Deux ans de présidence d’IBK : Où en sommes-nous avec les priorités ?

104

En lui accordant majoritairement leurs suffrages, les Maliennes et les Maliens tenaient à cœur un certain nombre de faits majeurs. Après deux ans de gestion, que peut-on retenir ? Que reste-t-il à faire ? A quoi peut-on s’attendre pour les années à venir ?

Au demeurant, il est bon, sans se leurrer, de savoir que la situation générale du Mali n’était pas rose. Tout est et reste priorité. A cet effet, il faut travailler avec tact et discernement. Où en sommes-nous alors ?

Au sortir du coup d’état et à l’occupation des ¾ du territoire par les terroristes, les rebelles et alliés, le peuple avait besoin d’un homme de poigne. Il voulait quelqu’un de très ferme et capable de rétablir l’autorité de l’Etat mais surtout qui puisse travailler pour la fierté des Maliens et l’honneur des Maliens. Ainsi, vieux, vieilles, jeunes, tout le monde a jeté son dévolu sur Ibrahim Boubacar Kéïta. Parce qu’il fut le Premier ministre qui est parvenu à sauver la nouvelle démocratie acquise très chèrement. En mettant fin aux velléités d’une opposition jeune, dynamique menée par un certain Me Mountaga Tall poussé par de vieux briscards comme feu Almamy Sylla. Et qui était prête à tout pour renverser le régime après le départ successif de deux Premiers ministres, Younoussi Touré et feu Abdoulaye Sékou Sow.

Pour autant, chacun des autres prétendants au fauteuil présidentiel avait leurs atouts. Mais le plus important et le plus opportun au moment des faits pour le peuple n’étaient autre que de rendre l’honneur du Mali. Toutes choses qui passaient par tenir un langage de vérité aux maîtres du monde. Ensuite, tout mettre en œuvre pour récupérer Kidal et reformer notre armée nationale.

En effet, dans les programmes des uns et des autres, l’économie et le développement avaient une place de choix. Pour IBK, il s’est plus appuyé sur ces réalités. A savoir l’armée et l’honneur du Mali. Deux ans de gestion après, il est facile de porter un jugement.

Primo, le début de mandat fut entaché de soupçons de scandale et de népotisme. Secundo, le président sera plus trahi par les siens qui vont lui mettre les bâtons dans les roues. Tertio, après de nombreux articles de presse de dénonciation, le président va comprendre que chacun de nous travaille pour le Mali. Alors, il va opter à agir contre lui-même et contre certains de ses proches. Depuis, il a commencé à engranger des résultats probants et positifs. Il a alors passé au crible ses priorités pour aujourd’hui commencer à atteindre ses objectifs. Ainsi, contre vents et marées, il a mis son cœur de soudanais de côté pour discuter et obtenir les accords d’Alger.

Ensuite, la reforme de l’Armée n’est point un secret, elle se fait lentement mais sûrement. Et puis d’un service de renseignement «politique», nous avons désormais un service pour la sécurité de l’Etat. D’un Kidal hypothéqué, nous y revenons petit à petit. D’une sécurité dégourdie, le jeune ministre nous donne plus en plus de l’espoir. Finalement, le président IBK qui était contesté, hué, honni refait surface. Il reprend du poil de la bête pour mieux se positionner sur l’échiquier politique.

Enfin, il ne lui reste qu’un dernier baroud d’honneur. Il s’agit de procéder à l’assainissement du gouvernement, car il y a toujours des gens, des tocards qui ne répondent pas aux aspirations du peuple.

Boubacar DABO

PARTAGER

104 COMMENTAIRES

  1. Mugabe toi aussi, il faut comprendre les journaleux du bled. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    C’est déjà la fin de l’année. 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Ils ne leurs restent que de quoi redire, ils n’ont plus rien à dire. 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛

    L’actualité a atteint un niveau qui les dépasse. Leurs mémoires sont fatigués. le psychique se flétrie et ça donne surplace. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  2. « En lui accordant majoritairement leurs suffrages, les Maliennes et les Maliens tenaient à cœur un certain nombre de faits majeur » 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Cette phrase est employée sur toutes ses formes depuis toujours. C’est hilarant, la manière avec la laquelle, le journalisme fait du surplace. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    Messieurs du Zenith, je réalise qu’il n’y a pas que les propriétaires d’IBIZA et du Byblos qui ne connaissent pas l’Etat d’urgence. Même les journaleux n’arrivent malheureusement pas à se mettre cette notion dans les cranes. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    On est en decembre, et il y a encore des gens qui parlent de bilan alors que nous sommes en Etat d’urgence.
    Le MALI est bien dhèèè !! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  3. 🙄 🙄 🙄 , ladji bourama woloni kabakoh alias IBK et sa racaille ont fait Un petit pas de tortue geant peut être :mrgreen: , mais des champions de detournements, de surfacturations et de vols caraterisés ouiiiiiiii 👿 .
    1- La chose la plus importante pour un pays est la securité et la protection des biens du peuple ❗ . Là RIEN….
    2- La Souveraineté du pays et la Paix. Là oui RIEN…
    3- La reduction du cout de la vie, donc ls galère populaire. Là aussi RIEN…
    4-…et plein d’autres. Le pire est que Nous Comptons toujours et toujours sur les autres pour appeler a l’aide et au secours. En tête de liste la France 😆 😆 😆 au de travailler, de nous securiser, instruire, former et… POUR NOTRE VRAIE INDEPENDANCE.
    Tant aussi longtemps que 1 et 2 ne seront pas satisfaits RIEN ET JAMAIS RIEN N’AVANCERA a plus forte raison CHANGER au Maliba.
    De AOK a IBK en passant par ATT, le Maliba est parti de mal en pire et pire-pire-pire. Les 3 virus – cancers de de notre Republique. Le Mali est monopolisé par ces 3 chefs vampires et leurs racailles d’espèces. Juste regardons autours de Nous 😉 .

