Avion présidentiel et contrat d’armement : Le procureur Tessougué ouvre une enquête

15
Daniel Tessougué Procureur général
Daniel Tessougué Procureur général

Les enquêteurs de la Brigade économique et financière sont aux trousses des présumées personnes impliquées dans les scandales de l’achat de l’avion présidentiel et du contrat d’armement. L’action a été enclenchée par le procureur général près la Cour d’appel de Bamako, Daniel Amagouin Tessougué, via le procureur du tribunal de première instance de la commune III du District de Bamako. C’est dire que les deux affaires n’en finissent pas de faire des vagues et semblent loin d’avoir encore révélé tous leurs secrets.

 

Vingt-neuf (29) milliards de FCFA de surfacturations signalés dans le rapport de la section des comptes de la Cour suprême ; 38 milliards de malversation avancés dans celui du Bureau du Vérificateur général (Bvg). Que nous réservent les enquêtes du Pôle économique et financier dans les affaires dites de l’achat de l’avion présidentiel et de contrat d’équipements et de matériels militaires ?

 

Cette brigade vient en effet d’être actionnée par le procureur de la commune III à la demande du procureur général, Daniel Tessougué.

 

Comme tout Malien, Tessougué dit avoir entendu parler des deux dossiers. Le procureur général a également eu vent d’une quinzaine de contrats annulés au ministère de la défense et des anciens combattants. Ces éléments étant suffisamment consistants, le PG décide alors, en toute souveraineté et selon les prérogatives que lui confère la loi, de demander à son procureur de la commune III d’ouvrir une enquête.

 

« C’est une enquête purement judiciaire. Nous n’avons jamais reçu une quelconque directive du gouvernement allant dans ce sens, ni un dossier sur notre table. C’est une instruction interne à la justice », précise Daniel Tessougué. Qui ajoute que les enquêteurs de la brigade économique et financière ont la latitude de faire des investigations, et ils vont entendre qui ils veulent. « Toute personne intéressée par l’enquête sera entendue par les enquêteurs. S’ils ont des difficultés, ils m’informent, et j’avise », avertit le procureur général.

 

Qu’il soit simple citoyen, agent, cadre, intermédiaire ou ministre, personne ne pourra se soustraire de l’enquête, précise Tessougué. Pas plus que personne n’échappera à la justice s’il est reconnu coupable. Si c’est un citoyen ordinaire, la procédure à suivre est connue de tous. Mais, si un ministre est formellement impliqué et reconnu comme tel avec des preuves irréfutables, la Cour suprême sera saisie pour actionner la Haute Cour de justice. « La loi prévoit tous les cas de figure », se réjouit le PG.

 

Sékou Tamboura

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. Les banques ne sont pas des philanthropes , Guo Star n’est pas une « entreprise de bienfaisances » … et Kagnassy non plus n’est pas un « enfant de cœur ». Pour combien Kagnassy a négocié et signé à la place de Kouma? La surfacturation n’est pas un crime et le « délit d’initié » alors? Kagnassy n’a-t-il pas représenté le Président de la République dont il fut conseillé et la société GuoStar pour qui il a signé le contrat, au même moment et pour le même contrat? A la place de Tessogue, j’aurai fais l’économie d’une enquête.

  2. “Avion présidentiel et contrat d’armement : Le procureur Tessougué ouvre une enquête”
    MORIYA! Berk! 🙁 🙁
    Cette 25 roues de la carrosse veut y patauger?

    Gracieusement payé par le contribuable, il attend les remarquables résultats du FMI pour venir glaner. Quoi d’ailleurs? 💡 💡 💡 💡

    Franchement ce proc devait être un animateur show à la télé. 👿 👿 👿

  3. TOUS LES COLLABORATEURS DE IBK A KOULOUBA DOIVENT ÊTRE ENTENDU PAR LA JUSTICE,CAR SANS FAUTE ILS SERONT IMPLIQUÉS DANS ÇETTE FORME JUTEUSE.
    DES BESOGNEUX D’ARGENTS FRAIS ET GRATUIT AU DÉTRIMENT DE NOTRE PEUPLE.

