Mali: difficiles discussions sur la transition et la crise dans le Nord

33

AFP) – De difficiles discussions ont repris dimanche entre l’ex-junte et la classe politique maliennes à Ouagadougou pour fixer la durée de la transition et tenter d’esquisser une sortie de crise dans le Nord, coupé du monde depuis sa prise par des groupes armés.

Les délégués de l'ex-junte serrent la main à Blaise Compaoré, le président du Burkina Faso, à la réunion de Ouagadougou le 14 avril 2012

Chevilles ouvrières de la médiation, le ministre burkinabè Djibrill Bassolé (Affaires étrangères) et le ministre ivoirien Adama Bictogo (Intégration africaine), ont retrouvé vers 16H30 (locales et GMT) les parties maliennes pour leur soumettre les propositions du président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a-t-on appris de source proche des discussions.

Ils se sont efforcés auparavant de “rapprocher les positions” après un long samedi d’échanges qui a fait apparaître les différences de points de vue entre les ex-putschistes qui ont renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré (ATT), les politiques et les représentants de la société civile du Mali.

La durée de la transition est l’une des pommes de discorde, après l’investiture jeudi du président par intérim Dioncounda Traoré. Son intérim doit durer 40 jours selon la Constitution. Mais l’accord politique obtenu par la Cédéao prend acte de l’impossibilité de tenir ce délai.

Des partisans de l’ex-junte militaire souhaitent que les putschistes d’hier prennent la relève à l’issue de cette période. Mais le front anti-junte veut que le nouveau président dirige une transition de 12 ou 15 mois, que clôtureront des élections présidentielle et législatives.

Un Premier ministre doté des “pleins pouvoirs” doit être désigné à la tête d’un gouvernement d'”union nationale”, qui comptera probablement des militaires.

L’urgence de la crise au nord s’impose aussi aux quelque 80 participants aux discussions de Ouagadougou.

Nombreux sont ceux qui ont demandé, en cas d’échec du dialogue, une intervention militaire de la Cédéao – qui en brandit la menace – aux côtés des forces armées maliennes pour reconquérir cette partie du pays.

Le Nord est depuis deux semaines aux mains des rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et de groupes islamistes armés, en particulier Ansar Dine, appuyé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ce qui fait craindre la création d’un Etat islamique ou une “afghanisation” de la région.

Certains proposent donc de lancer un ultimatum aux groupes armés pour les forcer à venir à la table des négociations.

Afin de répondre à une situation humanitaire alarmante (manque de vivres, de médicaments…), l’idée d’ouvrir un corridor humanitaire fait son chemin.

Selon Homeny B. Maiga, président de l’Assemblée régionale de Kidal (nord), Ansar Dine approuve cette idée “mais ils veulent savoir l’origine de l’aide, ils ne veulent pas l’aide venue de la France ou des Etats-Unis”.

Les participants à la réunion de Ouagadougou sur la transition politique au Mali, le 14 avril 2012

Ce groupe, dirigé par l’ex-rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, a libéré samedi 160 militaires maliens faits prisonniers lors des combats qui ont démarré en janvier. “Les prisonniers sont en route pour Bamako”, a indiqué à l’AFP un membre du Haut conseil islamique, qui a oeuvré à leur libération.

Dioncounda Traoré a envoyé dimanche un émissaire en Mauritanie pour demander l’aide du chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz, alors que des dirigeants du MNLA sont basés à Nouakchott.

L’émissaire Tibilé Dramé a souhaité que s’ouvrent “bientôt” des entretiens entre Bamako et les rebelles “dans le cadre de l’intégrité territoriale du Mali”. Mais le MNLA, qui a proclamé “l’indépendance” de l’Azawad (Nord malien), n’est pas le seul maître dans la région, où il subit l’ascendant des islamistes.

 

Commentaires via Facebook :

33 COMMENTAIRES

  1. Nous n’accepterons jamais d;etre dirige par des mediocres. Lex militaires ne seront jamais au pouvoir dans notre pays, on leur demande de degager et de retourner dans les casernes. Ils n’ont ni le niveau, et ni l;intelligence de diriger un pays.

