Législatives du 29 mars : Que deviennent les anciennes têtes de 2013 ?

0

Les élections législatives arrivent en grande pompe et les alliances se font et se défont entre les partis politiques. Dans ce dossier nous vous présentons les 14 femmes députées de la 5e législature dont 11 concourent toujours et 3 sont hors course.

Il s’agit de :

Dioncounda Sacko, MPM – Diéma

L’honorable Dioncounda Sacko est mère de famille et aussi femme d’affaires. Elle œuvre également dans l’humanitaire et dans le renforcement des capacités des femmes notamment à Madiga, dans le cercle de Diéma aux côtés des groupements féminins en vue de leur autonomisation.

Mme Sacko, élue au compte du Cnid à Diéma en 2013, effectue son premier mandat de parlementaire. Pour cette année aussi, elle est candidate à Diéma sous les couleurs du MPM en alliance avec Mody Fofana (URD).

 

Maïmouna Dramé, RPM-Adéma – Ségou

Militante infatigable du RPM depuis sa création, Maïmouna est présidente des femmes du RPM de Ségou, conseillère municipale à la mairie de la Commune urbaine de Ségou et 2e vice-présidente du Conseil de cercle de Ségou jusqu’à son élection comme députée élue dans le cercle de Ségou en 2013.

Son statut de pionnière à cette époque a forgé très tôt en elle l’amour de la patrie, le dévouement à son pays, les droits des femmes et des enfants. L’honorable Dramé est candidate à la députation de Ségou sous les couleurs du RPM en alliance avec le parti Adéma et ADP-Maliba.

 

Aïcha Belco Maïga, RPM – Tessalit

Née en 1962, Aïcha Belco Maïga est une femme politique exemplaire, et une patriote engagée pour la cause de Tessalit.

Diplômée en communication et présidente de l’ONG EFFAD, membre du Coren, membre de l’Association des ressortissants de Kidal à Tessalit. Elle est aussi membre de la Coalition pour le Mali et conseillère municipale.

Aïcha Belco Maïga a été élue dès le 1er tour des législatives en 2013 dans sa circonscription de Tessalit. Elle est candidate au prochain scrutin législatif sous l’étiquette de l’RPM.

 

Haïdara Aïchata Cissé dite Chatto, UM-RDA – Bourem

Native de Bourem, membre influente de L’UNEEM (l’Union nationale des élèves et Etudiants du Mali) et de l’Association des scolaires de Bourem, Mme Haïdara Chatto Cissé après des études secondaires a obtenu successivement un brevet de technicien supérieur en comptabilité 3e degré supérieur à Paris, de commerce et marketing en mai 1999.

Admise au concours d’entrée à Air-Afrique comme agent comptable, Mme Haïdara devient successivement chef comptable, chef service tourisme, marketing, relations publiques et chargée de la communication à Air-Afrique.

De 1983 à 1997 elle a été secrétaire générale du syndicat des travailleurs d’Air-Afrique au Mali et en même temps, secrétaire générale du syndicat des transports aériens. De 1984 à 2000, Chatto occupe le siège de secrétaire pour l’Afrique francophone de la Fédération internationale des transports (de l’ITF).

Mme Haïdara Chatto a reçu une formation syndicale au Château de la Bevieure en France (Force ouvrière) et plusieurs stages à la CGT.

Depuis 2007, Chatto est élue députée à Bourem pour une riche carrière politique. Membre du bureau de l’Assemblée nationale, présidente du groupe d’amitié Mali-Gabon-RDC-Guinée Equatoriale-Sao-Tomé, Congo Brazzaville. Présidente du réseau femme-développement et protection de l’enfance et 5e secrétaire parlementaire, Chatto est depuis 2011 promotrice et directrice générale de Wani transit.

Elle est en lice pour la députation dans sa circonscription électorale en duo avec Mohamed Ould Mataly du RPM.

 

Aïssata Haïdara, ASMA-CFP – Kéniéba

Professeure principale de psychopédagogie à la retraite, elle fut directrice nationale adjointe de la Promotion de la femme et reste membre de beaucoup d’associations et groupes de recherche, dont le Mouvement national des femmes pour la paix, l’Association malienne des initiatives communautaires ou le Groupe de recherche en sciences sociales.

Elue député dans la circonscription de Kéniéba en 2013, Aïssata Haïdara est en lice pour un second mandat sous les couleurs ASMA-CFP.

 

Aïssata Touré, candidate indépendante – Youwarou

L’honorable Diallo Aïssata Touré est la toute première femme présidente de la Commission des Affaires étrangères, des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine de l’Assemblée nationale du Mali. Battante et dévouée pour la cause des plus démunies, elle représente une fierté pour le Mali.

