Système électoral malien : IFES décèle des failles dont la résolution permettra de le sécuriser

0

La Fondation Internationale pour les systèmes Electoraux (IFES), en partenariat avec le ministère de l’administration territoriale, les partis politiques et la société civile malienne, a mené une étude entre janvier et avril 2021 sur le système électoral malien. Cette étude lui a permis de déceler des failles dont la résolution permettra de mieux sécuriser le système et d’éviter de tomber dans le cycle infernal des crises postélectorales. Les responsables d’IFES ont présenté les résultats de leur recherche au public, le jeudi 05 août 2021 à l’hôtel de l’amitié.

« Chevauchement des mandats des organes de gestion des élections au Mali, le cadre et calendrier électoral, les opérations d’inscriptions et d’identification des électeurs, la délimitation des circonscriptions, sont entre autres les failles dont la résolution peut permettre de sécuriser le système électoral malien et d’éviter de tomber dans des crises postélectorales », a révélé Dr. Manuel Wally de la Fondation Internationale pour les systèmes Electoraux (IFES).

Concernant le chevauchement de mandats des organes de gestion des élections au Mali, Dr. Manuel a fait savoir que des recommandations ont été faites dans ce sens comme telles que veiller à ce que les futurs organes consacrés dans la constitution soient conçus de manière à préserver leur indépendance fonctionnelle en tenant compte de la jurisprudence de la cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, qui a estimé que les partis au pouvoir ne peuvent pas détenir des majorités directes ou indirectes dans les organes administratifs des élections indépendantes.

Quand au cadre et calendrier électoral, il a fait savoir que sa structure recommande d’inscrire le calendrier électoral à la fois dans la charte de la transition et dans les dispositions transitoires de la nouvelle constitution afin de garantir le rétablissement en temps opportun de l’ordre constitutionnel et du gouvernement démocratique après l’adoption de la constitution. Pour les opérations d’inscriptions et d’identifications des électeurs, il a noté que l’IFES recommande d’annuler les frais de procédures judiciaires pour la certification de la naissance d’un adulte et autoriser l’enregistrement simultané au RAVEC; de publier les protocoles d’extraction et les statistiques ventilées par âge, région et sexe par rapport aux nouvelles inscriptions au RAVEC avant chaque période d’affichage des listes électorales etc.

Dr. Manuel Wally a signalé qu’à l’image de plusieurs systèmes électoraux du continent, celui du Mali comporte des failles qui, une fois corrigées, permettront de le sécurisé et de préparer le terrain pour des élections libres, crédibles et dont les résultats seront respectés par toutes les parties. Signalons que les responsables de la Fondation Internationale pour les systèmes Electoraux (IFES) ont remis les résultats de leur recherche à toutes les autorités compétentes du pays.

Moussa Samba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here