  2. Ce qui préoccupe les fantoches de la CEDEAO, c’est comment faire avaler aux Maliens, les pullules amères et favorables aux plans et intérêts franco-occidentales. Mais avec une bourgeoisie politico-bureaucratique et islamo-intégriste aux ordres à Bamako, le satrape du Faso devrait réussir sa mission : imposer au Mali, une bonne transition françafricaine. La recette a marché en Côte d’Ivoire et il n’y a pas de raison que ça ne marche pas à Bamako. Elle consiste à imposer le fameux ordre constitutionnel et des élections dans un contexte de guerre imposée par une rébellion salafiste et ethno-sécessionniste au nord, exactement comme en Côte d’Ivoire. La suite est connue. La rébellion gagne, la fameuse communauté internationale impérialiste valide sa victoire et les fantoches de la CEDEAO regagnent les latrines en attendant de futures autres missions de trahison des peuples d’Afrique. Les Maliens sont prévenus s’ils se bercent d’illusions électoraux-constitutionnelles sans garanties sur le cadre national. Ils n’auront leurs yeux que pour pleurer. Ils sont prévenus de tous ces vautours qui accourent à Ouagadougou, autour d’un serpent à tête double qui leur indique par duplicité de fausses urgences fondatrices d’un ordre françafricain éminemment criminel.

  3. La soupe populaire Burkinabé

    L’an 2012 et le 14 avril c’est le camarade capitaine Blaise Compaoré en personne qui distribuait la “soupe burkinabé” à ceux la même qui ont versé la soupe malienne par terre.

    Le fil d’attente et le tour de table de la honte, avec entre autre, Oumar Mariko du SADI, Younoussi Touré de l’URD, Mountaga Tall du CNID, Soumaila Cissé de l’URD, Mouhamedine Dicko  du HCI du Mali, Siaka Diakité de l’UNTM, le lieutenant Amadou Konaré du CNRDR et j’en oublie.

    Oui sûrement j’en oublie, puis qu’il avait un représentant enturbané de …. AZAWAD.

     Il faudrait être sur le tour table de la honte  pour savoir de quel AZAWAD la crème de la classe politique et de la société civile malienne accepte d’aller se prosterner à prosterner à Ouagadougou plutôt que de serrer les rangs derrière le président Dioncounda Traoré, président par intérim (comme l’ORTM sous les bottes de Kati se plait de le dire) mais président quand même.

    Parce que si c’est un AZAWAD du MNLA, en petits protégés français, très actifs en communication Internet mais sans vraiment d’influence sur le terrain parce que à Kidal, à Tombouctou et à Gao, c’est Iyad Ag Ghali et son Ançar Dine qui mène la danse.

    Et pour preuve les 160 militaires prisoniers maliens qu’il a libéré hier samedi 14/04/2012 est la preuve matérielle que c’est lui et ses alliés Aqmi, Mujao et Boko Haram qui combattaient et qui ont défait l’armée malienne. Et que c’est lui qui détient nos prisonniers jusqu’à preuve du contraire.

    A ma connaissance depuis le 17/01/2012 date du début de la guerre au nord, IYad Ag Ghali ne s’est jamais fait appelé AZAWAD. 

    Mieux il en déchira le drapeau à Tombouctou et le remplaça par celui d’Ancar Dine et celui du Mali.

    Tout un symbole car Iyad ne s’est jamais prononcé pour l’indépendance même dans les rébellions des années 90, et il s’est toujours réclamé du Mali.

    Il veut juste, en fait ce qu’il dit, que la paix de Dieu descende sur la terre de ses ancêtres.

    En tant que maliens et musulmans, si terrain d’entente il faut trouver, nous devrions le faire avec Iyad AG Ghali pour trois raisons:

    1. C’est lui et ses alliés qui occupent le nord de notre pays et non les afficheurs du Mnla, aidés médiatiquement et diplomatiquement par la France et la Mauritanie.

    2. C’est lui qui ne veut pas une division du Mali contrairement aux agités, voleurs et violeurs du Mnla dont les seuls vrais combattants sont en réalité des libyens du régime Kadhafi.

    3. C’est l’occasion de débattre avec lui la pratique de l’islam millénaire du nord du Mali sans violence et que ni Aqmi, ni Mujao, ni Boko Haram ne seront assez pieux pour montrer le chemin du prophète, PSL, à ceux-la et leurs descendants qui ont fait la gloire des mosquées mythiques de Sidi Yaya et Djinkerebère.

