Moussa Sinko Coulibaly dévoile quelques axes de son projet de société

0
Moussa Sinko Coulibaly
Moussa Sinko Coulibaly

Le candidat de la Plateforme pour le changement, Moussa Sinko Coulibaly, a dévoilé face à la presse, lundi dernier, quelques grands axes de son projet de société pour 2018-2023. Il a mis un accent particulier sur la paix et la consolidation du tissu social. D’entrée de jeu, Moussa Sinko Coulibaly a plaidé en faveur d’une paix durable dont les éléments de réponse pourraient, selon lui, se trouver dans l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. «Une fois à Koulouba, nous allons mettre en application l’Accord d’Alger, et constater ensemble avec les parties prenantes, les difficultés pouvant surgir et/ou les oublis et manquements qu’on pourrait y constater.

A partir de là, les Maliens pourront se mettre à table autour d’un processus de dialogue, de discussion pour améliorer le texte de l’Accord», a souligné le candidat de la Plateforme. Parlant de la restauration de l’unité nationale, le candidat de la Plateforme pour le changement a souligné la nécessité de restaurer la confiance entre tous les Maliens.

Confiance qui, selon lui, a été brisée par la «mauvaise gouvernance» et le «népotisme» dans le choix des hommes devant occuper des postes de responsabilité. S’exprimant sur le volet sécuritaire, Moussa Sinko Coulibaly a répété que l’Accord d’Alger devait servir de base de départ.

A propos des Forces maliennes de défense et de sécurité, il a d’abord, salué leur comportement disciplinaire et leur professionnalisme, car elles se battent au quotidien pour la défense de l’intégrité du territoire national, la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens. Il a, ensuite, fustigé «le comportement peu catholique de certaines hiérarchies civiles et militaires» qu’il promet de combattre une fois élu président de la République.

Quant au volet développement, le candidat promet d’assainir l’environnement des affaires et d’instaurer le respect par l’Etat de ses engagements vis-à-vis des investisseurs nationaux et étrangers. Selon lui, il est important de permettre aux investisseurs étrangers de se convaincre que «le Mali est une destination sûre et qu’en investissant au Mali, ils peuvent aussi avoir un retour sur investissement.

«Nous allons faire de la destination Mali, une destination attractive en luttant contre la corruption», a-t-il dit en promettant la réalisation d’infrastructures économiques et de services de base.

Ainsi, poursuit-il, cet investissement créera des ressources et de la valeur ajoutée qu’il conviendrait de redistribuer. Pour ce faire, Moussa Sinko Coulibaly pense à une réforme de l’Etat en affectant une partie des ressources aux collectivités décentralisées pour leur permettre d’avoir accès à des ressources susceptibles de créer des activités génératrices de revenus dans la mesure où l’économie malienne, qui repose surtout sur l’élevage, l’artisanat, l’agro-pastoral, l’exploitation brute des matières premières, a besoin d’infrastructures et de matériels de production, de transports et de transformation pour une croissance véritable et durable.

Au plan sanitaire, le candidat de la Plateforme pour le changement promet la création, dans chaque région, d’un hôpital répondant aux normes et offrant toutes les possibilités de soins aux Maliens. Aussi s’engage-t-il à faire «en sorte que ces hôpitaux puissent offrir des prestations de services conformes à la bourse des Maliens».

Abdoul Karim
COULIBALY

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here