Nominations aux postes de représentations diplomatiques du Mali à l’étranger : Des cas de “favoritisme, de corruption, de clientélisme et d’injustices” dénoncés

21

Le syndicat des Affaires étrangères en grève de 6 jours à partir du 23 septembre

 

Environ 40 personnes dont une dizaine de ministres conseillers ont  été nommés au conseil des ministres du 4 septembre dernier dans les représentations diplomatiques du Mali. Le hic est que parmi ces différentes nominations, il y a des noms cités voire même trempés dans de sales affaires. D’autres doivent leur ascension du fait d’être parrainé par des groupes armés. Ce n’est pas tout. Il y en a qui ont profité de leur connaissance des hommes et du système au niveau des Affaires étrangères  pour glisser leur dossier.

Le front social est depuis plusieurs mois en ébullition au sein du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale. Et pour cause ! Après une grève de 120 heures soit 5 jours du 26 au 30 août, le syndicat de ce département stratégique, avec pour secrétaire général Hassane Diallo, vient de déposer sur la table du  ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique un autre préavis de 144 heures soit de 6 jours, précisément du 23 au 30 septembre.

Trois points sont inscrits dans leur cahier de doléances. Le premier porte sur  l’examen et l’adoption du projet de Statut du Corps Diplomatique de la République du Mali, le deuxième a trait à la relecture du Décret n°96-044/P-RM du 08 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali. Et le dernier point porte sur la relecture du Décret n°05-464/P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice de traitement des personnels occupant certains emplois dans les Missions diplomatiques et consulaires du Mali, ainsi que leurs primes et indemnités. Cependant, il y a aussi un autre cas très cher aux travailleurs des Affaires étrangères, c’est le traitement égal des agents lors des nominations pour éviter les injustices.

“C’est vrai que les injustices sont très fréquentes lors des nominations et ce sont des choses que nous allons continuer à dénoncer” a soutenu le secrétaire général du comité  syndical, Hassane Diallo, qui a tout de même reconnu que leur combat commence à porter fruit en ce qui concerne ces injustices.

“Il faut reconnaitre que 99% de ceux qui ont été nommés le 4 septembre dernier sont tous  du corps des conseillers des Affaires étrangères. Ce qui est une première. Cependant, il sied de préciser que même à cette dernière nomination, nous avons révélé des cas d’injustice car certains sont aux Affaires étrangères depuis 2011 et  n’ont jamais été concernés par les nominations, tandis que d’autres qui viennent de venir, moins de 3 ans, ont été promus”, a regretté  le secrétaire général qui a réitéré leur engagement de poursuivre ces mouvements sociaux afin que leurs doléances et préoccupations soient prises en compte.

Cependant, même si le secrétaire général parle avec une certaine diplomatie tout en restant intransigeant sur leurs doléances, certains travailleurs des Affaires étrangères, qui se disent victimes à maintes reprises de ces cas d’injustice lors des nominations, ne décolèrent pas. “Ici aux Affaires étrangères, les nominations riment avec affairisme, favoritisme et corruption. Il faut avoir le bras long”, a soutenu notre interlocuteur, sous couvert de l’anonymat.

Citant un cas de cette pagaille au niveau des nominations, il a fait référence à celle du départ prématuré et précipité de Sékou Danfaga, vice-consul du Mali à Lyon (où il venait d’être nommé il ya juste une année)  affecté à l’Ambassade du Mali à Brazzaville au poste de deuxième conseiller. “Son départ serait dû, à l’atmosphère délétère qui existait entre M. Danfaga et le Consul, son chef  hiérarchique. C’est une “belle recrue” locale de nationalité centrafricaine qui  serait à l’origine de cette tension. L’affaire fut même remontée jusqu’à Bamako. Et Sikou Danfaga qui avait du mal à supporter les caprices de cette recrue locale au bras long, qui voulait dicter ses lois à ses chefs, a été relevé du consulat de Lyon pour Brazzaville”, a soutenu notre source.

