Surfacturation : Me Kassim Tapo, avocat de Guo Star Sarl, sort de sa réserve : « Le contrat de Guo Star Sarl n’a pas été annulé et l’État malien doit honorer son engagement »

6
Contrat d’armement -surfacturation de 29 milliards de F CFA : Les avocats de la société Guo Star sortent de leur réserve, démentent tout lien avec Sidi Mohamed Kagnassi
Me Kassoum Tapo

Maitre Kasim Tapo, avocat de Guo Star,  a organisé Vendredi le 24 Octobre 2014 une conférence de presse dans son cabinet à Bamako Coura pour éclairer davantage la lanterne des journalistes sur cette affaire de surfacturation dans le marché d’équipements qui est entre le gouvernement et l’entreprise, son client.    

 

Selon lui, aucun lien n’existe entre Sidi Mohamed Kagnassy et la société Guo Star Sarl, et le contrat de l’acquisition des équipements et matériels militaires n’a pas été résilié, l’État malien doit impérativement honorer son engagement en payant 69, 184 milliards de Franc Cfa, précisément en amont 25% de 69.184 milliards de Fcfa soit 17. 296 milliards de Fcfa au cours de cette année à la société Guo star Sarl, car il exécuté ce contrat à 95%… « À notre qualité d’avocat, on ne veut plus que d’aucuns font l’amalgame entre Sidi Mohamed Kagnassy et Guo Star Sarl. Ce dernier n’est ni un actionnaire ni un partenaire de Guo Start Sarl », a lancé Me Kasim Tapo. Il a ajouté que le marché qui s’est passé entre l’État malien par le biais de son ministère de la défense et anciens combattants et la société Guo star Sarl est dument conclu. Et, en toute vérité, cette société aurait une bonne réputation dans beaucoup de pays africains : elle s’est lancé dans ce domaine de fourniture des armements depuis 1997.

Concernant la surfacturation, Me Tapo n’a pas passé par quatre chemin pour dire que la Société Guo Star Sarl « n’est une fondation pour l’armée ni une société de bienveillance, donc dans le domaine du business on cherche à gagner et non à perdre. Et la surfacturation n’est pas prescrite dans aucun texte malien comme une infraction. » A l’en croire, la Cour Suprême dans son rapport n’a pas demandé d’annuler le contrat mais plutôt de payer le 25% des 69,184 milliards de Fcfa, soit 17,296 milliards de Fcfa sur l’exercice 2014.

Ce contrat a été conclu entre le Ministre de la défense et des anciens combattants (Mdac) désigné ci-après « l’acheteur » qui confie la gestion du contrat à la Direction du commissariat des armées (Dca) et la Direction du Matériel, des hydrocarbures et du transport des armées (Dmhta) et la société « Guo Star Sarl » représentée par son Directeur général monsieur Amadou Kouma « le Fournisseur » pour un montant de 69,184 milliards de Fcfa. Celui-ci commence à partir du 1er décembre 2013 pour une durée de 36 mois, dont 50% payable au 31 mai 2015 et 50% au 31 mai 2016 sur le budget d’État. L’article 20 dudit protocole fait obligation à cette dernière de mobiliser dans son intégralité le montant du financement nécessaire à l’opération. La commande porte sur deux lots : lot 1 (matériels Hcca) d’un montant de 34 066 867 000 Fcfa ; lot 2 (véhicules et pièces de rechange) d’un montant de soit, un total de 69 183 396 474 Fcfa. Pour ce faire, Guo Star a demandé et obtenu le financement auprès de la Banque Atlantique, qui a subordonné son accord à une garantie autonome de l’État, et à cet instant ledit contrat a été exécuté à la hauteur de 95%.

Seydou Karamoko KONÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. L'Essor

    La sous-région et la chute de Blaise Compaoré : La place vacante du « doyen »
    La sous-région et la chute de Blaise Compaoré : La place vacante du « doyen » 0 11 nov 2014

    L’avenir politique au Mali : Situation spécifique, réponse spécifique
    L’avenir politique au Mali : Situation spécifique, réponse spécifique 0 11 nov 2014

    CAN junior : Le compte à rebours est lancé pour les aiglons
    CAN junior : Le compte à rebours est lancé pour les aiglons 0 4 nov 2014

    Nord Mali : Violation du cessez-le-feu par des groupes armées
    Nord Mali : Violation du cessez-le-feu par des groupes armées 3 4 nov 2014

    Mali-Cuba : Une Coopération axée sur la formation et l’assistance technique
    Mali-Cuba : Une Coopération axée sur la formation et l’assistance technique 2 4 nov 2014

    Le Républicain

    Sécurité alimentaire au Mali : Situation nutritionnelle alarmante 0 11 nov 2014

    Présidence des institutions : Le RPM veut faire main basse sur le CESC
    Présidence des institutions : Le RPM veut faire main basse sur le CESC 0 11 nov 2014

    Lutte contre le SIDA : La JCI Bamako Elite engagée dans le combat 0 11 nov 2014

    Finale de la coupe Maracana de Sokorodji : Gustar enlève le trophée 0 11 nov 2014

