Que de défis relevés par Dr Boubou Cissé

1
Signature de l’accord politique de gouvernance, tenue du dialogue national inclusif (DNI), organisation réussite de l’élection des députés à l’Assemblée nationale, gestion de la situation de Coronavirus. Que de défis relevés par le Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé.
Sous la direction du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre, a piloté, dès sa nomination, les négociations ayant abouti à la signature de l’accord politique de gouvernance par de nombreux partis politiques de l’opposition comme de la majorité mais aussi par certaines organisations de la société civile. Cela a largement contribué à stabiliser le front politique avec l’entrée dans le gouvernement d’une partie de l’opposition, laquelle frange a accepté la main tendue du Chef de l’Etat.
Le terrain est alors vite balisé pour la tenue du dialogue national inclusif (DNI), un engagement solennel du chef de l’Etat. En dépit du boycott d’une partie de l’opposition politique et de la société, tous les observateurs sont unanimes que le DNI fut ce grand rendez-vous de débats autour des questions brûlantes de la nation. Le mérite du Chef du gouvernement et son équipe est de créer les conditions d’une participation de toutes les sensibilités au DNI. Les résolutions formulées par les délégués illustrent parfaitement la qualité des échanges au cours de ce dialogue.
D’ailleurs le défi de l’organisation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale que le gouvernement de Dr Boubou Cissé vient de relever avec la tenue du second tour d’hier dimanche 19 avril 2020 est l’une des recommandations du DNI. Montrant une détermination inébranlable, Dr Boubou Cissé surmonte les difficultés pour obtenir des résultats encourageants à la grande satisfaction du Président Ibrahim Boubacar Kéïta. Ceux et celles qui doutaient de la capacité du gouvernement à gagner le pari de l’organisation des élections législatives sur l’ensemble du territoire doivent maintenant comprendre la portée réelle de la déclaration du Premier ministre qui écartait toute nouvelle prorogation du mandat des députés au delà du 4 mai 2020.
En dépit d’un environnement extrêmement difficile, le Premier ministre maintient le cap entre courtoisie et fermeté. Dans la conduite des opérations, le chef du gouvernement garde son sang froid et s’attèle dans le plus grand silence à la matérialisation des annonces faites par le président IBK dans le cadre de la lutte contre le Covid 19. Le pragmatisme de Dr Boubou Cissé se mesure à sa détermination d’honorer la mission à lui confiée par le président de la République.
Abdoulaye Doumbia

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Merci Doumbia Djéli.
    Ton Boubou Cissé est egalement ministre des finances.
    Il faut lui poser la question du pourquoi deux postes ministériel quand on sait qu’un seul de ces postes est particulièrement chargé.
    Une complicité coupable est à l’origine de cette aberration.
    Pendant qu’il était ministre des finances, il a couvert les caprices inavouables du chef.
    Une complicité et un silence récompensés par une montée en grade.
    Rien d’autre ne peut expliquer cette double fonction ridicule dans un pays où le chômage touche plus de 30% de la population.
    Une méthode de République Bananière qui ne fait pas honneur au Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here