Une autre nomination récente qui fait aussi grand bruit au niveau des Affaires étrangères, c’est celle du secrétaire particulier du Ministre lui-même. Mme Haoua Coulibaly, c’est son nom. Elle a été bombardée la semaine dernière conseillère consulaire au consulat général du Mali à Tamanrasset or le doute plane sur les qualités de cette dernière à assumer cette fonction.

Le poste qu’elle occupe est destiné aux catégories A or elle  occupe ce fauteuil de secrétaire particulier depuis le temps de Abdoulaye Diop et personne ici au service ne l’a vu prendre un congé de formation pour les études en vue de son reclassement en catégorie A” a soutenu notre interlocuteur.

Une autre source de frustration pour ces nominations du 4  septembre, c’est le cas de Sibiry Sanou. A peine a-t-il fait trois aux Affaires étrangères qu’il se voit  propulser deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali à Abuja. M. Illi Ag Hamada, deuxième conseiller à l’Ambassade du Mali, serait aussi dans la même situation pour n’avoir pas atteint les 5 ans. Mais lui, sa chance, à en  croire une autre source fiable, s’expliquerais par le fait qu’il serait parrainé par un responsable d’un groupe armé.

“C’est vrai qu’il n’y a pas de règle écrite en la matière, mais dans la pratique, pour prétendre à un poste nominatif, il faut faire d’abord 5 ans de service, le temps d’avoir le maximum d’expérience. Mais ceux qui ont le bras long passent par le raccourci”, a ajouté un autre conseiller des Affaires étrangères sous couvert de l’anonymat. Aussi les récentes nominations ont-elles vu également la  promotion de l’ex vice-consul du Mali à Djeddah en Arabie Soaudite, Oumar dit Barou Sacko, qui a été limogé il ya trois ans de cela par le ministre Abdoulaye Diop pour la mauvaise gestion de dossiers importants. Il s’agit de l’affaire feu Karamogo Befo et le dossier du pèlerinage. Il faut préciser que c’est ce même Monsieur qui est désormais, deuxième conseiller à l’ambassade du Mali à Tunis. Et la liste des nominations contestables est longue.

D’ailleurs, ajoute une autre source, ces pratiques commencent à s’ancrer au Département des Affaires étrangères, puisqu’elles y sont bien avant l’arrivée de l’actuel ministre, Tiébilé Dramé. “Par ailleurs, nous considérons qu’il urge surtout pour le ministre Dramé, réputé être un homme de principe et qui a combattu la corruption avec hargne lorsqu’il était à l’opposition, d’user de son influence pour que  désormais les travailleurs soient récompensés en fonction de leur mérite”, a soutenu un autre interlocuteur qui se présente également comme victime d’injustice par rapport aux nominations au sein de ce département.

              Kassoum THERA

 

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. ….Vous remarquerez que la politique, pour nous du centre et du nord du Mali, a la difference du reste de la population malienne, c’ est une profession, on arrive au but de l’existence meme.

    Prendre les armes, destabiliser avec la croyance comme nous voyons c’est l’heritage arabo musulman je pense.

  2. Tieblen, il faut rconnaitre que tout ce que tu denoncais de Boua est maintenant dans ton camp, si tu as abandonne tes principes et tes camarades de lutte alors nous esperons cas-meme que tu vas montrer a Boua le droit chemin sans corruption et sans favoritisme.

  3. Le syndicat des affaires etrangères exagère vraiment il est temps de les apoeler à l ordre .On doit les rappeler que les affaires etrangeres est un domane de souveraineté .Combien des cadres des affaires etrangeres qui se disent conseiller des affaires étrangeres ont reellement fait des etudes en diplomatie ou relations internationales. Combien d entre eux ont le diplome en relations internationale ou en diplomatie .La majorité est sortie de l ecole nationale d administration ex ENA ou de la faculté des sciences juridiques ils se sont convertis en conseiller des affaires etrangeres sans avoir le diplome requis Il faut qubils arretent de casser levtympan aux gens .Dans les normes la majorité ne doivent pas travailler aux affaires etrzngeres et ne doivent pas etre des diplomates.Il oni usurpé le titre de conseiller des affaires etrangeres su ils arretent ses histoires eux memes normzlement ne doivent pas etre des conseillers des affaires etrangères

    • Titi tu dis exactement la meme chose que le syndicat des affaires etrangeres, regardes le general Koumare en Espagne, le general Didier en Chine, le general Gassama a NDjamena, tous des echecs que l’on a recupere, alors travilels vec le sundicat pour qu’il y ait de l’oredre dans la maison, nous sommes tous des maliens et nous aimons tous ce pays plus qe Boua et ses acolytes.