    Assemblée générale ordinaire de la ligue de football de Kidal : Abéta Ag Seydou rempile pour un second mandat 0 11 nov 2014

    Inter De Bamako

    Focus : Recrutements dans les institutions de la République : une promotion des candidats malheureux aux élections 0 11 nov 2014

    Décaissement de fonds en décembre : Les ministres impliqués dans la surfacturation interdits de séjour aux USA
    Décaissement de fonds en décembre : Les ministres impliqués dans la surfacturation interdits de séjour aux USA 3 11 nov 2014

    Burkina Faso : A quand la condamnation des vrais coupables ?
    Burkina Faso : A quand la condamnation des vrais coupables ? 0 11 nov 2014

    La communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) : Une organisation fantoche
    La communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) : Une organisation fantoche 0 11 nov 2014

    Négociations d’Alger III ou «azawadisation ?»
    Négociations d’Alger III ou «azawadisation ?» 3 4 nov 2014

    L'Indicateur du Renouveau

    Le ministre de la communication sur l’accord : « Le document de synthèse de la médiation est positif »
    Le ministre de la communication sur l’accord : « Le document de synthèse de la médiation est positif » 0 11 nov 2014

    En un mot : Une histoire d’argent chinois
    En un mot : Une histoire d’argent chinois 2 11 nov 2014

    Virus d’Ebola au Mali : Les 29 personnes en confinement à Bagadadji sont libres de mouvement 0 11 nov 2014

    Tension au sein de la justice : Appel des magistrats contre le ministre de la Justice
    Tension au sein de la justice : Appel des magistrats contre le ministre de la Justice 6 11 nov 2014

    Situation nationale : Le Mali de nouveau dans l’œil du cyclone ? 1 11 nov 2014

    La Sentinelle

    Assemblée Générale Extraordinaire de la BOA : Une augmentation de capital d’un montant 1.100 millions de FCFA 0 11 nov 2014

    Oumar Mariko à propos du gouvernement Mara : «Nous avons voté contre la motion de censure, parce que nous ne savions pas la vérité»
    Oumar Mariko à propos du gouvernement Mara : «Nous avons voté contre la motion de censure, parce que nous ne savions pas la vérité» 8 11 nov 2014

    Après les résultats des tests ADN confirmant l’identité du colonel Youssouf Traoré… : Arrestation de l’Adjudant Drissa Samaké dit Roger, bras-droit de Siméon Keita
    Après les résultats des tests ADN confirmant l’identité du colonel Youssouf Traoré… : Arrestation de l’Adjudant Drissa Samaké dit Roger, bras-droit de Siméon Keita 1 11 nov 2014

    KIDAL : Les populations expriment leurs ras-le-bol aux occupants et… … Exigent la présence de l’Etat malien
    KIDAL : Les populations expriment leurs ras-le-bol aux occupants et… … Exigent la présence de l’Etat malien 1 11 nov 2014

    «Le ministre de la construction citoyenne, Mamadou Gaoussou Diarra, n’encourage pas la citoyenneté»
    «Le ministre de la construction citoyenne, Mamadou Gaoussou Diarra, n’encourage pas la citoyenneté» 0 11 nov 2014

    Tjikan

    Alternance Démocratique en Afrique : Les Racines du mal, selon Lanceni Balla KEITA
    Alternance Démocratique en Afrique : Les Racines du mal, selon Lanceni Balla KEITA 0 11 nov 2014

    Centre de Santé de Référence de Kalabancoro : Quand l’argent prime sur la santé 1 11 nov 2014

    Journée internationale de l’urbanisme : Le Mali énonce l’architecture d’une urbanisation de l’avenir 0 11 nov 2014

    Reconnaissance du mérite : Va-t-on ériger au carrefour de l’ENSUP un monument de l’Adjudant-chef Oussouby Cissoko 5 11 nov 2014

    Lutte contre le Sida : La Jeune Chambre Internationale se mobilise 0 11 nov 2014

    Les Edito

    Edito: Reprenez la main, président !
    Edito: Reprenez la main, président ! 6
    Le Républicain – 11 nov 2014

    L’avenir politique au Mali : Situation spécifique, réponse spécifique
    L’avenir politique au Mali : Situation spécifique, réponse spécifique 0
    L'Essor – 11 nov 2014

    En un mot : Une histoire d’argent chinois
    En un mot : Une histoire d’argent chinois 2
    L'Indicateur du Renouveau – 11 nov 2014

    Edito : Remaniement sans remaniement
    Edito : Remaniement sans remaniement 6
    Tjikan – 11 nov 2014

  2. Surfacturation : Me Kassim Tapo, avocat de Guo Star Sarl, sort de sa réserve : « Le contrat de Guo Star Sarl n’a pas été annulé et l’État malien doit honorer son engagement »
    10 nov 2014 à 12:00 PM Rubrique: Corruption
    4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
    Contrat d’armement -surfacturation de 29 milliards de F CFA : Les avocats de la société Guo Star sortent de leur réserve, démentent tout lien avec Sidi Mohamed Kagnassi

    Me Kassoum Tapo

    Maitre Kasim Tapo, avocat de Guo Star, a organisé Vendredi le 24 Octobre 2014 une conférence de presse dans son cabinet à Bamako Coura pour éclairer davantage la lanterne des journalistes sur cette affaire de surfacturation dans le marché d’équipements qui est entre le gouvernement et l’entreprise, son client.

    Selon lui, aucun lien n’existe entre Sidi Mohamed Kagnassy et la société Guo Star Sarl, et le contrat de l’acquisition des équipements et matériels militaires n’a pas été résilié, l’État malien doit impérativement honorer son engagement en payant 69, 184 milliards de Franc Cfa, précisément en amont 25% de 69.184 milliards de Fcfa soit 17. 296 milliards de Fcfa au cours de cette année à la société Guo star Sarl, car il exécuté ce contrat à 95%… « À notre qualité d’avocat, on ne veut plus que d’aucuns font l’amalgame entre Sidi Mohamed Kagnassy et Guo Star Sarl. Ce dernier n’est ni un actionnaire ni un partenaire de Guo Start Sarl », a lancé Me Kasim Tapo. Il a ajouté que le marché qui s’est passé entre l’État malien par le biais de son ministère de la défense et anciens combattants et la société Guo star Sarl est dument conclu. Et, en toute vérité, cette société aurait une bonne réputation dans beaucoup de pays africains : elle s’est lancé dans ce domaine de fourniture des armements depuis 1997.

    Concernant la surfacturation, Me Tapo n’a pas passé par quatre chemin pour dire que la Société Guo Star Sarl « n’est une fondation pour l’armée ni une société de bienveillance, donc dans le domaine du business on cherche à gagner et non à perdre. Et la surfacturation n’est pas prescrite dans aucun texte malien comme une infraction. » A l’en croire, la Cour Suprême dans son rapport n’a pas demandé d’annuler le contrat mais plutôt de payer le 25% des 69,184 milliards de Fcfa, soit 17,296 milliards de Fcfa sur l’exercice 2014.

    Ce contrat a été conclu entre le Ministre de la défense et des anciens combattants (Mdac) désigné ci-après « l’acheteur » qui confie la gestion du contrat à la Direction du commissariat des armées (Dca) et la Direction du Matériel, des hydrocarbures et du transport des armées (Dmhta) et la société « Guo Star Sarl » représentée par son Directeur général monsieur Amadou Kouma « le Fournisseur » pour un montant de 69,184 milliards de Fcfa. Celui-ci commence à partir du 1er décembre 2013 pour une durée de 36 mois, dont 50% payable au 31 mai 2015 et 50% au 31 mai 2016 sur le budget d’État. L’article 20 dudit protocole fait obligation à cette dernière de mobiliser dans son intégralité le montant du financement nécessaire à l’opération. La commande porte sur deux lots : lot 1 (matériels Hcca) d’un montant de 34 066 867 000 Fcfa ; lot 2 (véhicules et pièces de rechange) d’un montant de soit, un total de 69 183 396 474 Fcfa. Pour ce faire, Guo Star a demandé et obtenu le financement auprès de la Banque Atlantique, qui a subordonné son accord à une garantie autonome de l’État, et à cet instant ledit contrat a été exécuté à la hauteur de 95%.

    Seydou Karamoko KONÉ

  3. Il faut reconnaitre ici que toute la faute incombe à l’Etat malien doté de toutes ses compétences en matière de contrôle, de passation de marché,…
    Une fois que l’Etat doté de toutes ses structures, accepte SIGNER un contrat il est tenu de le respecter.
    Quand on convient avec un commerçant d’importer des chaussette pour les livrer 10.000 F l’unité, on est obligé de s’exécuter dans le paiement même si on se rend compte par la suite que les chaussette ne coutaient que 1.000F

  4. Laissez Tapo dire tout ce qu’il veut. Le peuple conscient demande des comptes. Que Tapo aille se faire foutre, espèce de pourriture

  5. Completement decu, car j avais beaucoup d estime pour maitre Tapo. Defendre une affaire de surfacturation concernant une nation en crise comme la notre (Mali) est vraiment inacceptable. Tous les maliens doivent etre soucieux d aider ce pays pour une meilleure sortie de cette crise qui perdure depuis bientot 3ans. Cependant nul ne devra commettre ou soutenir des pareils actes.
    Guo pourra garder le contrat dans la seule mesure d un reajustement des prix des biens, si non il faudra une annulation pure et simple du contrat. .

  6. 😳 Vraiment ce pays, mais Tapo n’ a pas honte de défendre en sa qualité d’ homme politique une telle cause une société dont le capital n’ est que de 3 millions de franc comment celle ci peut se voir offrir un tel marche mais au moins un peu de considération à l’ égard du peuple. M TAPO il n’ est pas grand temps pour vous d’ arrêté ces comédies en pensant être l’ homme le plus instruit au Mali. De grâce wai

Comments are closed.