Phase finale des concertations nationales : Les travaux ont commencé hier

3

Hier, jeudi 10 septembre, la phase finale de la concertation nationale sur la préparation de la transition a commencé. C’était au cœur du Centre international de conférence de Bamako (CICB).Pour l’occasion, le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) a invité les participants à mettre le au-dessus de tout.

Au Centre international de conférence de Bamako, les trois jours de concertation nationale sur la préparation de la transition malienne ont commencé hier, jeudi 10 septembre 2020. En cours jusqu’à ce samedi 12 septembre, les concertations ont pour but de trouver une entente entre les Maliens pour la gestion transitoire. L’ouverture de la séance des travaux a nécessité la présence du colonel Assimi Goita, président du CNSP, celle des leaders des regroupements et partis politiques dont ceux du M5-RFP. Au rang des participants figuraient certains leaders religieux, dont Mahmoud Dicko, voire des différents délégués venus des régions du Mali. Dans son discours d’ouverture de moins de 3 minutes, le colonel Assimi Goita a observé une minute de silence en la mémoire des manifestants du M5 tués par balles les 10,11 et 12 juillet. Par la suite, l’homme fort du Comité national pour le salut du peuple dit être sûr que les participants à ces concertations  ne ménageront aucun effort pour prendre des décisions qui permettront de sortir le pays de l’ornière .Saisissant l’occasion, il a facilité et encouragé  le peuple malien pour son engagement et son dévouement pour la  patrie.

Dans son bref discours traduit en bambara par un interprète, Assimi Goita a salué et remercié ses compatriotes qui sont en train de se battre pour nouer les relations entre le Mali et d’autres pays du monde. Puis de préciser que  les décisions émanant de ces trois jours de concertations seront prises pour ce pays, voire pour la sauvegarde de l’intérêt commun de tous. Ce qui l’amène à inviter les participants à mettre le pays au-dessus de tout. Même si le colonel a été très bref, son intervention a été apparemment appréciée par le public  puisque la salle l’ovationnait. Dans cette vidéo, nous voyons l’autorité morale du M5 sortir tranquillement de la salle. Contrairement aux attentes des journalistes, Mahmoud Dicko est entré dans son véhicule sans donner un mot sur le sujet. Par ailleurs, il siéra de retenir que certains jeunes du M5 ont été gazés devant le CICB par la police. Selon les indiscrétions, les jeunes qui voulaient assister à la concertation n’étaient pas munis de cartes d’accès à la salle.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Que du temps perdu inutilement . Ils ont sacrifié notre système éducatif. Je pense que cette question de statut particulier ou statut autonome sera débattue au CICB. Il faut supprimer tous les statuts autres que le statut général de la fonction publique. Nous sommes tous des fonctionaires de l’état, nous emargeons tous sur le budget national, nous avons étudié les mêmes écoles. En conclusion, nous sommes de la même mère et du même père c’est-à-dire la même partie le MALI. Donc pas de statut autre que celui de la fonction publique STATUT GENERAL

  2. IL FAUT DEMANDER A LA CEDEAO UNE RALLONGE D UNE SEMAINE DE DELAI POUR FINALISER LES CONCERTATIONS CAR IL Y A BCP DE POINTS A REGLER

  3. Observation de taille, sur la première rangée on retrouve uniquement les militaires à l’exception de trois places soigneusement réservées : celles de Mouhamoud DICKO, de Modibo SIDIBE et de la maire de la Commune 4.
    Bon vent à ces concertations pour le bonheurs des maliens.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here