    Alors tous ceux, par égos démesurés ou par égoïsme puant, ont versé la soupe malienne ou s’apprêtent à mettre du sable dans la cuisine du président Dioncounda, pour juste espérer trouver une soupe burkinabé chaudement servie par Blaise Compaoré, je leur dis de tendre bien l’oreille:

    1. Aussi généreux sois nos frères burkinabés, leur soupe ne sera ni aussi bonne ni en quantité suffisante que celle dont le système démocratique et social malien vous offrait ici à Bamako.

    En vous mettant d’égal à égal avec les bandits armées du MNLA (voleurs à Tombouctou, pilleurs et violeurs à Gao) pour discuter du Mali, vous ne rendez pas service au Mali. 

    Vous légitimez de facto un groupe criminel téléguidé de l’extérieur qui n’a aucun respect pour le Mali et les maliens et qui ne s’y cache pas, loin de là.
    Alors qu’en réalité il ne contrôle rien au nord du Mali.

    2. Vous affaiblissez d’emblée le président Dioncounda qui vous a pourtant demandé le soutien pour qu’il puisse servir de “fil” pour coudre un pays déchiré justement par l’égoïsme et l’irresponsabilité de ces dirigeants et de son élite intellectuelle.

    Un président faible au sud n’aura jamais assez de force pour libérer le nord.

     Il faut que cela soit clair pour tout le monde.

    Une chienlit sans nom dans la classe politique au sud, n’encourage aucun soutien international pour venir en aide au Mali.
     Cela est clair aussi comme une eau de roche.

    3. Vous vous affaiblissez vous même et vous compromettez dangereusement vos carrières politiques.

    Souvenez vous, on peut se confier à un ami mais on ne se dévoile  jamais totalement sur une place publique.

    Le gouvernement du Mali, quels qu’en soient nos problèmes doit être constitué au Mali. 
    Le Burkina Fasso peut et doit être un médiateur mais Ouagadougou ne pourra jamais être  la capitale du Mali.

    Buvez la soupe burkinabé!
    Régalez-vous! 
    Mais vous allez voir, sans tardez, que la soupe malienne était meilleure.

    Je crains que le jour où vous vous en rendez compte, ce ne serait déjà trop tard pour le Mali.

  4. La junte se démarque de leurs hiérarchies d’ailleurs qui ces derniers temps se sont spécialisés plus dans les affaires.C’est pourquoi notre Armée est dans cet états de délabrement,d’incompétence de sous-équipement.IL n’y a plus la confiance entre la base et le sommet.La base a faim a soif alors que la hiérarchie se complaisent dans le luxe.Tous les Maliens sont témoins que que le foncier est devenu un domaine reservé aux hauts gradés.

  5. MESSAGE A TOUS MALIENS QUI PEUT FAIRE PARVENIR AUX FUTURES RESPONSABLES CHARGER D´ENGAGER LE DIALOGUE AVEC LE MNLA ET AUTRES
    1-IL FAUT UNE INTRANGIGENCE ABSOLUT AVEC LE MNLA DE LEUR PART
    1-LE MALI EST UN ET INDIVISBLE
    2-L´ANAULATION PUR ET SIMPLE DES ACCORDS DE 2006 D´ALGER DEMANDANT L´ARMEE MALIEN DE SE RETIRER DU NORD
    -LA LIBERATION DE TOUS LES PRISONIERS
    LA REMISE A L´ARMEE DE TOUTES LES ARMES QU´ÍLS ONT EMPORTES EN DESERTANT L´ARMEE MALIENNE
    3-LA MISE A LA DIPOSITION DE TOUTES LES ARMES VOLEES EN LIBYE A LA COMUNAUTE INTERNATIONALE
    5-ARCARDINE ET SES ISLAMISTES DOIVENT QUITTER LE PAYS IMMEDIATEMENT
    EN PLUS LES MALIENS DOIVENT ETRE VIGILENTS ON DOIT DIRE A LA POPULATION DE SE PRERARER PUISQUE CES ISLAMISTES NE LAISSENT JAMAIS UNE POSITION SANS LA VIOLENCE
    DONC LE RISQUE D´ATTAQUE PAR BOMBE SITOT UNE GUERRE SERAIT ENGAGEE POUR LES FAIRE ABDIQUER DONC C´EST MAINTENANT QU´ON DOIT ORGANISER LA POULATION DE NOS GRANDES VILLES JE SAIS QU´AUCUN DE NOS POLITICIENS OU RESPONSABLE NI PENSE PAS POUR LE MOMENT
    SALT A TOUS

