Échiquier politique : Le Groupe des Patriotes Solidaires porté sur les fonts baptismaux

0

En vue de contribuer à l’émergence  d’une nouvelle gouvernance au Mali, une coalition politique  dénommée ‘’ Groupe des Patriotes Solidaires’’ a été portée sur les fonts baptismaux par plusieurs partis et mouvements politiques.  

Cette coalition politique veut mobiliser les forces patriotiques pour l’émergence  d’un nouveau Mali, que les initiateurs voudraient  voir tourner définitivement  vers  la bonne gouvernance et le développement du pays. Elle est composée du Parti pour le Renouveau et le Développement, le Mouvement populaire du 4 juin, la Coalition  nationale pour la libération et d’autres mouvements.  Réunis au sein du Groupe des Patriotes Solidaires, ces partis et mouvements politiques ont réaffirmé leur attachement  à la préservation de l’intégrité territoriale du Mali, à la laïcité et à la forme républicaine de l’Etat. A cet effet, les membres du GPS annoncent qu’ils travailleront à la stabilité de la démocratie et au respect de la constitution, au renforcement de la démocratie, à la lutte contre la corruption, l’injustice et l’impunité sous toutes ses forces. Le GPS dit également œuvrer à la bonne gouvernance, à la promotion d’une meilleure redistribution de la richesse nationale et au développement de la culture du mérite ainsi qu’à la promotion du principe de la redevabilité et de responsabilité.

Les membres du GPS annoncent à cet effet l’élaboration d’un plan d’actions pour atteindre leurs objectifs. Ce plan, selon la porte-parole du GPS, Assétou Sangaré, pourrait s’articuler autour des initiatives allant dans le cadre de l’apaisement du climat sociopolitique, le soutien aux forces armées maliennes dans la lutte contre le terrorisme et de la contribution à l’œuvre de redressement  et de refondation nationale entamée déjà par les autorités de la transition. Toujours selon Assétou Sangaré, le Groupe des Patriotes solidaires jouera également  le rôle d’une force de propositions de solutions aux autorités de la transition pour une sortie définitive de la crise.

La présidente du Parti pour le Renouveau et le développement s’est réjouie que d’autres organisations de la société civile et des mouvements aient rejoint les principes qui ont motivé la création de PRD. A l’en croire, le PRD fait partie des premières formations politiques qui ont ouvertement demandé la refondation du système de gouvernance démocratique qui, selon certains analystes, s’est perverti avec des pratiques de corruption, d’impunité et d’injustice, contraires à l’esprit de l’insurrection populaire à l’origine de l’avènement de la démocratie il y a environ 30 ans.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here