Me MountagaTall : «c’est un mauvais procès qu’on fait au mouvement démocratique »

8
Mountaga Tall
Me. Mountaga TALL

L’émission « le grand jury » du groupe « Renouveau », du jeudi 28 février,  recevait le  président du CNID Faso yiriwa Ton, Maître MountagaTall, au cours duquel, il a abordé la responsabilité du mouvement démocratique dans la décadence du Mali.

Maliweb.net La responsabilité du mouvement démocratique dans la gouvernance du Mali fait débat. Beaucoup de Maliens l’accusent d’être à la base de la destruction du pays. Une accusation que rejette Maitre MountagaTall, un des principaux acteurs du mouvement démocratique. «C’est un mauvais procès qu’on fait au mouvement démocratique », juge l’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. De son avis, le mouvement démocratique a dirigé le pays du 26 mars 1991 au 2 juin 1992. « Après cette date, explique-t-il, tout ce qui s’est passé en bien ou en mal ne peut être, imputé ni à la démocratie ni au mouvement démocratique mais à la gestion des Hommes qui appartenaient à telle ou telle sphère ».

Le président du CNID Faso Yiriwa Ton dit ne pas partager l’avis selon lequel tous les Hommes politiques sont responsables de la déliquescence de l’Etat. « On ne peut pas dire que tous les hommes politiques sont comptables d’une situation donnée. Ce n’est pas possible», précise Maître MountagaTall. Partisan de la responsabilité individuelle, le candidat malheureux à l’élection présidentielle estime que chacun doit assumer sa part de responsabilité. Il invite alors ses interlocuteurs à « rechercher les coupables etde ne pas rentrer dans ce fourre-tout qui, in finé exonère tout le monde ».

Sans se disculpé, l’avocat estime qu’il prendra toute sa part de responsabilité dans la gestion du pays. Cependant rappel-t-il, que son parti a participé à la gestion du gouvernement mais jamais été pouvoir. «  Nous n’avons jamais été président de la République ni premier ministre, ni avoir une masse critique de ministère à gérer au même moment », conclut Maître MountagaTall.

Abdrahamane Sissoko/ Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Le mouvement democratique a echoue’. Il n’a profite’ qu’aux tenants des regimes qui se sont succede’s depuis 1991! ILS SONT TOUS DEVENUS DES MILLIARDAIRES AU DETRIMENT DU MALI!!!! Ce n’etait pas par accident que les jeunes militaires (Sanogo et compagnie) se sont invite’s sur la scene!
    Le regime Moussa avait certes des problemes lie’s aux droits de l’Homme MAIS ENTRE NOUS, EST CE QUE LE REGIME MOUSSA, QUI MALGRE’ SES 23 ANS DE POUVOIR, A TUE’ PLUS DE MALIENS QUE LES REGIMES DITS DEMOCRATIQUES?
    A’ VOUS DE REPONDRE!
    IBK DOIT S’ELOIGNER DES RELIGIEUX SANS LES REJETER!!!! L’ANARCHIE N’EST PAS ACCEPTABLE AU MALI!!!! LES RELIGIEUX NE DOIVENT PAS ENTRER DANS LA SPHERE POLITIQUE!!! LES AYATOLLAH SONT EN IRAN ET NON AU MALI!!!!!!!!

  2. Tall c’est une jolie fuite en avant, arretes de mentir aux Maliens tu as ete dans les gouvernements et tu as une part de responsabilite importante dans la decadence du Mali. Tu n’es pas la democratie au Mali mais un acteur a un moment et après tu as accepte de faire partir de la charogne!.

  3. Coulibaly Yacouba je me pose la question si tu es malien bien né car aucun malien n’ignore les sacrifices que Me Tall a fait contre les gouvernants pour instaurer le KOKADIè au Mali Il a tous perdu . où étais tu espèce de gros menteur ou ignorant. Ce Monsieur mérite respect parmi nos père de la démocratie. Il faut aller à la vrais source de l’histoire. A la naissance de la démocratie , il y avait deux camps. Le camp de l’ADEMA et celui du CNID qui reclamait le cocadiè. Et c’est l’ADEMA qui a géré le pays et continue de gerer donc c’est eux les vrais responsables de la situation du pays. Cherches à tinformer que de dire du n’importe quoi sur les gens.

  4. Coulibaly Yacouba je me pose la question si tu est malien bien né car aucun malien n’ignore les sacrifices que Me Tall a fait contre les gouvernants pour instaurer le KOKADIè au Mali Il a tous perdu . où étais tu espèce de gros menteur ou ignorant. Ce Monsieur mérite respect parmi nos père de la démocratie.

  5. Nanette
    On veut mille fois vivre cette situation que la dictature.
    Ceux qui sont nostalgiques de la dictature sont soit des proches du dictateur qui profitaient du système,soit des enfants nés pendant l’ère démocratique qui sont manipulés par les thuriféraires de MOUSSA TRAORÉ .
    Pendant la dictature il n’y avait non seulement pas à manger,il n’y a aussi pas la liberté.
    Comment peut on manger quand l’argent a disparu,même si les produits de base étaient moins chers par rapport à maintenant en feignant d’oublier que la dévaluation est passée par là?
    Ils vous manipulent avec des contrevérités pour espérer revenir au pouvoir.
    La dictature n’arrivait plus à remplir les caisses de L’ÉTAT tant un CLAN autour du dictateur se partageait les maigres ressources de L’ÉTAT.
    Avec l’êre démocratique ,on est rentré dans un système continue de renouvellement des dirigeants qui a ses tares et ses avantages.
    Faisons en sorte que les avantages priment.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  6. Ce système dictatorial dont vous parlez est dix mille fois plus efficace que vos pouvoirs dits démocratiques. Ce système arrivait au moins à garantir la sécurité des personnes et des biens, les enfants allaient à l’école, les populations mangeaient les 3 repas, l’indigent quand il tombait malade, ses soins étaient pris en charge dans les hôpitaux. C’est vrai les gens n’aiment l’ordre et la discipline, ils n’aiment que ce désordre ambiant où nul n’est plus respecté par les moins que soit, voyez ce que votre démocratie nous amené, nous n’avons même plus de pays. Non ne nous devons pas être content de notre situation d’aujourd’hui.
    Le mouvement qui s’est caché derrière les gens pour vendre notre pays et notre souveraineté aux plus offrants doit présenter des excuses au peuple malien.
    Le soit disant mouvement démocratique est bel et bien responsable de la décadence du pays, ayez honte et taisez vous.