  6. La classe politique et la societe’ civile sont heteroclites et divise’es. Quel que soit la personne qui dirigera le Mali durant la periode de transition elle ne pourra qu’enteriner le role crucial et les choix des Forces Arme’es et de Securite’s maliennes.
    Comme vous le savez, dans certaines situations, les uns et les autres n’ont pas besoin d’exercer le pouvoir directement pour le detenir. Je tends a’croire que les figures politiques qui dominent le Mali depuis pres de 20 ans et les militaires peuvent trouver a’ gagner a’ se retirer du devant de la scene politique pour ne pas s’enliser mais ils ne doivent renoncer a’ se prononcer sur les grands dossiers. Je leur conseillerais de jouer le role de derniers ramparts contre l’injustice,la corruption et l’incompetence. Ils doivent etre les champions de la reconciliation nationale, labonne gouvernance, la paix et la securite’.

    J’ai l’impression que la classe politique presente a’ Ouagadougou n’a toujours pas compris le message du 22 mars 2012. Ce n’est pas la constitution qui a dicte’ la presence du Comite’ sur la scene politique au Mali. Nous avons fait un coup d’etat! Il est evident que le coup d’etat a marche’ parce qu’il a occupe’… un vide. Nous sommes tres conscients que certains milieux nous soutiennent parce que nous avons promis de changer la situation. Les populations qui nous applaudissent agissent ainsi parce qu’elles n’ont jamais adhere’ au regime qui etait en place.

    L’ideal pour les membres de notre Comite’ et pour moi,est de convaincre le President par interim de rester fermement attache’ a’nos buts. Nous sommes prets a’ accepter toutes les conditions qui favoriseront l’entente sociale et la stabilite’ du Mali. Cependant,nous sommes convaincus que l’interet superieur du Mali, exige la presence d’officiers de confiance reconnus pour leur patriotisme pour diriger les Forces Arme’es et de Scurite’ mais nous ferons tout pour eviter la politisations desdites Forces Arme’es et de Securite’. Le but final du Comite’ est d’avoir une democratie ou’ les partis politiques et la societe’ civile sont solides et responsables. Les problemes doivent trouver leurs solutions dans la participation active des populations maliennes dans les prises des decisions qui les concernent.

    Pour terminer, je dis a’ mes compatriotes des regions du nord que le Mali ne les oublie pas. Nous continuons a’ travailler pour retablir la paix sur toute l’etendue du territoire national malien et defendre l’integrite’ de notre patrie.
    Je remercie le President du Fasso, le President de la RCI, tous leurs collaborateurs et tous les dirigeants de la CEDEAO pour leurs efforts pour ramener la paix et la stabilite’ au Mali!

  7. M. Diagayété
    Posté le 15/04/2012 à 21H06
    “Ansar Dine se dit prêt à discuter avec Bamako”
    *****************************************

    Nord-Mali: le groupe islamiste Ansar Dine se dit prêt à discuter avec Bamako

    BAMAKO – Le mouvement islamiste malien Ansar Dine, qui contrôle le nord du pays avec les rebelles touareg et d’autres groupes armés, est disposé à discuter avec les autorités du Mali, a affirmé dimanche à l’AFP un proche d’Iyad Ag Ghaly, le chef de ce groupe.

    Nous sommes disposés à discuter avec les autorités de Bamako. Nous sommes disposés à parler de l’avenir avec Bamako, a déclaré Oumar Ag Mohamed.

    Nous avons déjà libéré près de 200 prisonniers. Nous allons en libérer d’autres. Entre frères musulmans, on peut arriver à s’entendre. Mais il ne faut pas que les non-musulmans se mêlent de nos problèmes, a indiqué ce proche du chef d’Ansar Dine, en référence aux puissances occidentales.

    Nous sommes aussi pour que l’aide alimentaire de nos frères musulmans arrive dans les trois régions du nord du Mali, a ajouté Oumar Ag Mohamed.

