Mopti : les raisons de l’engagement politique de Boubou Cissé dans l’URD

0

Annoncé comme un potentiel candidat de l’Union pour la République  et la démocratie de feu Soumaïla Cissé, l’ancien premier ministre, Dr Boubou Cissé était au centre de toutes les attentions des militants dans la Venise malienne au cours de la conférence régionale de ce parti.

-maliweb.net- Mopti, bastion électoral du parti de la poignée de mains a encore  prouvé ce week-end à la face du monde  son engouement  pour ce parti.  De l’aéroport en passant par la ville de Sévaré jusqu’au vestibule du chef des quartiers de Mopti, les routes et les rues étaient jonchées de monde qui était pour la circonstance pour réserver un accueil des grands jours à la délégation de l’URD conduite par le président par intérim, le Pr Salikou Sanogo. A côté de lui,  un nouveau militant de l’URD, le secrétaire aux questions économiques de section de Djénné, Dr Boubou Cissé,  qui premier ministre, il y a deux ans,  annonçait un investissement de 34 milliards FCFA dans les infrastructures routières de la commune de Mopti.  Cette décision politique qui a été suivie d’actes lui a valu  en marge  de cette conférence régionale d’être désigné par le conseil communal « le citoyen d’honneur de la ville Mopti »  après le défunt   Président Amadou Toumani Touré. « Je suis d’abord en famille à Mopti. Cet accueil me prouve que je peux compter sur vous et vous pouvez compter sur moi », a déclaré Boubou lors  de la réception du titre de citoyen d’honneur.

Les militants de l’Urd lors de la rencontre

A quelques mètres de cette cérémonie se tenait dans la salle Sory Bamba la conférence régionale du parti. Dans la cour, sur les tee-shirts  et dans la salle de conférence, sur les affiches et sur les pancartes, les portraits à l’effigie  et les slogans à l’honneur de l’ancien premier ministre  dominaient.

A Mopti, l’URD dépasse de loin tous ces adversaires sur l’arène politique. Les dernières élections communales, législatives et présidentielles ont été marquées par la victoire du parti de la poignée  de mains. «  Aux présidentielles de 2013 et 2018, le candidat de l’URD a toujours devancé son principal challenger aux deux tours de scrutin dans la région de Mopti », se réjoui l’ancien député de Ténenkou, Hamadoun Cissé. Et c’est cette large avance que le parti voudrait consolider avec l’adhésion des nouveaux militants de taille tout en conservant l’unité qui a toujours prévalu dans les sept années difficiles qu’il a passé à l’opposition.

Pour le président par intérim de l’URD, le Pr Salikou Sanogo,  le combat électoral en vue  qu’ils s’apprête à  mener sans son fondateur feu Soumaïla Cissé devait  être une occasion pour le parti de montrer sa légitimité, sa maturité, son ancrage et son dynamisme dans le Mali. En se réjouissant de la mobilisation des Mopticiens pendant les périodes électorales,  il a salué qu’ils continuent à manifester au tour de la vision du feu fondateur du parti. « Après lui  nous sommes engagés à perpétuer son héritage.  Nous restons persuader que Mopti ne sera pas en reste  dans ce combat, car, c’est sur  les épaules de ces femmes et ces jeunes que  reposent les espoirs du peuple URD  pour la victoire prochaine »,  espère le président par intérim du parti de la poignée de mains.  Et de regretter par ailleurs les propos désobligeants  que certains cadres du parti ont fait l’objet sur les  réseaux sociaux  et dans  la presse par rapport aux probables candidatures de l’URD à la prochaine élection présidentielle. «  Certaines personnalités du parti ont fait l’objet  sur la base  de simples insinuations et de procès d’intention à ce sujet », regrette le Pr Salikou Sanogo. Lequel tente de calmer les ardeurs  des tendances qui se discutent déjà  le poste de candidat de l’URD à la présidentielle 2022. «  Nous vous informons qu’à l’URD, les textes encadrent parfaitement la procédure de désignation du candidat aux élections présidentielles, et à l’instant précis, ce processus n’a pas encore été déclenché », a-t-il informé. En renchérissant qu’au moment opportun le bureau exécutif national prendra  les dispositions nécessaires à cet effet. Toujours  en voulant cultiver l’unité qui a  prévalu dans le parti de la poignée mains, le Pr Salikou Sanogo a rappelé certains propos de feu Soumaïla Cissé, « …Continuons à  cultiver l’humilité et ne nous laissons point emporter ni  par les passions, ni par la vanité, ni par l’ambition, qui tuent l’espoir et compromettent l’avenir. Mais s’il vous plait, arrêtons chicanes et polémiques vaines… ».

«  Le choix de l’URD »

Le  nouveau adhérant de taille au parti de la poignée de mains,  l’ancien premier ministre, Boubou Cissé, a , pour sa part, rendu hommage à feu Soumaïla Cissé en admettant qu’il a incontestablement  contribué de manière significative à faire de l’URD une force politique, qui compte sur la scène politique malienne et respecté dans le monde. Et le secrétaire aux questions économiques de la section de Djenné de poursuivre en étalant les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la famille de l’URD. « Jusqu’ici, je n’avais milité dans aucun parti, je n’en ressentais ni le besoin ni l’urgence. J’agissais et j’apportais ce que j’avais, ce que je pouvais à mon pays, c’était pour moi l’essentiel. Mais  la situation que connaît  notre pays, j’ai pris la décision d’être actif et de m’engager »,  a expliqué cet ancien ministre auquel on prête déjà des ambitions présidentielles. Lequel poursuit en indiquant qu’il a cru longtemps que l’amour du pays, le patriotisme, suffisait à résister aux assauts de l’histoire. « J’estimais  apporter ma pierre à l’édifice. Mais devant la tâche qui  nous incombe, j’ai depuis compris qu’il faut apporter plus qu’une pierre à l’édifice, que d’abord et avant tout, il faut bâtir des fondations solides, revenir aux fondamentaux. Or, le parti politique est le lieu idéal où l’on peut discuter, échanger, confronter et débattre confraternellement les fondamentaux… »,  explique toujours Boubou Cissé comme raison de son engagement politique.

Quant au choix de l’URD,  il  dira que  sa philosophie, ses principes républicains et ses fonctionnements démocratiques s’accordent  ses principes et ses convictions personnelles. Outre ces valeurs,  le nouveau adhérant du parti soutient que son choix est porté par  les hommes et les femmes dont il est proche.  A ceux-ci, il a cité Soumaïla Cissé lui-même, sa propre famille qui, selon lui,  ont contribué à la création de l’URD. En fin, Boubou Cissé estime avoir choisi le parti de la poignée de mains à cause de son ouverture et sa qualité de parti rassembleur  des militants  d’horizons politiques  divers qui le caractérise.

A l’orée du choix du candidat de l’URD au compte de la présidentielle du 27 février 2022, Dr Boubou Cissé a invité ses camarades militants  à réaliser le projet de société  de paix des pères fondateurs de l’URD, celui d’un « vivre idéal politique ».

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here