  4. A Kenyan judge has ruled that Rastafarianism is a religion that deserves to be treated like any other.

    The ruling is part of a case involving a minor who was banned from school for having dreadlocks.

    The 15-year-old student at the Olympic High School in the capital, Nairobi, was sent home for sporting dreadlocks in January. School administrators argued that the hairstyle was not part of the official uniform.

    High Court Judge Enoch Chacha Mwita ruled that the school’s directive was unconstitutional since dreadlocks signify the girl’s Rastafari faith, The Star newspaper reports.

    He is quoted as saying:

    Quote Message: A child has a constitutional right to basic education. Keeping rastas is her way of professing her faith and it’s wrong to compel her to shave which is against her religion.”
    A child has a constitutional right to basic education. Keeping rastas is her way of professing her faith and it’s wrong to compel her to shave which is against her religion.”

    The girl’s father had gone to court to challenge the expulsion, arguing that his family adheres to the teachings of Rastafarianism.

    The girl is in her first year in high school and has been attending classes after the judge issued temporary orders for her readmission, as long as she kept the dreadlocks neat and fully covered in a turban.

    Kenya’s constitution guarantees citizens the right to freedom of conscience, religion, thought, belief and opinion.

  5. On a constaté que les nominations, au Conseil des Ministres, ne sont plus données à l’antenne du Journal Télévisé de l’ORTM.
    Ceux qui ne regardent que le JT de l’ORTM, qui n’ont pas internet et n’ont pas le réflexe d’acheter les Journaux écrits chaque semaine ne sauront rien des nominations… !
    Il y a des discriminations dans les nominations comme on le constate dans cet article…

    Une discrimination est une discrimination, quelque soit sa nature il faut le dénoncer… !

    C’est comme ces Préfets qui sont assez compétents pour devenir gouverneurs qui ne le seront jamais et ces Juges qui ne seront jamais nommés non plus en raison de leur origine sociale…

    Ces Personnalités qui ne seront jamais nommées Ambassadeurs, jamais nommés Consuls à cause de leur origines sociales…
    Ces Préfets, Sous-Préfets et autres Juges discriminés qui ne font jamais grève pour protester contre leur conditions d’exercice, contre ces discriminations qu’ils subissent. Ils encaissent sans broncher… On les plaint. C’est pas juste… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  6. VIEUX CLOCHARD KINGUIRANKE’, TIEBLEN A DECIDE’ DE TRAVAILLER POUR LE MALI!!!!!!!
    DO KE’ IKA MOLOBALIYA KOUMA LA!!!!!

    • Fils de clochards, digne fils de wuruwaye, le roi MAUDIT de segou, Tieblen a vendu son ame au diable et a abandonne ses principes et il va e regretter, Tieblen a trahi ses camarades de combat et il va perdre tot ou tard.

  7. En tout état de cause , notre pratique politique en générale a besoin d’être aseptisée sur beaucoup de choses , à commencer par la morale politique , je ne comprends cette comédie de former un gouvernement avec une partie de l’opposition sans aucune inflexion de ligne politique , en clair ça reste une affaire de photos

    • Madou,en clair ceux qui ont trahi leur principes et leur ideologie pour rejoindre Boua sur la photo vont le regretter un jour car Boua reste le meme arrognant et le meme insolent, le meme voleur et le meme corrompu!!!

  8. C’est quand l’intérêt individuel est touché, on dénonce. Le problème est que tout le monde veut être chef….alors qu’il y a tas de choses à faire si chacun si mettait pour l’atteinte des objectifs. Je désolé….

  9. Il faut savoir que ce n’est pas l’autorité politique qui va mettre fin à ces injustices dans les nominations dans l’administration publique.
    IL FAUT NÉCESSAIREMENT UNE VÉRITABLE INDÉPENDANCE DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE DES AGISSEMENTS DE L’AUTORITÉ POLITIQUE.
    La qualité d’une démocratie est aussi et surtout reconnue à travers l’indépendance de l’Administration publique.
    Elle ne peut se réaliser qu’à travers les nominations effectuées par une structure technique qui agit dans le cadre des critères de nomination prédéfinies.
    Il doit en être aussi pour les SANCTIONS,surtout s’il s’agit des hauts fonctionnaires.
    Un ministre qui est là pendant un mandat prend naturellement des décisions limitées dans le temps qu’elles soient salutaires ou non.
    SA DÉCISION EST REMISE EN CAUSE GÉNÉRALEMENT PAR SON SUCCESSEUR.
    C’est encore plus accentué, s’il y a alternance au sommet de l’État.
    Le combat des syndicats de l’administration publique doit être établi dans le cadre de la réforme constitutionnelle pour limiter urgemment les pouvoirs des hommes politiques.
    Qu’on limite les POUVOIRS des hommes politiques permettra de cantonner leurs rôles dans la production d’idées comme on le voit dans les GRANDES DÉMOCRATIES.
    Les grèves intempestives ne servent qu’à reporter des pratiques liées à la nature de la politique.
    AUCUN HOMME POLITIQUE NE PEUT EXERCER SANS RENDRE SERVICE AUX MILITANTS ENGAGÉS AU RISQUE DE VOIR SON MANDAT BOYCOTTÉ.
    Que ceux qui souhaitent une véritable justice mettent leurs revendications dans le cadre d’une réforme des institutions que seul UN DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF peut rendre possible.
    Le regroupement animé par Mme SY KADIATOU SOW doit être soutenu.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue

  10. KINGUIRANKE’, COCHON!!!! TU PENSES QU’IL S’AGIT D’UN BUTIN A’ DISTRIBUER!!!!! TU ES UN VRAI VIEUX CLOCHARD QUI EST MAUDIT AVECTON IQ INFERIEUR A’ CELUI D’UN VIEUX ANE. MOLOBALI!!!! TIEBLEN VA NOMMER LES GENS QU’IL PENSE SONT CAPABLES DE FAIRE LE BOULOT!!!!
    KINGUIRANKE’, TU ES TROP CON!!!!!
    LA MERDE QUE NOTRE FASO VIT AUJOURD’HUI, EST LE RESULTAT DU BOULOT DES ANCIENS DIPLOMATES MALIENS DE L’ERE DE LA PIERRE POLIE! JE PENSE FERMEMENT QUE CE SONT DES JEUNES DIPLOMATES AVEC UNE NOUVELLE VISION DU MONDE QU’IL FAUT NOMMER! ON N’A PAS BESOIN D’ENTENDRE CES HISTOIRES DE MAO, STALINE, LENINE, SEKOU, MODIBO, KADAFI, GAMAL, NKRUMA ET LUMUMBA… ETC. CES HISTOIRES SONT DEPASSE’ES. NOUS PARLONS DU MONDE D’AUJOURD’HUI!!!! QUELLE DIPLOMATIE FAUT-IL METTRE EN PLACE POUR DEFENDRE LES INTERETS SUPERIEURS DU MALI!!!!!

    • Fils de cochons, le roi MAUDIT de segou, tu n’arrives pas a reflechir etant un digne fil de wuruwaye car tu n’as pas la faculte, tu la fermes, chaque jour Boua recrute ses amis voleurs et corrompus pour les mettre comme Ambassadeurs, Conseillers et Consults, regardes le cas the du general Koumare en Espagne, ou de l’Ambassade du Mali au Cameroun, tous des amis voleurs du voleur Boua et Tieblen va regretter cette betise en abandonnant ses veritables amis de combat.