    Ansar Dine (défenseur de l’islam, en arabe) impose de plus en plus son ascendant sur les autres mouvements qui tiennent le Nord depuis deux semaines.

    Il prône l’application de la charia (loi islamique) dans tout le Mali et est contre la partition souhaitée par les rebelles touareg indépendantistes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

    Le groupe d’Iyad Ag Ghaly a libéré samedi 160 militaires maliens faits prisonniers lors des combats lancés en janvier et conclus début avril avec la perte totale du Nord par le pouvoir de Bamako.

    Un corridor humanitaire pourrait être ouvert prochainement pour venir en aide aux habitants de la zone depuis lors coupée du monde, et où manquent vivres et médicaments.

    La crise dans le Nord malien est l’un des principaux points au menu des discussions intermaliennes qui ont repris dimanche après-midi au Burkina Faso.

    (©AFP / 15 avril 2012 20h46)
    Vous ne pouvez ni répondre ni participer aux forums

  8. Qu’on le veuille ou pas cette classe politique ,et cette constitution sont ce qui est de l’égal de légitime.Nos dirigeants ne sont que le plus souvent le reflet du peuple.La corruption est de deux sortes:le corrompu et celui qui l’aide.Arrêtons de tergiverser, allons à l’essentiel.Dans tout ça que disent les généraux de notre armée? y’a-il un lien entre eux et leurs subalternes qui ont pris le pouvoir?
    Si oui la situation risque de se compliquée dans ce drenier cas il faut que le peuple prène le pouvoir.Si non la junte a du mal à retourner brédouille dans leur unité.Je pense qu’ils veulent leur part de gâteau dans l’affaire, alors que le pays a réculé de cinq ans en arrière.

    • je pense qu’on peut avoir des compromis objectifs avec ansardine. nous sommes un pays à plus de 90 pour cent musulmans. ou est le problème.
      seul l’intégrité territoriale n’est pas négociable.

  9. Mes amis,c’est bien Lalumiere-Dufour qui est Le Capitaine Sanogho.

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Please ne fait pas ca. Nous sommes tres serieux concernant nos commentaire. Si tu n’est pas Cpt Sanogo, please ne pretant pas etre quelcun que tu n’est pas. Ca cree la confusion. Merci

  10. Ces politiciens n’ont aucun souci du Mali, ce n’est pas difficile à omprendre, les fameux democrates qui étaient aux affaires tout ce temps, on a vu votre efficacité le mali divisé et les militaires de retour dans les affaires publiques, si votre democratie était bonne pour le Mali on n’en serait pas là, trouvez très vite un compromis dès aujourd’hui.

  11. A tous les Maliens qui connaissent un militaire au nord. Je Cherche mon beau frere Sargent Modibo Dicko. Il etait au camp de Tessalit lorsque ce camp a ete attaque’. Deslors sa femme Fanta Maiga et ses enfants n’ont eu aucune nouvelle de lui. On ne sais pas s’il est vivant ou en otage. Si vous avez aucune nouvelles please contactez nous sur [email protected].

    Merci.

  12. nous sommes dans un pays ou beaucoup ignore l’importance de la democratie si non une fois que l’ordre constitionnelle est retabli les millitaires doivent se retirer et laisser le pouvoir aux civiles .Avec des coup d’etats qui ont commence a ce multiplier en afrique finalement nous finirons a donner le pouvoir aux detentaire des armes .

    • Decidement, seuls ceux là qui sont au Mali comprennent cette situation. Je suis desolé pour les gens qui esperent un changement avec le retour de la junte au pouvoir apres les 40 jours de DIONK.
      Je le dis en connaissance de causes et pour plusieurs raisons:
      – A peine le coup d’etat du 22 mars de nouveaux reseaux se creent autour des putschistes (slogan: Je soutien le CNRDRE).
      – Le CNRDRE n’a pas laisser le pouvoir aux civils de leur gré (S’ils doivent revenir dans un cadre legal, croyez moi cette transition va durer le plus longtemps possible).
      – Apres le retrait des millitaires du Nord, le CNRDRE pense avoir le temps de gerer les questions d’ordres politiques du sud et cette crise militaire du nord (je me demande si c’est pas l’occasion de monter à la premiere division)
      Je vous rappelle que ATT a été aussi applaudi de la sorte en 1991, quand il tenait à peu près les memes langages que SANOGO, et maintenant vous voyez à quoi cela a resulté.
      Il faut vraiment etre un veritable anarchiste pour penser qu’un quelconque salut d’un peuple serait possible sans les institutions et les textes qu’il a librement elaboré.
      “S’il est vrai que les dirigents dont corrompus, force est de reconnaitre qu’il y a aussi un pleuple corrupteur, alors une seule solution: formater l’ETAT”
      QUE DIEU SAUVE LE MALI.