    Vive le Maliba Un et Indivisible.
    Vive le Grand Changement tant attendu.
    Pour un Mali Nouveau et Emergent.

  4. Je pense que la population doit toujours faire confiance à IBK car la prouesse réalisée en deux ans de gestion est satisfaisante. IBK est à féliciter et à encourager.
    VIVE LE MALIBA!!!

  5. C’est dans l’union, la discipline et le travail et surtout dans la paix qu’on parvient réaliser des miracles. J’invite tous les Maliens à se donner la main et à faire bloc autour de SEM IBK pour lui permettre de mieux travailler pour notre pays. La relance du MALI est l’affaire de tous sans exception quel que soit ton bord politique. Je pense que le bilan en mi-chemin est bon.

  6. Après seulement deux ans d’exercice du pouvoir,je pense que je peux affirmer sans me tromper que les maliens ne se sont pas trompés dans leur choix à plus de 77%. IBK ne cesse de nous démontrer par ses œuvre qu’il est l’homme qu’il fallait au Mali.
    Merci président pour tout ce que vous faites pour nous.Le peuple vous en sera toujours reconnaissant.
    Vive IBK,vive le Mali0. 😀 😀 😀

  7. Force est de reconnaître que SEM IBK a accédé à la magistrature suprême dans des conditions particulièrement difficiles. Mais grâce à son dévouement et son patriotisme sans égal, il a pu redresser le pays et donner de l’espoir au peuple Malien. Je pense humblement que les années sont satisfaisantes et augure un lendemain meilleur pour notre MALIBA.

  8. Je pense qu’il faut être objectif et réaliste en deux années de gouvernance à la tête de notre pays SEM IBK est à féliciter et à encourager. Assurément, la tâche n’étant pas facile, mais en Dieu rien n’est possible pour celui qui croit. IBK a cru et c’est le MALI qui gagne.
    VIVE LE MALI UN ET INDIVISIBLE!!!

  9. Nous savons tous que IBK est arrivé au pouvoir dans des conditions particulièrement difficiles.
    Mais il a tout fait pour relever un pays qui était à genoux.Il continue encore de travailler pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Merci président pour votre combat et que Dieu vous garde 😀 😀 😀

  10. Modestement, je pense que le bilan en deux ans de gestion de SEM IBK est positif. En effet, prendre un pays qui revenait d’une grave crise fratricide et lui donner une lueur d’espoir avec la conclusion d’accord de sortie de crise n’était pas aussi évident comme cela pouvait paraître.
    VIVE LE MALI!!!

  11. CE SONT LES MÊME PERSONNES QUI SONT SUR CE SITE A FLATTER IBK POUR SON FAUX BILAN QUI N’EST QU’UN ÉCHEC SUR TOUT LES PLANS.CAR” DANS UN PAYS BIEN GOUVERNE ,LA PAUVRETÉ EST UNE HONTE.DANS UN PAYS MAL GOUVERNE LA RICHESSE EST UNE HONTE”. IL FAUT QUE LES PARTISANS D’IBK SACHENT” QU’ON PEUT MENTIR POUR AVOIR LE POUVOIR ,MAIS ON NE PEUT PAS CONTINUER DE DIRIGER UN PAYS DANS LE MENSONGE.UNE FOIS QUE LE PEUPLE PREND CONSCIENCE DE LA SITUATION RÉELLE, IL DEVIENT UNE FORCE MATÉRIELLE”.”L’ARROGANCE PRÉCÉDÉ LA RUINE ET L’ORGUEIL PRÉCÉDÉ LA CHUTE” .LA JEUNESSE VA PASSER DE LA COLÈRE A LA RÉVOLTE.A MÉDITER.

    • ”L’ARROGANCE PRÉCÉDÉ LA RUINE ET L’ORGUEIL PRÉCÉDÉ LA CHUTE”
      👿 👿 👿 😈 😈 😈 😈
      Cher ramex,lorsqu’on veut dénigrer un grand homme comme IBK,il faut au moins avoir un niveau de langue acceptable.Je ne rentrerai pas dans les détails car je n’ai pas envie de te faire un cours de linguistique du français ou un cours de sémantique phrastique.Mais toi tu dois regarder fort pour pouvoir voir les réalisation d’IBK… 😆 😆 😆
      Espèce d’illettré grammatical!!! 😀 😀 😀 😀

  12. Le président IBK a réussi à faire en deux ans pour notre Mali ce que d’autre n’ont pas pu faire en deux mandats.
    Nous ne pouvons que le le saluer et l’encourager dans cette voie.
    Que Dieu le protège de ses ennemis et laide dans sa tâche. 😀 😀 😀 😀

  13. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et je souhaite de tout mon coeur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions.

  14. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe. La dernière en date étant l’adoption de la loi sur le genre qui était une autre promesse de campagne.

  15. En prenant un pays qui était au bord du gouffre, IBK grâce à son dynamisme, son abnégation et son amour pour la patrie, a donné un nouveau souffle à notre pays en si peu de gestion. Je pense qu’on pouvait pas attendre aussi mieux que ça et le meilleur est avenir. Mes félicitations mon cher président IBK!!!

  16. Félicitation au président IBK pour ce bon bilan à mi chemin.
    Tout le peuple malien lui est reconnaissant pour son travail et lui souhaite bon vent pour la suite.
    Vive IBK,vive le Mali. 😆 😆 😆

  17. Je pense que certes il y a beaucoup à faire, mais en deux ans de règne, IBK a su remettre le pays sur les rails. En effet, IBK a relevé un grand défi qui est la conclusion d’un accord de paix et de réconciliation. Cet accord a redonné l’espoir au peuple Malien. A mon humble avis, je crois que le bilan est positif.

  18. C’est la relance économique qui est importante pour notre pays car on avait besoin surtout
    Hérité d’une caisse presque vide
    IBK a vraiment réussi son pari
    Merci président le peuple n’hésitera pas à vous renouveler sa confiance pour un second mandat

  19. Moi je pense que nous n’avons pas eu tord d’accorder notre suffrage au président IBK.
    Par conséquent nous devons le féliciter pour les avancées connus depuis son accession à la présidence et nous devons le soutenir et l’accompagner pour le reste des projets qui n’ont pas encore connu de réalisation.

  20. IBK s’est fixé un objectif dont pour atteindre cet objectif il faut faire appel à des hommes compétents et dynamiques tel que THIM, IGOR DIARRA et autres.
    Ils sont à saluer le travail abattu

  21. Des financements ont été trouvés pour les jeunes afin de les aider à entreprendre
    ce qui réduit l’immigration des jeunes qui sont les bras valides sur qui le pays repose

  22. En deux ans de gestions, il fallait pas s’attendre à un miracle. Mais je pense que en deux années de gouvernance, IBK a redonné espoir au peuple Malien. Pour cela, il est à féliciter car prendre un pays qui était presqu’à l’agonie et le faire renaître n’est pas chose aisée.

  23. Courage IBK. N’écoutez pas ceux qui travestissent vos paroles. Faites votre le poème de Kipling et travaillez en âme et en conscience. Vivement l’An III d’IBK!

  24. En tout cas nous pouvons dire que le Mali a un avenir radieux
    avec les investissements et les financements c’est la reconstruction du mali qui est annoncé

  25. Ce prochain gouvernement appelé gouvernement d’union national (GUN) est le gouvernement de sortie de crise. Le GUN rassemblera tous les belligérants et aussi la crème de la politique malienne dans un seul but qui est tous ensemble, ils puissent bâtir un pays unifié.

  26. Nous sommes satisfaits des visites effectuées par IBK et toutes actions entreprises pour un développement total de notre pays le MALIBA

  27. Merci IBK! Merci pour votre utilité à votre peuple, merci pour les routes, les logements sociaux, le désenclavement intérieur du pays, les centres de santé, les instituts et centres de formation. Merci pour votre respect envers le peuple. Merci pour tout et, surtout, beaucoup de courage.

  28. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  29. Le travail dont le président IBK est en train d’accomplir est très salutaire et il n’est pas aussi évident qu’il arrive a accompli tout cela. Vue la crise multidimensionnelle et existentielle dont travers le pays IBK arrive par plusieurs efforts et sacrifie à relever le défi. On ne doit pas le critiquer mais plutôt le soutenir.

  30. Nous devons de loin vraiment avec la crise socio-politique qui avait affaiblit toute l’économie est enfin un mauvais souvenir dans le bonheur de tout peuple

  31. Oui, l’espoir est permis, parce que notre armée nationale, auparavant dans un dénuement total, est en train d’être équipée, doucement mais sûrement. Avec la Loi de programmation militaire, soit 1500 milliards de nos francs sur 5 ans. Ses primes et autres avantages ont également connu une hausse sensible !!!

  32. Le président a tout dit, concernant la gestion équitable du pays, nous devrions soutenir IBK pour tout ce qu’il fait pour que les Maliens puissent se sentir en liberté,
    Nous avons besoin d’un vrai homme IBK, et un homme de parole comme lui, le Mali n’a jamais un bon président comme IBK.

  33. Je pense que le remaniement tant attendue à lieu d’être. L’État malien se verra repartir sur de nouvelle base et aussi l’État restera une continuité.

  34. Toujours selon le FMI, le taux de croissance prévu pour 2016 s’établirait à 5,4 %. Une projection rendue largement possible par la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le rétablissement progressif de la sécurité

  35. Merci IBK pour tous ceux vous avez fait pour le bonheur des Maliens, depuis que vous êtes président le pays a eu sa propre valeur économique, sociale, culturelle et juridique, concernant la situation sécuritaire du, il est en train de mise tous les moyens efficaces afin d’atteindre son but qui est maintenir la paix et défense de l’Etat.

  36. Oui IBK a gagné son pari d’une manière général. Malgré, qu’il ait hérité d’un pays qui persiste depuis fort longtemps dans une crise multidimensionnelle, il n’était très évident qu’IBK en résulte, ainsi. Sa gouvernance est salutaire car il est actif dans plusieurs domaines.

  37. A travers les reformes, nous pouvons dire que IBK est au travail pour le bien-être du peuple malien.
    L’assainissement des finances avec le travail remarquable du jeune dynamique IGOR laisse croire que le mali va mieux.

  38. Dès son arrivée au pouvoir, il a tout mis en place pour que son pays puisse réussi et avoir la paix et la réconciliation nationale. Nous savons qu’IBK est quelqu’un de bien honnête, plusieurs réalisations ont été faites depuis qu’il est nommé président de la république

  39. Je pense tant qu’il y a des ministres qui ne jouent pas pleinement leurs rôles dans le gouvernement, ils seront toujours remplacer. Le gouvernement d’IBK et de son PM Modibo Keïta n’est pas et ne sera jamais une garderie pour des incompétents.

  40. Le Mali a une armée républicaine et dévouée et qui ont reçu des équipements depuis l’avènement IBK. Nous souhaitons que se tendra sur toutes les autres forces afin de lutter efficacement contre ce fléau mondial. :mrgreen:

  41. L’espoir du Mali ne se transformera jamais en désespoir, le rêve de revoir un Mali fort, uni et indivisible ne se transformera jamais en cauchemar. Avec IBK tout ira bien, on doit être patient et l’accompagner dans cette logique.

  42. DEUX ANS DE PAIX
    DEUX ANS DE RÉUSSITE
    DEUX ANS DE COHÉSION SOCIALE
    UN BILAN DU JAMAIS VU.
    BRAVO IBK

  43. Depuis l’arrivée d’IBK, il est en train de redresser lentement mais surement toutes secteurs Étatiques. Le pays malgré, la crise multidimensionnelle a su repartie sur de nouvelle base. L’économie, l’agriculture, l’éducation, la mine et tant d’autre domaine commence à se rétablir durablement.

  44. Le bilan est positif pour notre pays qui avait besoin d’un homme d’une grande vision et ambitieux.
    Certes que le but a été tumultueuses mais il a su reprendre le taureau par les cornes.

  45. Oui, l’espoir est permis, parce que, sur le marché de l’emploi, les horizons sont prometteurs. Déjà, 36% des 200 000 emplois promis par IBK pour ce quinquennat sont pourvus. A ce rythme, il n’y aura pas de doute que l’homme de parole respectera ses engagements.

  46. C’est selon les circonstances dont traverse le pays que le président IBK et son PM penseront à remanier le gouvernement. Le nombre supérieur des ministres importe peu, le plus important est la bonne gérance du pays. Les ministres qui ont fait preuve de compétence resteront dans le gouvernement prochain.

  47. Pourquoi les gens ne voient jamais les biens faits du président. IBK est en train de tout faire pour que la paix revienne. Il a créé plus de 16000 emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014. Vraiment qui dit mieux ?

  48. Avant d’arrivé IBK au pouvoir le pays était dans une situation plus difficile et plus catastrophique due au régime précédent, c’est-à-dire au temps d’ATT le pays était dans une situation plus défavorable, tous les Maliens devraient soutenir IBK

  49. Tu as raison, car les maliens font confiance à IBK et IBK aussi fait confiance à ses propres et ses collaborateurs pour établir un travail bien fait. Si les proches et collaborateurs d’IBK ne suivent pas son rythme de travail, la confiance perdra tout son sens et la déception sera très grande entre IBK et son peuple et entre IBK et ses proches et collaborateurs. C’est tout le monde qui payera les pots cassés.

  50. Oui, l’espoir est permis, parce que l’école se stabilise d’année en année. L’enseignement supérieur se modernise, les examens se crédibilisent davantage, les bourses sont distribuées dans la plus grande transparence, performance jamais égalée au Mali.
    L’enfant du pauvre n’est plus discriminé au profit de celui d’un haut responsable de l’enseignement supérieur ou d’un fils du baron du régime. Tout est affiché et rendu public.

  51. Tant qu’il y a la vie, il a de l’espoir comme dit un célèbre adage, nous avons confiance à IBK, car depuis son acception au pouvoir jusqu’à présent les Maliens, ont vu la réalité du pays.
    Félicitons IBK, car c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, c’est IBK, la solution, le reflet de la paix et l’unité nationale

  52. IBK ne mourra pas de la bouche de ces opposants malhonnêtes qui veulent sa perte mais ce n’est que peine perdue. IBK est le choix du peuple et il le reste jusqu’à preuve de contraire. Et je pense très sincèrement que ces actions en faveur du bien-être de la population le conforterons dans cette position.

  53. Certes, plusieurs choses se sont passées lors des 2 ans d’IBK. La population lui accord toujours sa confiance et lui offre son soutient permanent, car nous savions qu’il est la solution et le seul actuellement dans le milieu politique malien. Les autres politiciens à la tête du pays seront plus catastrophiques d’IBK, je suis sûr de cela.

  54. Les Maliens n’ont pas fait un mauvais choix, car c’est lui la solution à tous nos problèmes.
    Nous remercions infiniment à tous ceux qui sont mobilisé pour soutenir IBK lors des élections présidentiels, avec un pourcentage de 77, 66% de voix, cela trouve que les Maliens sont avec lui.
    Le bilan de ces deux ans au pouvoir a été une véritable réussite pour lui, car il a tout fait pour que le pays retrouve la paix et la stabilité.
    Les Maliens doivent multiplier leurs efforts en aidant IBK de tous ceux qu’il fait.

  55. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois.
    Finis les périodes où le Trésor Public s’était mué en mafia pour finalement payer les différents mandats. Le pays est liquide. Les salaires, récemment majorés, sont versés régulièrement, très tôt d’ailleurs.

  56. On encourage le président IBK pour tous ceux qu’il a fait pour que la situation du pays redevienne stable, on devrait aider le président IBK pour sa contribution concernant la gestion du pays, vraiment IBK est le meilleur des meilleurs.

  57. Les chiffres montrent les avancées d’IBK mais l’impact sur le panier de la ménagère n’est pas automatique. Il faudrait que les autorités compétentes communiquent dans des émissions télés et radios pour expliquer cela aux populations qui s’en tiennent qu’aux commentaires des uns et des autres dans les grins et autres lieu de rassemblement de profanes en matière d’économie et de gestion.
    Le gouvernement joue deux importants rôles en même temps celui de redonner la paix et d’offrir de meilleures conditions de vies aux populations; de ce fait nous devons tous y contribuer.

  58. Oui, l’espoir est permis, avec des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.

  59. IBK est un bon président, il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

  60. En deux ans de pouvoir de IBK certains indices concernant le traitement salarial des agents de ont connus une hausse et le SMIG a aussi évolué. Des milliers d’emplois ont été créé et d’autres sont garanti dans les domaines de l’agriculture et autres.

  61. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.

  62. Moi je sont pense que ce sont les détracteurs d’IBK qui veulent le voir mort, politiquement parlant, car il est en phase de faire ce qu’ils n’ont pas pu faire. IBK est en train de faire régresser la corruption qui était le mal majeur de la société Malienne en demandant à la justice d’agir et bien d’autres choses encore.
    Le Kankélétiki relève toujours les défis et j’ai foi en lui…

  63. IBK est venu en période de crise. Il est à peine à deux ans et quelques mois de son quinquennat. Son pouvoir s’exerce dans la glaire et l’insécurité. Dans une situation pareille, on ne peut rien lui reprocher pour l’instant. Aucun de ses successeurs n’est venu au pouvoir en pareille calamité. Jr suis content de votre article, M. le journaliste. 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen:

  64. C’est le travail qui fait l’homme et c’est le travail qui a donné cette crédibilité à l’homme d’IBK. A moins de deux ans il a fait signer le Mali plus de 400 projets dans tous les domaines et dans tous les secteurs que cela soit politique, économique, social, sécuritaire ou religieux. IBK la solution les maliens vous soutiennent toujours, il ne faut pas écouter les jaloux, ils veulent faire une prise de conscience des ignorants qui ne connaissent pas la réalité des choses. Vive le Mali et vive IBK.

  65. Un régime qui est venu trouver le pays dans tous les genres de crises que peut connaitre un pays. C’est étonnant même qu’IBK a pu faire tout cela en deux ans déjà. Tout était bloqué à son arrivée au pouvoir, pas de partenaires financiers, crise sécuritaire dans le pays, l’éducation malade. Bravo IBK et bonne chance pour le reste.

  66. En deux ans de gouvernance, il est possible de faire des miracles quand le pays était stable. Mais tous les secteurs étaient désorganisés et dans de telles conditions il est difficile de faire des investissements car il faut une traçabilité des fonds injectés mais cela n’est possible sans une restructuration des institutions en charge de ces dossiers.
    C’est dans ce sens que le président IBK mène des actions dans les secteurs importants de la société notamment l’agriculture, l’eau, l’électricité ,les routes et tous les secteurs sensibles de la vie sociales. Ces actes sont de natures à favoriser le bien-être de la population.

  67. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

  68. IBK a connu une entrée très difficile sur la scène du pouvoir car le pays était complètement à plat.
    Mais les chiffres parlent d’eux-mêmes et le meilleur sera à venir… 7% de croissance pour un pays qui était en crise ; je pense que c’est déjà bon !

  69. Le Mali va bientôt connaitre l’apogée de son développement. Les projets et les bonnes initiatives pourront être mise en place après la signature de l’accord. Les maliens peuvent songer à un vrai développement. Je suis d’avis avec Youssouf Dabo. 😛 😛 💡 💡

  70. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  71. Courage IBK. N’écoutez pas ceux qui travestissent vos paroles. Faites votre le poème de Kipling et travaillez en âme et en conscience. Vivement l’An III d’IBK!!!!

