Reamenagement Technique du GOUVERNEMENT : Les deux facteurs qui bloquent ATT

0

Annoncé depuis la mise en place, en décembre 2006, de l’Alliance pour le Démocratie et le Progrès (ADP) et l’adoption par celle-ci de la plate-forme de soutien à une probable candidature du président ATT à la présidentielle du 29 avril prochain, le remaniement ministériel ou réamenagement technique du gouvernement, tarde à se matérialiser. Chaque semaine charrie son nouveau lot de supputations et de conjectures . Les dernières en date donnent à croire que le locataire de Koulouba est bloqué par deux facteurs.

Le premier est lié au fait que, comme il l’a confié plus d’une fois à des interlocuteurs, il ne souhaite pas prendre l’initiative d’une rupture avec le RPM. Il s’y ajoute que cette formation politique ne possède plus qu’un seul représentant au sein du gouvernement, en l’occurrence, Nancoma Kéïta, en charge de l’environnement et de l’assainissement. La question qui doit bien embarrasser ATT à ce niveau est de savoir s’il doit se contenter de sortir le seul Nancoma Kéïta du gouvernement ou pousser la logique jusqu’à déclarer personae non gratae tous les cadres du RPM qui occupent des fonctions stratégiques dans l’administration d’Etat. Ce qui s’apparenterait à une chasse aux sorcières aux conséquences imprévisibles.

L’autre facteur, dont on assure qu’il bloque le président ATT dans son désir de réaménager l’attelage gouvernemental, provient de ses nouveaux amis de l’ADP. Consultés pour présenter des dossiers de cadres ministrables, les plus hauts dirigeants des partis membres de l’Alliance ont fait leur l’adage selon lequel charité bien ordonnée commence par soi-même. Au lieu d’envoyer à Koulouba les dossiers de jeunes cadres compétents et qui n’ont jamais trempé dans des affaires douteuses, ils ont pris soin, comme c’est le cas de Dioncounda Traoré, plusieurs fois ministre sous Alpha Oumar Konaré avant d’être parlementaire, d’inscrire leur propre nom en tête de liste. Toute chose qui a souverainement déplu à ATT, dont on connait l’aversion pour les vieux serviteurs de l’ex-président Konaré. ATT veut des hommes neufs, des hommes propres, des hommes compétents et non de vieux chevaux de retour dont certains ne sont animés que par un désir de revanche.

Alors, wait and see.

Chahana Takiou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER