Tiébilé Dramé recadre le président de la CMA pour n’avoir pas respecté l’hymne national du Mali : « L’Accord d’Alger, c’est le respect du drapeau national, le respect de l’hymne national… »

3

Que les mauvais citoyens se le prennent pour avertissement. Les autorités maliennes ne vont plus tolérer le non-respect des symboles et principes de la République. Le président en exercice de la Coordination des mouvements de l’Azawad(CMA), Sidi Brahim Ould Sidati, vient d’en faire l’amère expérience. Pour avoir méprisé le chant de l’hymne national du Mali, il a, en effet, été recadré par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, Tiébilé Dramé, lors d’une réception offerte, le samedi 25 mai dernier à l’hôtel Sheraton Hôtel de Bamako, par Pierre Buyoya, le haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel.

Le samedi dernier, dans le cadre des célébrations de la journée de l’Afrique, Pierre Buyoya, le Haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, une réception à Bamako. Tiébilé Dramé, son collègue de la Défense et des Anciens Combattants, le Général Ibrahima Dahirou Dembelé, le corps diplomatique et plusieurs membres de la Société civile malienne étaient présents à la cérémonie.

C’est devant cette belle brochette de personnalités que le président de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), Sidi Brahim Ould Sidati, n’a pas été laissé pour compte de conclure l’hymne national du Mali. Tose qui lui vaudra au recadrage de la part du ministre Tiébilé Dramé. Dans son allocation, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali a indiqué: «L’Accord d’Alger, c’est un tout. On ne peut pas le saucissonner. L’Accord d’Alger, c’est l’Armée nationale reconstituée, en fait, ce sont les zones de développement économique, en fait, les politiques pour renforcer la réconciliation nationale et la démocratie. L’Accord d’Alger, beaucoup l’oubliant, c’est le respect de tout le territoire national, c’est le respect de l’unité nationale, c’est le respect de la forme républicaine et laïque de l ‘ État. L’Accord d’Alger, c’est le respect du drapeau national, le respect de l’hymne national, le chant du Mali. Ou, quand le chant du Mali était entonné, au début de la cérémonie, alors que tous les diplomates et les Maliens étaient debout, avec respect et solennité, le président de la CMA, mon frère Sidi Brahim Ould était d’abord assis, ensuite il s’est levé, avec désinvolture, il avait les bras croisés. L’Accord d’Alger, c’est le respect de l’histoire nationale du Mali “.

Le message est sur ne peut plus clair: les autorités maliennes ne veulent plus faire dans la dentelle face aux incartades de certains «fils égarés» du Mali. D’ailleurs, en recevant l’ambassadeur d’Algérie le lundi 27 mai, Tiébilé Dramé souhaitait que le diplomate de ce pays devienne le chef du fichier de la médiation internationale Etat malien.

MK Diakité

/////////////////////////////////////////////////

Le ministre Tiébilé Dramé forge l’admiration, même des plus sceptiques.

Après le récadrage des ennemis de la République, make-over-to-view-to-play-to-go-to-go-to-be it it all over souper, sans intention de faire la vaisselle, the vagabonds of the peace DRAME.

C’était sans compter sur le fait que M. DRAME vienne rendre hommage à tout un peuple meurtri, mais qu’il ne soit plus aujourd’hui appelé et appelé de tous ses jours par une diplomatie proactive et réactive.

Les marchands de la paix, ils se sont dépêchés, ils ont fini par une diplomatie molle, cédant aux caprices de ceux qui, tout en se disant de la RÉPUBLIQUE, la vilipende. Ç’en est finit ce temps.

OUI, il est finit le temps où on mettait en place notre même pays à genoux, combinant la violence, l’intimidation et le massacre de populations civiles au nom d’un AZA dans leur rêve.

Les rebelles ont raison de s’inquiéter. Ils allaient comprendre (et ce n’est pas trop tard) que nous allions en passerelle, qu’ils soient révisés pour une appropriation nationale et une mise en œuvre pour le bien commun de tous les maliens.

Enfin, il est nécessaire de rappeler que ce recadrage est également un message de la communauté internationale, qui doit comprendre ce que sont les invitations de ceux qui sont instrumentalisés par la paix nos officiels est révolu.

TOUS DOIVENT RENTRER DANS LES RANGS DE LA RÉPUBLIQUE.

BRAVO M. LE MINISTRE.

Étienne Fakaba SISSOKO

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. il a bien fait Mais jusqu a present pourqoui IBK na pas reagi par rapport aux lesdits des soi-disants specialistes francais Le present Francais devrait s excuser IBK nous rabaisse

  2. LE ministre a franc parlé,C’est lui qui ne respecte pas la constitution malienne il doit quitter au MALI ou on le chasse et surtout la CMA c’est un groupe de terroriste la communauté internationale sait son complice avec eux contre notre pays la minorité touarègue doit respecter la majorité du pays, çà ce existe dans tous les pays du monde .

  3. Tiebilé n’aura pas été long, hélas, à prendre les lamentables habitudes de nos politicards véreux :
    La preuve, IL SE PAYE DEJA LUI AUSSI UN GRIOT ! 😢😢😢

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here