  7. Le mouvement démocratique n’est responsable de la gestion actuelle de notre pays que de la qualité de la démocratie qu’ il a initiée à travers LA LOI FONDAMENTALE qui régit toujours notre démocratie dont MOUNTAGA TALL était l’un des rédacteurs.
    La LOI FONDAMENTALE détermine la qualité de la démocratie d’un pays.
    Nos hommes politiques se sentent puissants à profiter impunément des deniers publics à cause du pouvoir exorbitant donné à la première institution de la république.
    Celui qui incarne cette institution est à la solde de ceux qui l’ont aidé à venir au pouvoir et de ceux qui peuvent l’empêcher de briguer un deuxième mandat.
    C’est ce qu’ on a constaté pendant l’ère démocratique.
    Alpha OUMAR KONARE a vu son parti devenir un UDPM BIS quand lui-même cherchait à empêcher qu’ un coup d’État n’ait raison de son régime.
    «L’HOMME IBK »qui a su ramener la quiétude pour permettre à AOK de commencer à exercer valablement,a profité de sa position «intouchable »pour prendre la tête du parti et en faire un parti mafieux produisant des milliardaires fonctionnaires.
    AOK pouvait il arrêter IBK dans ce contexte sans risquer sa place?
    ON CONSTATE QUE LA CORRUPTION EST SURTOUT DÉVELOPPÉE DANS LES RÉGIMES OÙ LE POUVOIR EST CONCENTRÉ ENTRE LES MAINS D’UN SEUL HOMME.
    Nos voisins sont ils mieux que nous dans la lutte contre la corruption?
    En côté d’ivoire ALASSANE OUATARA n’a t’il pas produit ses fonctionnaires milliardaires en huit ans de pouvoir?
    ALPHA Konde en Guinée?
    Au Niger à travers les présidents élus successifs….?
    En France un pays dans lequel le pouvoir est concentré entre les mains d’une seule personne,les scandales concernant les proches du pouvoir ont jalonné la cinquième république.
    Le MALI qui a calqué sa constitution sur celle de la cinquième république française ne pouvait que constater une CORRUPTION de nos hommes politiques.
    Même ceux qui sont sérieux sont indexés tant c’est le milieu même qui est pourri.
    Cette pourriture est la conséquence de l’ ESPRIT de cette LOI FONDAMENTALE que le mouvement démocratique a initié.
    Avec une constitution qui consacre la primauté du pouvoir parlementaire ,avec un président de la république qui se limite à jouer un rôle de chef suprême des grandes institutions lui interdisant de descendre dans l’arène politique.permettant à l’institution judiciaire et à l’administration publique d’être indépendantes de l’ autorité politique,notre démocratie serait elle dominée par cette pourriture?
    Aurait on connu un homme politique aussi nuisible qu’ IBK?
    ATT ne serait il pas un président de la république impeccable compte ténu de son rôle dans la démocratisation de notre pays et de sa qualité à arrondir les angles entre les hommes politiques sans pouvoir empêcher la justice d’ester les délinquants en justice car la constitution lui interdisant d’intervenir dans les activités pratiques de l’administration judiciaire?
    On aurait évité cette gestion autonome de la question du Nord évitant le parlement de se prononcer.
    Il suffit de suivre les négociations sur le BREXIT pour comprendre l’importance du pouvoir parlementaire.
    Le mouvement démocratique a bel et bien sa responsabilité dans la situation actuelle ,mais pas au sens que donne MOUNTAGA TALL qui se focalise sur la gestion du pouvoir par l’homme politique élu en occultant le cadre permettant à cet homme politique élu d’exercer valablement.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue .

  8. De toutes les façons, il était nécessaire que le mouvement démocratique garantisse la mise en place d’un système de veille citoyenne afin de dissuader certains comportements indignes des hommes politiques de cette époque. Le mouvement démocratique a fait le silence sur plusieurs dossiers lugubres en refusant le lavage propre (KOKADJE), c’est ce silence qui était une complicité avec les fossoyeurs de la nation, il faut retenir que le silence devant un crime, a ses implications dans le crime accompli. A ce titre nous pouvions dire aisément que le mouvement démocratique est à la base de la continuation du système dictatorial du Général Moussa TRAORE. Vous êtes comptable de ce qui se passe actuellement au Mali très cher Président du CNID, cela est sans équivoque. C’est dommage et très dommage de voir la situation chaotique dans laquelle nous sommes actuellement intégrée et qui peut nous amener loin et très loin dans la disparition même de notre très cher Mali. Qu’Allah le tout puissant protège notre très cher Mali des caprices de ses fils et filles inconscients et insouciants.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here