Diplômée de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 1995, Mme Diallo Aïssata Touré est juriste de formation, section sciences juridiques. Talentueuse et très consciente que la réussite dépend du courage et de l’abnégation, Mme Diallo Aïssata Touré est une véritable amazone. Cette brave femme n’a pas croisé les bras. En effet, dès sa sortie de l’ENA elle s’est mise à la tâche.

Pour concrétiser cette noble ambition, elle se lance dans la politique sous les couleurs du RPM lors des législatives de 2007, dans la circonscription électorale de Youwarou. La chance n’était pas de son côté, mais elle a tiré des leçons de cette première expérience politique.

Elle se lance une fois de plus dans la course aux législatives en 2013 et remporte le seul siège de la circonscription de Youwarou dans la région de Mopti. Mme Diallo est très engagée pour la cause des femmes et des enfants. Elle privilégie la diplomatie et est très ouverte au dialogue. Selon des sources, elle est candidate à la députation du 24 mars sous ses propres couleurs, donc en indépendante.

 

Aminata Traoré, RPM – San

Juriste de formation couplée d’un diplôme d’ingénierie en développement local, Aminata Traoré est une femme battante avec une grande expérience qui lutte inlassablement pour l’émancipation et le développement des femmes du Mali. Défenseuse infatigable de la gente féminine, l’élue du RPM de San et membre très influente de la Commission des lois de l’Assemblée nationale. Institution dans laquelle, elle entend défendre farouchement les intérêts et les droits des femmes.

Elle est candidate à la députation de mars prochain sur la liste alliance (RPM- Adéma)

 

Maïga Aziza Mint Mohamed, Adéma-PASJ – Tombouctou

Mme Maïga Aziza Mint Mohamed, chimiste de formation, élue députée dans la circonscription de Tombouctou en 2013, cette femme entrepreneure de 46 ans a un riche parcours associatif et d’élue locale. 1ère adjointe au maire de Tombouctou avant d’intégrer l’AN, elle est coordinatrice du Réseau des femmes élues et leaders des régions du nord Mali, représentante de l’antenne paix et sécurité dans l’espace Cédéao de Tombouctou et présidente de la Coordination régionale de la Cafo de cette région. Elle est dans course à la députation du 29 mars sous les couleurs de l’Adéma.

 

Belco Samassekou, RPM – Mopti

Belco Samassekou, est une femme politique, députée de la région de Mopti et membre du parlement panafricain à Johannesburg, présidente nationale du Réseau de lutte contre le VIH SIDA et la tuberculose. Elle est candidate à l’élection du 29 mars prochain sur la liste alliance RPM-Adéma-URD.

 

Fatimata Niambali, RPM – San

Née le 21 mai 1968 à Bougouni, honorable Fatoumata Niambali a servi à la mairie de San avant d’intégrer le parlement. Elle est élue comme députée à l’Assemblée nationale dans la circonscription électorale de San, sous les couleurs du parti RPM.

Elle est en lice pour la législative prévue en mars. L’élue de San qui est à son deuxième mandat, est sur une liste où figurent ses collègues Adama Desse Coulibaly et Aminata Traoré.

 

Fatoumata dite Ténin Simpara, ADP-Maliba – Commune I

Quatrième vice-présente de l’ADP-Maliba, Fatoumata est élue en Commune I du district de Bamako en 2013, et candidate en lice pour un second mandat.

 

Elles ne sont pas en course

Alhousna Malick Touré, RPM – Gao

Femme battante dévouée pour la cause de Gao Alhousna Malick Touré a longtemps travaillé dans les associations et groupements de femme, avant d’opter pour la politique. Elle a été élue députée en 2014 dans la circonscription de Gao à l’Assemblée nationale. Elle est membre de la Haute cour de justice (HCJ). Alhousna Malick Touré n’est pas candidate cette année à la députation.

 

Jacqueline Marie Nana, RPM – Commune V

Jacqueline Marie Nana, une femme qui a sa tête sur ses épaules. Elle est ancienne directrice des études du lycée notre Dame du Niger, surveillante générale adjointe au lycée Kankou Moussa.

Elle fut nommée en mai 2006 membre du Conseil supérieur de la Communication, elle sera élue présidente de cette structure en 2009, fonction qu’elle occupera jusqu’à sa nomination à la tête du département de l’Education nationale.

Elle été élue députée sous les couleurs du RPM en Commune V, à la suite de la mort du député de ladite Commune.

Jacqueline Marie Nana ne figure sur aucune liste aux prochaines législatives de mars.

 

Rokia Traoré, RPM – Sikasso

L’honorable Rokia Traoré est une femme battante, titulaire d’un BT2 IPG. Elle a longtemps travaillé avec les associations et groupements de femme et, jusqu’à son élection comme députée en 2013 dans la circonscription de Sikasso.

Elle n’est sur aucune liste aux prochaines législatives dans son circonscription de Sikasso.

 

Ousmane M. Traoré

(stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here