  13. Refondation du leadership des Ifoghas dans l’Adagh n Foghas!

    Cette analyse non partisane de la part d’un touareg du Mali est comme une source en milieu d’un désert. Merci encore une fois cher AG Azamane d’éclairer les opinions. Que Dieu vous bénisse et que la nation vous soit reconnaissante. Amen.

    http://www.kidal.info/KI/forums?theme=debats&msg=13883&p=1

  14. c’est ca, discutez discutez sous l’arbre a palabre. pendant ce temps le monde s’habitue a l’independance de l’azawad et attend de recevoir des ambassadeurs. 1 mois pour convaincre Sanogo de rendre le pouvoir, un mois pour investir dioncounda, 2 mois pour trouver un premier ministre, 3 mois pour discuter sur cei ou cela. que de discussions!

  15. Le probleme du aujourd’hui vient de trois entite: MNLA,ADEMA et URD. Et tous les trois n’ont rien a voir le peuple malien. Le nord est dans la main d IYAD d’Ansar Eddine qui va bientot le rendre a l’Etat d’une maniere ou de l’autre…donc il faut eviter surtout considerer ou donner de la valeur a ces coquilles vides.

    • Toi tu as compris. Le probleme n’est pas sardine ou je ne quoi, les problem c’est le MNLA qui ont leur bureau a paris et Nouachott. La Mauritanie et la France veulent la division du Mali.

  16. Par-delà ces discussions et son resultat,un règlement du problème Touareg est en train de se dérouler au Mali.Comme la Cédéao et la communauté interntionle sont parties prenantes de ce règlement son resultat va de facto, accélérer le déroulement.
    Cette crise ne peut-être que cauchemardesque pour le commun des mliens.Une guerre fratricde qui ne correspond pas à ce qu’est réellement le Mali et qui contredit ses valeurs fondamentales:la générosité et la fraternité.
    Quoi qu’il en soit nous sommes confrontés à une crise sans précédent: le pays est divisé en deux avec des dévastations que cela provoque.
    Quelles que soient nos erreurs,nos fautes, notre manque d’éducation notre arrogance, nous aurions dû rester unis généreux et fraternels surtout.Voilà avec l’éclatement de la Lybie quelques bandes armées se comportent d’une façon étrange en tirant sur leurs frères.La recupération de quelques armes asuffi à altérer leur relation fondamentale avec leurs frères.Je ne pense pas que la pulsion guèrrière soit l’alpha etl’omega de cette crise.Nos politiques doivent faire l’examen critique de leur propre personne,à comprendre ses propres limites.Pendant cette crise le Mali nos hommes politiques se donnent en un spectacle consternant en laissant les affaires de notre pays dans des mains étrangères…
    Je dis donc Attention regardons où nous allons.

  17. :mrgreen: De quel ordre constitutionnel vous nous endormez avec? Cet ordre corrompu n’a-t-il pas vendu le Mali. Ceux qui veulent ou pas les militaires seront dans tout le processus de la transition “pian” Ceux qui veulent nous faire croire que le bonheur du malien reside dans nos institutions prises en otage par nos dirigeants, se trompent. Dioncounda va degager apres 40 jours qu’on le veuille ou pas. Le CNRDRE va mener la transition avec la classe politique non comptable de la crise et la société civile. Il faut le vrai changement qui ne sera pas fait avec du vieux mais du neuf. Si les militaires n’arrivent pas à faire la revolution, le peuple malien le fera apres la crise au nord.

