Le président du PDES, Hamed Diané Séméga : Un juriste mordu par le virus de la politique

0

Ils sont 127 mousquetaires envoyés en mission, à compter du samedi 17 juillet 2010, pour conquérir, sous les ordres du… " Général" Hamed Diané Séméga, le pouvoir malien en 2012. Venus de diverses régions du territoire national, ces missionnaires sont quasiment de gros calibres sur le plan administratif, des technocrates avérés, des experts de grande réputation. Mais sont – ils pour autant des acteurs politiques avertis? On les jugera à l’oeuvre.

 Celui qui a désormais la lourde charge de diriger le parti PDES, le ministre Hamed Diané Semega est un juriste, spécialisé en administration des projets miniers. Pendant longtemps engagé dans le monde associatif, ce Chevalier de l’Ordre National du Mali  et Commandeur de l’Ordre du Mérite National de Mauritanie a fini par être piqué par le virus de la politique. Il croit dur comme fer aux chances du PDES de se hisser aux affaires à compter de juin 2012.

Avec une morphologie d’athlète (on le dit pratiquant d’arts martiaux), le ministre Semega est diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration, option sciences juridiques (Maîtrise en droit privé) en 1987. Après un stage à la Direction Nationale des Impôts, un stage de formation à la profession d’avocat, M. Semega travaillera dans plusieurs structures et deviendra de 1990 à 1992 le Directeur Administratif de Canadian Mali Gold Corporation (Société de recherche minière).

Directeur des opérations de USM Industries Inc (Société de recherche minière) de 1992 à1994 et Directeur Administratif de Golden Star Resources pour le Mali (Société de recherche minière) jusqu’en 1997, le ministre Hamed Diané Semega a servi comme Directeur Administratif et juridique de Pan African Resources Corporation (filiale de Golden Star  Resources) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre avant d’être un Consultant spécialisé dans la gestion des projets miniers, de 1999 à 2002.

En juin 2002, il entre au Gouvernement au portefeuille des Mines, de l’Energie et de l’Eau, avant d’occuper le portefeuille de l’Equipement et des Transports d’octobre 2007 à nos jours. Marié et père de trois enfants, celui qu’on qualifie de premier lieutenant des " ATT boys" pratique comme loisirs la lecture et le vélo.

 

14ème Vice-président: Mme Diallo M’Bodji Sène

Ancien ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de l’enfant, Mme Diallo a très tôt affiché son engagement aux côtés du président ATT à travers une association des femmes pour soutenir sa candidature en 2007. Pourra-t-elle être utile au nouveau parti en mobilisant la gent féminine pour l’échéance décisive de 2012 ? That is the question.

 

16èm Vice-président : Ousmane Simaga

Transfuge du CNID, le maire de Ségou, promoteur hôtelier à ses heures perdues, se serait engagé à travailler dur pour faire de la Cité des balanzans, un bastion du PDES.

22ème Vice-président : Oumar Bathily

L’affable maire de Mopti fait partie de la famille des édiles municipaux les plus proches du président Touré. Administrateur civil de classe exceptionnel, le maire de la Venise malienne est connu pour sa modestie et sa simplicité. "Faire de Mopti, la ville natale d’ATT, et toute la région, la chasse-gardée du PDES, j’en fais un défi personnel à relever à l’horizon 2012", aurait-il déclaré.

 Secrétaire national chargé des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine: Mme Haïdara Aïchata Cissé

Député à l’Assemblée nationale, battante hors pair (notamment dans la promotion des droits de la femme), l’honorable Chatto est promotrice d’une agence de voyage et de tourisme, Wani Tour. Travaillant d’arrache-pied pour le développement de Bourem et de la région de Gao (son  remarquable lobbying dans la réalisation du barrage de Taoussa) elle aurait un carnet d’adresses bien fourni au plan national et international

 Secrétaire politique : Mohamed Dibassy

Juriste de formation, inspecteur des impôts de classe exceptionnelle, ce haut cadre de Nioro, 12 ème vice-président du CENA  et président de la coordination du  Mouvement Citoyen en Commune IV  ne jure que par le PDES (projet de société d’ATT). Il promet de s’investir dans la bataille pour pérenniser les idéaux du président Touré au Mali, en damant le pion aux formations politiques qui ont pignon sur rue chez lui, à Nioro.

 Secrétaire national à la stratégie et à la prospective :

Hamadaou Sylla

On le dit bosseur et fin stratège politique. Ce député, 3è Vice-président de l’Assemblée nationale, Directeur général d’une société spécialisée dans l’agroalimentaire dispose d’arguments pour conquérir le monde industriel malien à la cause du nouveau parti. Il aurait donné l’assurance  à ses amis du bureau que le Cercle de Banamba, dont il est originaire, ne vibrera que PDES dans les prochaines années. Un travail de ratissage  qu’il promet d’étendre à toute la région du Nianan (Koulikoro).

 Secrétaire politique adjoint : Mohamed Ag Boya

Très engagé dans l’intégration et dans la défense des intérêts des communautés touarègues notamment de Bourem, cet inspecteur des impôts ne cesse de se battre, en toute discrétion, pour la paix et la sécurité dans les régions septentrionales du Mali

Secrétaire national chargé de la société civile et des groupements socio-professionnels : Djibril Tall

Transfuge du Cnid, le Directeur national des Transports devrait aider à implanter davantage le parti dans sa région natale de Ségou. Celui qui scrute l’horizon depuis un moment pour y voir apparaître un portefeuille ministériel

 

Commentaires via Facebook :