  72. Le président de la république a fait ce qu’aucun autre chef de l’Etat démocratiquement élu dans ce pays n’a pas pu faire. Cela ne me surprend pas non plus. Je me souviens de son slogan pendant les campagnes présidentielles : le Mali d’abord ; Pour l’honneur du Mali et pour le bonheur des maliens. Ce slogan est confirmé par les actes qu’il a posés. Son bilan est sans doute bon, après deux ans de gouvernance. . 💡 💡 😆 😆 😆

  73. IBK, la solution que cela te plaise ou pas à moins de deux ans le vieux a fait des pas et des supers pas vis-à-vis du bilan de ses prédécesseurs en deux ans. 1552 logements offerts et 20 000 de plus d’ici 2017, l’aéroport de Bamako vient d’être choisi comme le plus sécurise et capable d’exporter vers Europe, plus de 16 000 emplois créés, avant-hier IGOR aussi a fait une révélation que le Mali pour sa première fois au Mali les recettes vont dépasser le cap de 1000 milliard. IBK la solution et nous sommes fiers de vous.

  74. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  75. La lutte contre la corruption est au cœur des défis que s’engage à relever IBK pendant son règne. Pour le moment on ne peut pas se permettre de juger, positivement ou négativement, sa gouvernance. Surtout que la corruption ne date pas d’aujourd’hui. Et c’est ce que Youssouf Dabo a compris. 😛 😛 💡 💡 😆 😆

  76. Oui, l’espoir est permis, parce que notre armée nationale, auparavant dans un dénuement total, est en train d’être équipée, doucement mais sûrement. Avec la Loi de programmation militaire, soit 1500 milliards de nos francs sur 5 ans. Ses primes et autres avantages ont également connu une hausse sensible.
    Le problème de beaucoup d’entre nous les maliens est qu’on ne juge pas les gens sur la base de la réalité, mais sur la base de la particularité de sensibilité politique. Ce que ce régime a fait en deux ans vaut n fois mieux que le bilan des cinq dernières années du régime précédent qui est à la base de tous les calvaires que nous vivons aujourd’hui.
    Les soldats sont maintenant plus dans la condition avec le régime d’IBK qu’avant tout régime au Mali. Voilà les preuves. Le projet de la loi d’orientation et de la programmation militaire (LOPM) lancé sur une période de 4 ans de 2015-2019 adopté lors du Conseil supérieur a été présenté à la Commission défense de l’assemblée nationale dans le cadre du processus général de la réforme. Ce programme permettra aux forces armées d’acquérir des capacités leur permettant d’exécuter pleinement leurs missions sur toute l’étendue du territoire national, d’atteindre les objectifs du renforcement de perfectionnement des capacités opérationnelles des unités combattantes. Cela par le soutien logistique et l’appui pour l’amélioration du cadre de vie et de travail du personnel et du commandement militaire malien. La réalisation de l’ensemble de ces objectifs nécessitera un effort de financement supplémentaire de cinq cent quatorze milliards six cent quatre-vingt-douze millions quarante-quatre mille huit cent cinquante (514. 692. 044. 850) Francs CFA sur les cinq prochaines années. Une session du Conseil Supérieur de la Défense Nationale sera annuellement tenue pour connaître les avancées dans la mise en œuvre de la réforme. Dire moi monsieur le journaliste si cela n’est pas la une première fois depuis que l’armée malienne a été créée ? Les régimes précédents bouffaient des milliards sous prétexte qu’ils vont acheter des armements et c’est quand le nord a été attaqué que nous avions découvrir toutes les vérités. Même tout récemment IBK a commandé 6 hélicoptères A 29 et le président du comité de la défense son fils KARIM KEÏTA aussi avait commandé 4 avions de guerre APACHE IBK est pour rien dans cette histoire de la crise malienne, il fait son mieux et nous souhaitons aussi qu’il soit la solution.

  77. Bravo MANDE MASSA 😀 😀 😀 😀 Malgré les difficultés conjoncturelles 😥 😥 😥 , le Mali progresse 😀 😀 😀 , avec un taux de croissance de 7,2%, 😀 😀 😀 contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Ces données sont des preuves de la diplomatie d’IBK et ses visions politiques pour sauver le pauvre Mali. Qui dit mieux! ❗ ❗ ❗

  78. Le malien digne et fier de ce nom trouve le bilan de la gouvernance l’actuel locateur de Koulouba très favorable pour le Mali. L’un des actes qu’il a posé prouve cela. Il s’agit de la signature de la convention pour la paix et la réconciliation nationale. Elle a permis de sauver notre Etat contre la dislocation. Dieu merci aujourd’hui on a regagné presque tous nos partenaires. Il a adopté une loi de programmation militaire. Ce qui est une première au Mali. Franchement, je ne pense qu’IBK soit un mauvais président pour notre Mali de cette période de crise. 💡 💡 😆 😆 😆

  79. Quant on parle de l’investissement ou de diplomatie les voyages du président de la république à travers le monde ont donné beaucoup de fruits jusqu’à ce que on a réussi à signer un accord de paix avec les groupes armées, réitérer les financements internationaux, même tout récemment le Mali a bénéficié plus de 9 MILLIARDS de FCFA de la part des saoudiens grâce aux compétences du ministre MAMADOU IGOR DIARRA Les projets qataris n’en parlons pas