  11. EST-CE QUE LE MALI A TOUJOURS BESOIN DE SES DIPLOMATES? EST-CE QUE LE MALI A TOUJOURS BESOIN DE SON DEPARTEMENT DES AFFAIRES ETRANGERES?
    C’EST BIEN PARCE QUE LA DIPLOMATIE MALIENNE N’EST PAS A’ LA HAUTEUR QUE NOTRE FASO EST DANS CETTE MERDE DEPUIS PRES DE 10 ANS!
    JE VEUX VOIR UNE DIPLOMATIE PREVENTIVE, UNE DIPLOMATIE ACTIVE, UNE DIPLOMATIE REALISTE, UNE DIPLOMATIE PRAGMATIQUE ET UNE DIPLOMATIE QUI CONNAIT LES INTERETS SUPERIEURS DU MALI ET QUI DEVELOPPE DES STRATEGIES POUR LES DEFENDRE! CE QUE JE CONSTATE AUJOURD’HUI, CE SONT DES DIPLOMATES MISERABLES ET SANS VISION QUI CHERCHENT D’ABORD ET AVANT TOUT DES POSTES A’ L’ETRANGER POUR SE FAIRE DE L’ARGENT! CECI ETANT DIT, JE SALUE LES QUELQUES DIPLOMATES MALIENS QUI SONT SERIEUX ET SAGES ET QUI DEFENDENT LES INTERETS DU MALI!

    • Miserable digne fils de wuruwaye, tu ne comprends absolument rien car to QI est inferieur a celui d’une vieille anesse. Laisses aux Maliens le soin de resoudre leurs problemes le roi MAUDIT de segou tu n’es pas Malien.

  12. On a constaté que les nominations, au Conseil des Ministres, ne sont plus données à l’antenne du Journal Télévisé de l’ORTM.
    Ceux qui ne regardent que le JT de l’ORTM, qui n’ont pas internet et n’ont pas le réflexe d’acheter les Journaux écrits chaque semaine se sauront rien des nominations… !
    Il y a des discriminations dans les nominations comme on le constate dans cet article…

    Une discrimination est une discrimination, quelque soit sa nature il faut le dénoncer… !

    C’est comme ces Préfets qui sont assez compétents pour devenir gouverneurs qui ne le seront jamais et ces Juges qui ne seront jamais nommés non plus en raison de leur origine sociale…

    Ces Personnalités qui ne seront jamais nommées Ambassadeurs, jamais nommés Consuls à cause de leur origines sociales…
    Ces Préfets, Sous-Préfets et autres Juges discriminés qui ne font jamais grève pour protester contre leur conditions d’exercice, contre ces discriminations qu’ils subissent. Ils encaissent sans broncher… On les plaint. C’est pas juste… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  13. Chaque fois qu’il y a un changement de ministre les affaires étrangères grève ! Vous n êtes pas les enfants du pays hein !
    C’est une hypocrisie typiquement maliens, moi,moi moi …

    • StBko, non on parle de changement des fonctionnaires et la distribution des postes dans le Ministere des Affaires Etrangeres, personne ne parle de Ministre ici, faisons la part des choses, cette fois ci les “enfants du pays et les hypocrites’ posent des serieuses questions qui meritent une reponse.

  14. Bien media il faut continuer a denouncer et a devoiler tous ceux qui volent les deniers publiques, nos delinquents financiers et nos corrompus car ainsi la justice n’aura d’autre choix que d’agir.

  15. COMBATS IDEOLOGIQUES! SANS TABOUS, LES TOURMENTES DU METISSAGE , DE L ISLAMISATION, DE LA FRANCISATION...

    …LE LARBINISME FRANCO ARABIQUE DU NORD ET DU CENTRE A ATTEINT LE MALI ENTIER ET VOILA NOUS SOMMES DESORMAIS DANS UN GRAND TOURBILLON DES ESPRITS DU ”JE PEUX ME PERMETTRE TOUT ET TOUT A SA RAISON ET MON EGO EST CAPITAL ET CEUX LA QUI SE RESSEMBLENT S ASSEMBLENT POUR SEVIR”…

    …LE MALI A DE SERIEUX PROBLEMES CULTURELS, LA MORALE EST SI DIFFERENTE D UNE COMMUNAUTEE ARABISEE PUIS FRANCISEE A UNE AUTRE QUI N EST NI ARABISEE NI FRANCISEE, AVEC TOUT CE QUE VOUS AVEZ IN BETWEEN…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here