurs très rarement En se consacrant à des recherches le pays y gagnera beaucoup Peut être ceux qui l applaudissent ne savent rien de ses magouilles dans ses contrats avec les Aéroports du Mali

  5. Les fonds des cantines scolaires comme tous les fonds destinés à l’école y compris les salaires des enseignants n’arrivent pas au ministère de l’éducation. Ce sont des fonds qui vont directement aux mairies. Là, Clémént fait fausse route et s’expose à de gros ennuis. Il ne maitrise pas la réalité des cantines

    • La voie d’entrée de fond de cantine depend de qui est le bailleur des fonds. Un ONG peut injecter son financement de cantine directement a travers les mairies. Mais un organisme come l’union europeenne gère avec le gouvernement(ministère).

    • Le Pr Clement sait de quoi il parle. Comment une institution comme l’Union Europeenne peut remettre son argent a des Mairies? Le gouvernement est son seul interlocuteur, representé par le Ministere de l’Education Nationale. M. le Pr , continuer votre bonne demarche, vos investigations aboutiront.

    • Et sur la place publique pour que tout le monde puisse voir et comprendre que quand tu voles voici les consequences!

  6. Les fonds des cantines sont mis par le Ministère de l’Education à la disposition des maires des localités concernées s’il y’a détournement il faut voir de ce coté.

    • Es-tu certain que les fonds des cantines arrivent et au complet aux mairies des localites concernees? Sinon il faut voir des deux cotes!!!!

  7. Au lieu de s’acharner contre un ambassadeur, le gouvernement ferait mieux de bander ses muscles contre les voleurs de la république.

    • Le gouvernement est plein de voleurs alors ils ne vont pas bander leurs mucles contre eux-memes, sinon comment comprendre que Boua le ventru IBK a ete achete des avions militaires surfactures qui ne volent meme pas? Ceci est un seul exemple!

  8. Merci Clément , tout le monde sait que depuis le temps de AOK le ministère le plus corrompu après la défense c’est l’Éducation… ces deux ont les plus gros budgets et sont les plus hantés par les voleurs. C’est très grave! Malick doit ouvrer sans détour pour mettre la lumière sur le vol de ces 8 milliards et surtout situer les responsabilités. Comment un pays peut s’en sortir alors qu’il est sous de telles malédictions (vol de bien publics des pauvres par les fonctionnaires de l’état et leurs complices affairistes)!!!!????????? Jamais jamais le Mali ne s’en sortira avec ce système de pillages!!!!!

    • NPKagamae, merci, nous comprenons maintenant pourquoi nous perdons toutes es batailles et toutes les guerres sous Boua le ventru IBK le Chef Supreme des voleurs armes de la Republique!

  9. Pourquoi le mali n’est vote pas un nouvelle contre tout c’est gens la il rentre en prison il pays avec notre argent il sort libre la population malien peut réagir de brûlé tout le voleur sinon ibk n’est le fera pas

    • Djimbo, IBK ne le fera pas parceque Boua le ventru IBK est lui-meme un voleur et il ne va pas se buler lui-meme! Prof Dembele merci pour avoir devoile la traditionnelle forme de corruption et cette autre forme de corruption car si des organes sont crees pour lutter contre la corruption et ne font rien que dormir en ne produisant absolument aucun resultat alors c’est du vol du denier publique! Merci

Répondre à EL Hajj Niyefôkoyésegou Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here