Mauvaise gouvernance : IBK protège les siens !

6

L’arrestation de Bakary Togola et du Président du Conseil Régional de Kayes, serait un bon signal si toutefois, le régime IBK commençait par le sommet, une lutte incolore et inodore contre la corruption et la délinquance financière. 

Comme le disait le 32ème président américain Roosevelt, « en politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon ».
Lorsque le très influent chérif de Nioro, Bouyé Haïdara, par l’intermédiaire de l’imam Dicko a dénoncé la mauvaise gouvernance du mandat du président Ibrahim Boubacar Keita, à la faveur du meeting de lancement de la CMAS, il fallait s’attendre à une réaction de la part du régime. Connaissant bien la mentalité des maliens, au lieu de s’en prendre à un général milliardaire, à un député milliardaire ou un fonctionnaire milliardaire, c’est le paysan Bakary Togola qui a été sacrifié pour protéger le “clan mafieux“.
Pour des politologues, la justice ne fera pas son travail car le premier magistrat de ce pays c’est le président de la république. IBK veut juste divertir encore pour sauver sa tête et sauver la tête de ses “proches“. Une justice sélective ne fera qu’aggraver la situation dans ce pays.
Ces experts en politique estiment que « certes Bakary Togola doit répondre de ses actes devant la justice mais qu’il faudra que les magistrats du Pôle Économique  disent également aux maliens :
comment ont été utilisés les 1230 milliards de la loi de programmation militaire ? Comment les compagnies minières qui opèrent au Mali sont gérées (impôts, taxes…) par l’État malien ? Comment les recettes des Domaines, des Impôts et des Douanes sont reparties ? Comment l’argent des péages et autres taxes sur les infrastructures routières sont utilisés ? Comment les bâtiments publics et les entreprises publiques ont été bradés ?

En attendant, il y a nécessité de trouver une solution sérieuse  au problème de la corruption au Mali. Pour être plus concret, le régime doit procéder  dans les jours à venir à l’arrestation d’autres bandits à col blancs.

JPJ

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Je l avais dit dans un de mes commentaires sur votre site , que cette lutte contre la corruption se terminera en queue de poisson parce qu’ elle n a pas commencé par le sommet de l État Et j ai aussi dit que tant qu’ on ne combat pas l IMPUNITÉ germe de la CORRUPTION, nous resterons TOUJOURS à la case DÉPART Les détournements des deniers publics, les abus de pouvoirs au niveau de nos administrations publiques, les injustices et partialité pratiquées ça et là au sein de notre SOCIÉTÉ, sont tous causés par l IMPUNITÉ gangrène et facteur de MAUVAISE GOUVERNANCE Aussi combattons la pour un bon VIVRE ENSEMBLE dans notre MALIBA

  2. Vive IBK !
    Le seul Président qui qui permet la traque
    des délinquants.
    Du jamais vu au Mali.
    Les aigris périront de chagrin.
    Vive IBK !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here