Vol de 30 millions de FCFA à ORCA : Lassiné Diarra rattrapé par la police du 5è arrondissement

0

Après une longue cavale, Lassiné Diarra, l’auteur d’un vol de 30 millions de FCFA, commis le 21 septembre 2006 à la société ORCA, sise à Hamdallaye ACI, a finalement été pris à Nionzombougou par le sorcier du 5e arrondissement, l’inspecteur Koné.

is au courant par son réseau d’informateurs que Lassiné Diarra se trouvait à Nionzombougou, dans le cercle de Kolokani, où il exploite un bar, l’inspecteur Koné à la tête des vaillants éléments de la brigade de recherches du 5e arrondissement a diligenté une mission sur cette localité, le mercredi 14 mars dernier.

Arrivés sur les lieux vers 18 heures, ceux-ci ont trouvé le malfrat en pleine activité dans son bar. Interpellé, il a reconnu avoir volé, courant septembre 2006 la somme de 30 millions FCFA à la société ORCA et qu’il s’était retiré à Nionzombougou où il s’est transformé en féticheur consultant pour échapper à l’arrestation. Il a donc été conduit à Bamako où il s’est mis à table avant de donner les noms de ses complices.

En effet, le vol en question remonte à la date du 21 septembre 2006 quand Lassiné Diarra, un agent de nettoyage de la société ORCA a piqué 30 millions dans la caisse de son patron Ali Rami.

Ce jour là, le patron de l’établissement ORCA avait commis l’erreur d’oublier sa clé sur le coffre fort. Lassiné Diarra qui était venu faire le ménage avait donc profité de cette occasion pour vider le coffre fort, et lever le camp.

Chemin faisant, selon ses déclarations à la police, il avait croisé son grand frère à qui il remit 700 000 FCFA avant d’aller faire ses adieux à sa femme et à ses parents. Puis il est parti chez le marabout, guérisseur traditionnel, Bala Kamissoko pour lui déclarer le vol des 30 millions afin qu’il lui fasse un fétiche pour étouffer l’affaire.

Ce dernier fit donc un sacrifice de quatre chèvres et de quatre poules sur l’argent qui dès lors était propre pour être dépensé en toute tranquillité.

Par l’entremise d’un certain Karim Djiré, il put acheter une sotrama pour son oncle, une Jakarta et quinze têtes de bœufs.

L’enquête suit toujours son cours au niveau du commissariat du 5e arrondissement. Quant à Lassiné Diarra et ses complices, ils seront bientôt présentés devant le procureur de la commune IV.

P.F.Medjo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER