Mali : Le collectif des députés de la 6ème législature exige toujours la dissolution de l’organe législatif de la transition

2

Profitant de la période d’incertitude que la transition traverse, le collectif des députés de la sixième législature a animé, hier mardi soir, pour demande la dissolution conseil national de transition.
Pour ce collectif, le conseil national de transition qui a été nommé pour légiférer au nom des Maliens est illégitime. Pour la simple raison, il a été formé des militaires qui n’ont aucun mandat pour agir au nom de la population malienne. « Les membres du CNT qui sont nommés, ne sont pas une émanation du Peuple et ne saurait être un organe législatif crédible », proteste les membres de ce collectif, en pointant le caractère illégal et illégitime de cet organe législatif de la transition dont la majorité des membres seraient issus de Kati et de Bamako au détriment du reste du pays.
Les membres de ce collectif visiblement en colère contre la dissolution forcée de la sixième législature ont les mots durs pour qualifier ceux qui composent le CNT. « Il est composé en partie par des casseurs, des déstabilisateurs et des détracteurs du pays nommés sur la base du népotisme et du clanisme », indique ce collectif député dans une déclaration. Lequel poursuit en exigeant «la dissolution pure et simple du CNT et le rétablissement immédiat de l’Assemblée nationale de la 6ème législature issu du suffrage exprimé par le peuple Malien.
Le conseil national de la transition, présidé par l’un des militaires ayant perpétré le coup d’Etat du 18 Août 2020 et composé de plus d’une soixantaine de militaires, est contesté non seulement par ce collectif, mais également par les forces vives de la nation, notamment le M5-RFP. Ce mouvement hétéroclite à l’origine des hostilités contre le régime d’IBK demande également la dissolution de cet organe législatif de la transition. Les militaires qui dirigent le Mali aujourd’hui ont fait main basse sur cet organe en privilégiant leurs proches familles et leurs collègues militaires. « Le militaire législateur, c’est seulement au Mali qui nous voyons de telle pratique », contestent les membres de l’Assemblée dissoute, qui projette de battre le pavé dans les prochains jours pour revendiquer leur suffrage.
Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. When you consider what Mali governance was like for years unto CNT came about despite fact Inclusiveness is not nearly what we want it to be CNT timely get governing goals done. It is shame CNT have to stay focus on its ultimate duty in Transition Government of to establish reliable governing plus military infrastructure that is thrift, timely goals accomplish oriented plus work well together for best interest of Malian people. If political had done same in IBK government CNT would not exist. CNT performance strongly indicate if it continued to exist governance in Mali would be much better as oppose to what it was for years unto CNT came into existence. Why do so many hate seeing Negroids under total circumstance finally do what is truly in their best interest. They only befriend us when they want something or we conduct ourselves with dangerous plus incompetent stupidity.
    We neither need or want more modern day or yesteryear colonialism but they is all they put before us.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Assimi c’est facile de mettre Ba Ndaw a cote mais voici que le CNT est devenu le centre de l’attention que vas-tu faire maintenant? l”UNTM attend car ce n’est as en mettant un homme digne a cote que tu vas resoudre leurs revendications! Le M5-RFP est dans la rue aussi pour la in du meme CNT de Diaw qui est rempli de militaires! etc…..C’est le debut de ta fin Assimi!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here