  80. Certes les difficultés jalonnent la gouvernance d’IBK. Le Mandé Massa est venu en période exceptionnelle comme l’avance le journaliste dans son article, à savoir au moment où le pays était jusqu’au cou pris en otage par une rébellion. Malgré cette situation défavorable à toute réalisation, il est quand même parvenu à la signature d’un accord de sortie de crise. Ce seul acte donne un caractère favorable à son bilan. Sans la paix rien n’est possible dans un pays. 👿 👿 💡 💡 💡

  81. L’espoir est permis, parce que, sur le marché de l’emploi, les horizons sont prometteurs. Déjà, 36% des 200 000 emplois promis par IBK pour ce quinquennat sont pourvus. A ce rythme, il n’y aura pas de doute que l’homme de parole respectera ses engagements. KANKELETIKI an dalebila alibi !!!!

  82. Les alliés du président de la République sont des affamés du pouvoir. Ils sont des sceptiques et le resteront jusqu’à ce qu’ils soient nommés dans un poste où ils pourront se faire beaucoup d’argents. Je donne un bilan positif aux deux de gestion d’IBK. Il ne lui reste plus que de chasser certains ministres. 😛 😛 😀 😀

  83. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.
    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé» et surtout avec tout récemment la conférence de l’OCDE qui nous a permis d’avoir l’octroi de 360 millions d’euros. IBK la solution !!!

  84. La gouvernance d’IBK est sans reproche pour le moment, après deux ans de gestion. Si on se réfère aux réalisations qu’il a faites depuis son arrivée au pouvoir, je trouve qu’il a fait mieux plus que tout autre ex-chef de l’Etat. Comme nous le savons tous, IBK a déployé tous les efforts immenses pour la signature d’un compromis de paix et de réconciliation nationale. Cette signature marque la sortie de crise. 😛 😛 💡 💡 💡

  85. Avec plus de 71000 emplois crées l’espoir est vraiment permis monsieur le journaliste IBK c’est vraiment la solution et nous comptons beaucoup plus sur lui.

  86. A ma conviction, ce sont seulement nos opposants et les individus mécontents du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta qui pensent qu’après deux ans de gouvernance des affaires publiques, son bilan est mitigé et négatif. Alors qu’en réalité le pays avance lentement mais surement. 😀 😀 😀 💡 💡 💡

  87. Aujourd’hui je suis ravi de lire un tel article. Cela fait plus d’une semaine que je n’avais pas lu un article aussi véridique que celui-ci. D’habitude, tous les articles sont contre le président de la république. mais tous ces journalistes détracteurs ne sont pas sans savoir que le président Ibrahim Boubacar Keïta est en train de faire de ce pays ce que nous voulons soit. Arès deux ans de gouvernance, le Mali avance sur tous les plans, sans exception. Toutes mes félicitations à son excellence, Ibrahim Boubacar Keïta. Nous reconnaissons l(hommes que nous avons élu à plus de 77% des voix lors des élections présidentielles de 2013. :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆

  88. IBK a besoin d’être comprise, il a la bonne volonté de faire du bien pour ce pays, mais il est important de comprendre qu’il a été trahi. Trahis par cette confiance qu’il à apporter sur ces gens.
    Le malien se veulent dans le développement alors qu’il ne se sacrifie pas pour ce développement.

  89. IBK a besoin de soutien des maliens, il doit être soutenu pour le bien de la nation, Jamais l’Etat malien n’a été face à un péril aussi imminent. Les Maliens font face au plus grand défi de leur histoire : vaincre l’ennemi qui menace de détruire leur identité. Quand il y a eu le « 11 septembre », toute l’Amérique s’est mise debout comme un seul homme. Quand la France a été frappée par les terroristes (affaire Charlie Hebdo), tous les Français se sont unis. Quand la Tunisie a été frappée dans son cœur, tous les Tunisiens ont parlé d’une seule voie… Quand un pays est menacé dans son intégrité, sa liberté, sa culture, les fils/filles de la nation se doivent de se donner la main.
    Le Mali est frappée par le terrorisme, le néocolonianisme, l’intégrisme religieux, la guerre géopolitique des grandes puissances…, les Maliens se doivent de s’unir pour y faire face. S’unir pour rester fort ou se diviser pour périr.
    La menace qui plane au-dessus du Mali, n’épargnera personne. Elle ne fera l’affaire d’aucun Malien. Qu’on ne s’y trompe ! Cette menace qui s’appelle « terrorisme religieux » « néocolonianisme » va détruire notre identité et transformer nos vies en enfer.
    Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de côté leurs différences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armée, un seul territoire. Défendons le Mali. Soutenons le président de la République et son gouvernement contre les « ennemis » du Mali.

  90. Avec IBK l’espoir est permis, Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.
    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».
    Oui, l’espoir est permis, avec des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois.

  91. Il est temps que les maliens se donnent la main et être un pour sortir du Mali dans cette crise qui secoue tend. Le Mali n’attend que nous, ses fils, il attend qu’on le rebâtisse.

  92. La patience est un chemin d’or.
    L’économie du Mali ira comme ça se doit d’être.
    A chaque chose en son temps et à chaque temps a ses choses, merci maliens de prendre cela comme des conseils de vie.