  4. « Les enquêteurs de la Brigade économique et financière sont aux trousses des présumées personnes impliquées dans les scandales de l’achat de l’avion présidentiel et du contrat d’armement. L’action a été enclenchée par le procureur général près la Cour d’appel de Bamako, Daniel Amagouin Tessougué, via le procureur du tribunal de première instance de la commune III du District de Bamako. C’est dire que les deux affaires n’en finissent pas de faire des vagues et semblent loin d’avoir encore révélé tous leurs secrets. »
    Vous manquerez bientôt de sujet de réflexions car vous avez tout traité n’est ce pas Youma Tamboura ?Aucun sens de l’innovation chacun va de sa manière et de sa façon……

  5. FOUTEZ NOUS LA PAIX, LA PRIORITE C’EST AILLEURS. CONTINUEZ A VOULOIR DESTABILISER LE MALIBA TOUT LE MONDE CROULERA..

  6. Je pense que le procureur doit aussi ouvrir une enquête sur la déclaration de kassoum tapo concernant les 11 milliards que la transition a utilisé pour payer des armes qui ne sont jamais livrer et il affirme qu’IBK est au courant.

  7. Le rapport du Vegal risque de foutre le feu aux fesses des voleurs de la république! On est au courant de tout dans ce pays mais on ne voit pas les vrais documents qui peuvent nous eviter de douter! j’attends ce rapport avec impatience et je sais que comme il a lhabitude le végal va donner le bon tuyau…IBK a interet a cogner fort sur ces malfrats qui pillent les caisses pr ensuite dire que c’est normal parce que “surfacturation existe pas dans dictionnaire pénale”…et la fraude alors c’est pas puni!! Attendons voir…TAPO veut juste manger un peu des milliards qu’ils ont detourné a sa place je ferai pareil…A bas les voleurs de la République!! Sanctions contre camara, ben barka, kagnassy, fily, bref tout le gouvernement doit tomber face a ces actes irresponsables!!! Un nouveau gouvernment voilà ce qu’on veut tous!!!! Une nouvelle equipe plus respectable et credible parce que ces gens la ne peuvent plus nous inspirer la confiance!!! IBK, on veut plus d’eux!!!! Un point c’est tout!!!

  8. le PG connait ces droit et devoirs envers le peuple malien un exemple a suivre pour que la justice règne dans notre pays et pour que le gouvernement fonctionne selon la loi bon vent dans ton action tu a le soutient de tous

  9. -“en toute souverainete et selon les prerogatives que lui confere la loi”
    -“la loi prevoit tous les cas de figure”
    DE QUOI RENTRER POUR LA GRANDE PORTE DE L’HISTOIRE CONTAMPORAIN DU MALI.
    MAIS UNE DEMANDE ME VIENT EN TETE:
    Ces deux expressions sont du conseil des ministres extraordinaire preside par la fmi ou ils EXISTAIENT AVANT?
    LE BON DIEU APPLAUDIT A TOUT UN CHACUN SEULEMENT UNE FOIS:”ALORS ON DANCE”
    Quelle autoroute pour un homme de droit.
    Le droit fut cree pour empecher au peuple de disparaitre comme les DINAUSORES.

  10. Le rapport de la cour n’a jamais parlé de surfacturation et celui du vegal n’est pas sorti encore, le PG fait du dilatoire, il ouvre une enquête sur la base de quoi ? des articles de presses ?

  11. M le PG, faites attention, cette fois ci il t’auront parceque il y a des intouchables dans ce dossier, le choix sera vite fait

  12. Confiance total au Procureur général , mais j ai un doute sur la qualité des enquêteurs ….. Il est tant d avoir des gens intègre ….. Mais concernant les enquêteurs quel est leur salaire mensuel ? Ont ils des primes sur les sommes recouvrées ? Cela est important a savoir ….. Merci d avance

  13. ENFIN DIEU MERCI POURVU QUE CA CONTINUE ,NOUS APPRENONS AVEC SOULAGEMENT QUE NOTRE PAYS LE MALI A UNE JUSTIÇE QUI SE MANISFESTE ,UNE PREUVE DE JUSTICE QUE NOUS ATTENDONS AVEC SÉRIEUX LA POUSUITE DE CES BANDITS AUX COLLES BLANCS ,QUI NE RESPECTEST PAS LE PEUPLE MALIEN ,MÉRITENT D’ÊTRE LUNCHES ,CES VOLEURS QUELQUES SOIENT LEUR RANGS SERONTS INQUIÈTES INCHALLAT ,LES INNOCENTS SERONT LIBRES ,GARE AUX VOLEURS TIESSOUGUES NE BADINNENT PAS AVEC LA LOI .LE PEULE MALIEN TOTALEMENT LE SOUTIENT DANS SON RÔLE AU SEIN DE NOTRE JUSTINE MALIENNE ,COURAGE MR LE PROCUREUR,GÉNÉRAL ,SURTOUT ÉVITER TOUTES FORMES DE CORRUPTIONS ,CAR CES DÉLINQUANTS SONT CAPALES DE TOUTES FORMES DE CORRUPTIONS AVEC LEUR BUTINS DE HOLD-UP A NOTRE PEUPLE .

Comments are closed.