  18. De quel ordre constitutionnel vous nous endormez avec? Cet ordre corrompu n’a-t-il pas vendu le Mali. Ceux qui veulent ou pas les militaires seront dans tout le processus de la transition “pian” Ceux qui veulent nous faire croire que le bonheur du malien reside dans nos institutions prises en otage par nos dirigeants, se trompent. Dioncounda va degager apres 40 jours qu’on le veuille ou pas. Le CNRDRE va mener la transition avec la classe politique non comptable de la crise et la société civile. Il faut le vrai changement qui ne sera pas fait avec du vieux mais du neuf. Si les militaires n’arrivent pas à faire la revolution, le peuple malien le fera apres la crise au nord.

  19. Il faut que la classe politique et la societe civile maliennes tiennent bon. Ces militaires n’ont rien a faire dans les discussions du moment que l’ordre constitutionnel a ete retabli. Il est clair que ceci est un autre complot de la France qui se sert de Blaise et des putchistes pour tenter de reprendre le pouvoir aussitot apres les 40 jours.

    Le fait meme qu’ils soient admis dans les discussions et qu’on leur accorde une importance egale a celle de toute la classe politique et de la societe civile maliennes alors qu’ils sont venus au pouvoir de facon illegale et illegitime et qu’ils n’ont absolument aucune representativite est la preuve flagrante que le Mali continue a etre trahi et que tout ceci ne vise qu’a faire gagner du temps aux rebelles et a leur accorder ce qu’ils veulent dans les futures ‘negociations” vu la determination affichee pour le moment par les citoyens maliens.

    Sinon pourquoi est-ce que c’est Blaise qui doit presider une reunion malienne ou il est question de la constitution du gouvernement malien? Qu’est-ce que ces putchistes font encore la-bas? Les Maliens ne sont-ils pas suffisamment majeurs pour cela? En tout cas les leaders politiques et ceux de la societe civile doivent tenir bon et ne pas ceder d’un pouce sur ces questions de principe. Ni Blaise, ni la CEDEAO, et encore moins les militaires putchistes n’ont rien a faire dans cette reunion du moment qu’on dit que l’ordre constitutionnel a ete retabli.

    Le mali a une constitution, emanation de la volonte du peuple. Le Mali a une assemblee nationale ou siegent les elus du peuple, designes de facon democratqiue. Conformement a la constitution, un president interimaire, elu du peuple vient de prendre tout a fait legitimement le pouvoir. La Classe politique et la societe civile sont suffisamment representatives de la voix du peuple malien. Pourquoi a-t-on besoin de Blaise et des militaires? Pour faire quoi sinon tenter de magouiller pour imposer au mali des solutions obscures conformes aux voeux des ennemis du peuple malien?

    • Bkaman, qui t’a di que ATT etait venu au pouvoir legalement? Des elections truques tu me donne la place quand tu quites. Est ce qu’il y’a une democratie en Afrique generalement au Mali? Une assocition de mafia qui se partage tout sans se soucier du pauvre. Les politiciens africains specialement au Mali me font honte, des gens qui n’ont aucun souci de leur peuple.

  20. Moustapha DAHI

    Posté le 15/04/2012 à 12H32

    Analyse très avisée!!

    Bonjour AG AZAMANE,

    Ton analyse est très avisée. Il parait désarmais clair que Iyad, qu’on l’aime ou pas, est aujourd’hui celui qui détient “l’azawad”. Et c’est avec lui qu’il faudrait désormais négocier. La négociation me parait inévitable avec Iyad. Le fanfaronnade de “la guerre totale” c’est des pipos.

    Iyad s’est aidé par les islamistes pour conquérir le nord Mali et accessoirement il s’est fait porter l’eau par le MNLA. Il se débarrassera des deux le moment venu à sa manière à lui.

    Pour ce qui est des MNLAistes de l’occident, ça n’a pas vraiment beaucoup d’importance car tout le monde aurait compris qui commande et qui décide. Mais ceci dit ils peuvent continuer à amuser la galerie car moi leurs sorties me font vraiment rire. Il faut dire que leurs talents de comédiens n’est plus à démontrer.

  21. Si c’est pour laisser le Mali dans la main de ceux qui l’ont plongé dans cette crise, donc les maliens ne sont pas sortis de la merde. ATT et Dioncounda c’est kiff kiff. ATT n’est pas plus responsable des problemes du Mali que Dioncounda. Seulement l’ordre constitutionnel dit que c’est le President de l’Assemblée Nationale doit remplacer le President de la republique en cas de vacance de pouvoir. Ces gens qui ont dirigé le Mali pendant 20 ans doivent degager mille fois pour faire place à des nouvelles personnes integres et patriotes. Un patriote ne pille pas son pays. Il y a 14 millions de maliens, ce ne sont pas ces dirigeants qui ont eux seuls le droit de prendre la destinée du Mali. Jeunesse du Mali prenez votre destin en main et faites la revolution comme l’a fait la bande de Sanogo au sein de l’armée. Les jeunes de tous les partis doivent mener la revolution à leur sein. Dioncounda, Soumaila Cisse, IBK, Modibo Sidibé à la touche, ils doivent degager car ce sont tous l’ancien systeme. Jeunesse malienne n’ecouter pas ceux de votre qui ont profité du systeme. Organisez vous en parti malien patriote regroupant ADEMA, RPM, URD, SADI, PARENA, CNID, YELEMA, CNAS … pour creer une generation de dirigeants propres pour le Mali. Jamais le Mali n’a été aussi bas par la faute à nos dirigeants corrompus. ATT n’est pas seul coupable.

    • En vérité… do kèra sa ! 🙁 🙁 🙁

      Tous les corrompus et incompétents complices d’ATT doivent dégager. Les Dionkiss, les IBK, les Soumi Champion, les SMS et consorts… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

      Le Mali ne peut pas tomber plus bas qu’il ne l’est aujourd’hui. Alors, je ne comprends pas pourquoi certains sont si pressés de revenir à l’ordre constitutionnel.

      Vous vous rendez compte ? … Dire que l’avenir du Mali doit se décider à Ouagadougou… Pas à Kurukanfuga… pas à Kayes, ni Koulikoro, ni Tombuctu ou Gao… Mais à Ouagadougou… ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

      Jeunesse malienne… Indignez-vous. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 Prenez votre destin en main.

  22. Feuille de route pour la sortie de crise au Mali

    Les propositions :
    A.Mise en place d’un gouvernement d’union nationale
    B.Réorganisation de l’armée nationale avec achat d’équipement
    C.Proposition de plan de paix pour la crise du nord mali.
    D.Projet de développement durable.

    Nombre de ministère 16

    B. Réorganisation de l’armée nationale avec achat d’équipement
    Mettre en place une cellule de crise pour la gestion la reforme de l’armée malienne et le pilotage de la crise du nord avec plein pouvoir opérationnelle.
    Dans cette cellule il y aura un organe charge de l’achat de l’armement et la mise en place du logistique pour une solution définitive de pacification du nord Mali
    Cette cellule serra composée des membres de l’armée malienne des membres de l’état major de la CEDEAO et des membres des autres organisations de sécurité internationale
    C.Proposition de plan de paix pour la crise du nord mali.
    Mise en place d’une cellule de crise nord mali
    Composer des chefs religieux des membres du gouvernement de quelques diplomates étrangers (CEDEAO, AMBASSADES, ORGANISATIONS INTERNATIONALES)
    Conseil de la Société civile Malienne
    Un représentant d’ amçar dine
    Un représentant MNLA
    Cette cellule doit diriger par Mr Dicko et Mr Cherif Haidara et un Représentant des Eglises.
    Elle aura comme mission la négociation par la voix de dialogue la pacification du nord Mali, avec des projets concrets clés à main pour le nord Mali (Je vais développer ces projets plus tard)

    D.Projet de développement durable.

    Mise en place d’une cellule de pilotage d’un projet de développement durable.
    Ce projet va générer 2 mille milliard par ans avec 54 000 emplois.
    Ce projet permettra au Mali de décoller pour de bon et de ne plus dépendre de l’aide internationale.

    • Mon cher vous me faites rire. “ne plus dependre de l’aide internationale”?. Le fameux “Projet de developpement durable” ne verra le jour qu’avec l’aide internationale, et on ne finira jamais de la rembourser. L’aide internationale est un puits dans lequel on patogera jusqu’a la fin des temps. Il y va de notre stabilite meme. Thomas Sankara a ete renverse juste parce qu’il voulait se debarrasser de ctteb aide. Kadhafi a ete tue parce qu’il voulait rendre l’Afrique independante de cette aide.

Comments are closed.