  93. De toute évidence les critiques ne nous mènent en rien, on peut faire des propositions à nos dirigeants de façon convenable et civilisé sans les infliger des injures. Le président IBK est là pour tous les maliens, quoi qu’il advienne, il saura au moins diriger ce pays au mieux.

  94. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.
    Une chose est sure : c’est lorsqu’on fournit des efforts ensemble qu’il est important de prendre soin du suivis des travaux. Les maliens doivent accompagner le président dans ses difficiles tâches de la république.

  95. Mr. le journaliste que voulez vous dire dans tous ça ?
    Et pourtant, des efforts ont été faits avec Les attentats terroristes déjoués ici à Bamako, les magiques coups de filets réussis par nos forces de défense et de sécurité. Sur la question, le président de la république, fort de sa détermination, s’est engagé à relever notre armée afin d’en faire une vraie armée de métier, dopée aux plans moral, économique et social.
    Ne demandez jamais un bilan que vous souhaitez acceptable à des opposants ou à des gens qui voudraient voir tout s’écrouler, sinon, beaucoup a été fait et le meilleur est devant.
    Alors s’il vous plais essayons de suivre et de comprendre le président IBK convenablement.

  96. Que veut on en fin du compte ? Le Mali est entre des bonnes mains, Ibrahim Boubacar Keïta est l’homme qu’il faut pour ce pays. Dans sa quête de ramener la paix et la quiétude, le régime, il faut le dire et à haute et intelligible, a réussi la prouesse de maintenir le cap économique. Les commentaires de l’UEMOA en font foi. L’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014. Qui dit mieux.

  97. Vous n’osez donc lancer des critiques sur la personne d’IBK parce sans la moindre raison ?????? Vous faites toutes ces campagnes d’obstination médiatique, uniquement pour de l’argent.

  98. Nous n’avons rien à dire contre cet homme, IBK à toujours remplie ses devoir de bon président. L’armée est moralement requinquée à bloc. Les éléments des forces armées et de sécurité travaillent nuit et jour pour le bonheur et l’honneur du peuple malien conformément à leur serment de protection des personnes et leurs biens et la défense de l’intégrité du territoire. Malgré l’encerclement de notre pays par les forces du mal qui n’ont cessé de poser des actes néfastes, l’armée malienne tient bon. Le cap est fixé par le Président IBK qui a fait de l’amélioration des conditions de vie et de travail des forces armées et de sécurité la priorité des priorités. Au delà l’achat des équipements militaires, il faut noter l’adoption,
    pour la première fois dans notre pays, d’une loi de programmation militaire.

  99. IBK a trouvé le pays venait aussi de sortir d’une année et demi de coup d’Etat, avec toutes les conséquences que l’on sait. C’était dans un contexte extrêmement difficile. Aujourd’hui, en termes de bilan après deux ans, on peut dire que le président IBK a prémuni l’indispensable par rapport au fait qu’il a pu signer un document d’accord de paix pour la réconciliation nationale. Vive IBK !!!!

  100. Le Président IBK a pu préserver l’essentiel, Pour parler du bilan du Président IBK, il faut d’abord se rappeler le contexte dans lequel il est arrivé au pouvoir. IBK a pris le pouvoir dans un contexte particulièrement difficile, où le pays venait en partie d’être libéré des groupes djihadistes. Donc arrêtez de dire n’importe quoi.

  101. Le Président Ibrahim Boubacar a été élu à un score jamais réalisé au Mali avec plus de 77%. Avant lui, personne n’avait obtenu une marée humaine électorale. Peut-être, après lui, quelqu’un d’autre obtiendra difficilement un tel score de la part des maliens. Seulement, en guise de bilan à mi-parcours, c’est-à-dire, ce qu’il a réussi ou non au cours des deux ans passés à la tête de notre pays, la sagesse commande à la fois l’humilité et la retenue. Quoiqu’élu à un score jamais égalé ou plébiscité pour des amoureux de superlatifs, le Président Ibrahim Boubacar Keita, a hérité d’un pays anormal, un pays exsangue, un pays économiquement, socialement et financièrement à terre, des faits de l’invasion jihado-terroriste, de la gestion calamiteuse d’une junte ayant fait irruption sur la scène politique à la faveur de la gestion chaotique des affaires publiques d’un règne corrompu et mercantiliste. Pour ne rien perdre de vue, un pays réduit à sa plus petite expression où absolument tout est prioritaire.

  102. Un adage bamanan propre de chez nous au Mali, ne dit- il pas, que celui qui travaille sous la pluie, n’a aucune chance de se faire apprécier valablement ? Les deux ans du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à la tête du pays, sont à l’image de celui qui sue sous la pluie.

  103. Ce qui est une grande priorité aujourd’hui aux yeux des Maliens ; Ce monsieur a pu enclencher la réforme nécessaire des Forces armées et de sécurité du Mali ; d’où l’adoption d’une loi de programmation militaire. Sur le plan économique, ce n’est pas l’embelli mais on peut aussi dire que la situation macro-économique est stable. Alors chers compatriotes que voulez-vous de plus.

Comments are closed.