Tréta s’empare de l’héritage lacrymal d’IBK

1

Inconsolable Bocari Tréta ? Le Secrétaire général du RPM s’attirait en tout cas projecteurs et compassions, il y a une dizaine de jours, en arrosant littéralement de larmes la conférence des cadres que son parti a initiée en prélude aux Concertations nationales. Tenu sur les ruines du régime défunt, le conclave lui a inspiré des sanglots sur le sort de l’ancien IBK avec un effet assez contagieux pour déclencher toute une symphonie de lamentations à l’Hotel Laïco L’Amitié où les responsables RPM ont massivement convergé. Tout en jurant d’assumer le bilan du président déchu, ils n’ont pas manqué non plus d’exprimer les regrets qu’ils éprouvent de n’avoir pu contribué à orienter leur destin commun autrement. En dépit de ses errements, le pouvoir, qui a manqué de boucliers assez courageux au plus fort des dénonciations dans la rue, ne tombe pas pour autant dans la déshérence. Mais en attendant de voir clair dans la sincérité de ses preneurs, il est loisible de noter que la succession lacrymale, pardon!, «lacrymoniale» aura été brillamment assuré par le successeur d’IBK à la tête du RPM. Tréta n’aura pas prouvé moins de talent que son ancien mentor à pleurer et à susciter des pleurs. Même si de nombreux observateurs parlent de larmes de crocodiles pour un président fortement soupçonné d’avoir discrètement contribué à la chute de celui qu’il plaint. 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Vraiment nous les maliens faisons attention ! Aujourd’hui c’est le mauvais bilan du RPM , c’est vrai ! Mais qui n’a pas été traité de la sorte à tord ou à raison de Modibo jusqu à IBK ? Maliens évitons des contestataires perpétuel ! Certes le débat contradictoire est une nécessité mais la est d’apporter une ou des solutions ! A la base de toute solution se trouve l’entente ! J’aurais apris que Samory a tenté cette approche et qu’il n’a pas été suivi et c’est toujours le cas : si on ne s’entend pas , nous serons toujours les derniers , la preuve on va de pire en pis ! Ce qui est sûr les politiciens ne vont jamais s entendre alors qu’ils le peuvent et le doivent s’ils veulent l’intérêt du Mali !!! Mais hélas , ils sont pires que satan : aucun esprit n’est plus machiavélique , plus calculateur , plus égoïste , plus cupide et plus diviseur que l’esprit du politicien ! Maliens si nous continuons comme ça alors nous sommes sur la voie de la malédiction , que DIEU nous en garde ! Je vais vous dire une anecdote des années 1980 que les jeunes maliens se disaient : on disait que tous les présidents sont allé voir DIEU pour leur pays et quand Moussa Traore s’est présenté à son tour que DIEU à pleuré ! Et pourtant si on ne s entend pas , cette anecdote risque d’être une prémonition ! Que DIEU SAUVE LE MALI !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here