Le Mali saisit l’ONU et accuse la France d’informer et d’armer des groupes terroristes

15

Le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop réclame la tenue d’une réunion d’urgence visant à faire un point sur la situation dans le pays

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) a été saisi par le Mali, qui assure être en mesure de prouver que la France a armé et renseigné des groupes terroristes, selon une information publiée mercredi par le magazine « Jeune Afrique ».

Cette saisine, datée du 16 août courant et signée par le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop, réclame la tenue d’une réunion d’urgence visant à faire un point sur la situation dans le pays.

Jeune Afrique rapporte que « Bamako y dénonce une nouvelle fois des violations répétées de l’espace aérien du Mali par la France ».

Le gouvernement malien assure, à ce propos, « disposer de preuves et être prêt à les présenter au Conseil de sécurité ».

Mais le courrier d’Abdoulaye Diop ne s’arrête pas là. Le ministre des Affaires étrangères affirme détenir « des éléments qui indiqueraient que la France avait collecté des renseignements au Mali afin de les fournir à certains groupes terroristes » et aurait « livré des armes et des munitions à ces derniers ».

Ces accusations interviennent au lendemain du départ du Mali, des militaires français de l’opération Barkhane alors que la crise bat son plein entre Paris et Bamako.

Celle-ci a atteint son paroxysme en janvier dernier, après la décision du Mali, d’expulser l’ambassadeur français à Bamako, Joël Meyer, suite à des propos virulents du chef de la diplomatie française à l’égard des autorités maliennes.

Source: https://www.aa.com.tr/fr

Commentaires via Facebook :

15 COMMENTAIRES

  1. C’est drôle que même des gens instruits ( enfin on peut le supposer) comme ces politiciens ne se rendent pas compte du ridicule de la situation.
    Plutôt que de gesticuler dans tout les sens à proférer des allégations et menaces diverses….pourquoi ne pas porter devant une juridiction internationale des preuves ?
    Maintenir une tension sur ces sujets permet de détourner le malien de ses préoccupations quotidiennes et permet de masquer les échecs de cette junte sur l’ensemble des sujets qui ont motivé la prise du pouvoir .
    Ce n’est pas les prises de paroles de quelques excités vulgaires sur ce site qui changeront le destin funeste de ce pays.

  2. Cela devrait se faire depuis huit ans avant même le lancement de l’appel du pauvre président Dioncounda lors de l’attaque de Konna où tout lle Mali savait que la France était largement impliquée dans cette opération où elle jouait cinémas et fourberies. C’est ainsi qu’arrivé à Annefis, elle a stoppé la progression de l’armée malienne en allant donner le flambeau au MNLA à Kidal qui n’avait même plus de force. Seule le dindon de la farce malienne n’était au courant de rien, il s’agit du Président Dioncounda TRAORE. Aujourd’hui, le Mali a suffisamment de données pour accuser cette France pour son comportement machiavélique dans ce terrorisme au centre et au Nord. Le Mali a servi la France sur un plateau d’or, mais elle n’a rien compris, car elle voulait le beurre et l’argent du beurre, alors que cela est impossible, aujourd’hui elle a tout perdu.

    • Il faudrait voir si les preuves sont sérieuses et si le terme de “terroriste” utilisé n’est pas simplement pour désigner des rebelles politiques.

      • C’est de la Macronie cette theorie que le terme de ‘terroristes’ utilise n’est pas simplement pour designer des rebelles politiques, c’est cette theorie imaginaire de la Macronie qui a été utilsee pour empêcher l’armee Malienne de faire son travail régalien a Annefis!!!

        • Le terrorisme est un moyen, une technique de combat. Rien de plus. Les terroristes ont des objectifs politiques. Il suffit écouter les revendications de ces divers groupes pour le savoir.

          Notre gouvernement s’est opposé à la ligne française de non discussion avec les djihadistes et a clairement dit qu’il pouvait discuter pour un retour à la paix. Bien évidemment les étrangers engagés dans la lutte armée contre le Mali sont à exclure. Ce sont principalement des algériens. Ce sont eux qui ont importé l’idéologie islamiste au début des années 2000 dans notre pays, avec l’oeil complaisant de l’armée algérienne à notre frontière. Il faut les liquider sans faiblesse et se méfier des algériens qui sont toujours du côté de tous les mouvements indépendantistes Touaregs.

  3. Le choix des dates est intéressant. Les preuves sont-elles les mêmes que celles du charnier de Gossi avec des russes qui porteront des uniformes français ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here