Qui profitera de la précampagne électorale : ATT, IBK ou le Sphinx ?

0

Le manifeste pour la Démocratie et le  Sphinx ont fini par installer dans la presse une campagne électorale prématurée. L’ingénieur Abdoulaye Balogo Maïga dans un article publié dans votre hebdomadaire préféré " Le Patriote" indique "il est important à cette phase de précampagne électorale que le peuple soit bien édifié de la situation réelle du pays. Nous savons que toute cette campagne dans certaines presses, certains milieux dit d’intellectuels, de camouflés sous le sigle de "Sphinx" relèvent d’un calcul global visant à ternir l’image à affaiblir, sinon à ébranler un adversaire politique (ennemi pour certains esprits faibles), dont la popularité à l’intérieur comme à l’extérieur du pays les inquiète au plus haut niveau et constitue un obstacle pour leur ambitions personnelles.

Effectivement, la popularité de Amadou Toumani Touré devient une problématique à résoudre pour certains, car ne voyant aucun argument consistant, aucune critique sérieuse à opposer à l’homme au cours de la campagne présidentielle à venir s’il était de la compétition. Depuis le  8 juin 2002, en continuation des oeuvres et actions positives entamés, en créant de nouveaux, que de réalisations ont été faites sous ATT dans les domaines essentiels suivants et les populations de Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikaso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, dans les villes comme dans les villages en sont témoins". Le Sphinx a donc réussi  à instaurer le débat en se positionnant dans une opposition secrète.

En effet, s’il existe des individus autant  recherchés en République du Mali aujourd’hui, ce sont bien les auteurs d’ATT-cratie. Editer un tome II sans se faire repérer est d’ailleurs devenu une prouesse qu’ils relèveront difficilement.

La dichotomie : ATT-IBK est maintenant dépassée  C’est une trilogie qui s’installe pour soutenir l’un des trois personnages : ATT, IBK ou le Sphinx. En fait, Issa N’Diaye n’a pas fait  directement référence à ATT-cratie, il a  cité le Manifeste pour dire : "par ailleurs, ce qui manque au Manifeste actuel, c’est le bilan économique, social, et culturel du pouvoir ATT : la pauvreté galopante des Maliennes et des Maliens, leur mal vivre, l’endettement excessif du pays, la corruption effrénée des cadres, des élites et son institutionnalisation, l’impunité et l’incivisme, le discrédit de l’Etat, la destruction accélérée du  tissu social, la mise sous tutelle de la presse… La liste des dérives du régime ATT est longue voire infinie"

Donc le Sphinx et le Manifeste pour la Démocratie sont assurément devenus des acteurs de la précampagne électorale. Ils l’ont suscité et imposé. C’est avec une réelle passion que la Coopérative des Transports urbains et inter-urbains de l’autogare de Sogoniko leur répond : l’objectif visé par certains est de tout mettre en oeuvre pour booster ATT. Et tous les moyens sont bons pour cela. Le torchon, le  Manifeste pour la Démocratie, les mini torchons sur le net relèvent de cette même veine., de cette même vengeance…  alors, sinistres renégats, aux vulgaires apatrides, aux lâches scribouillards, nous disons simplement : sachons raison garder. Le Mali ne peut chavirer à cause des ambitions lâches d’individus tout aussi lâches"

Qui profitera de ce débat instauré dans la presse : ATT, IBK, le Sphinx ? En tout cas, si le Sphinx s’est exprimé dans ATT-Cratie, ATT et IBK n’ont pas commencé leur précampagne. De toutes façons, les diverses contributions dans la presse feront que faciliter l’expression  anonyme des partisans du Sphinx et ouvrir la voie à l’ADJ. La précampagne par voie de presse favorise donc  le camp des "invisibles" au détriment de ceux qui s’affichent comme les "patriotes, défenseurs d’ATT" quoique ces derniers se manifestent plus souvent . En tout cas la précampagne présidentielle n’est pas de nature à déplaire à la presse si elle ne s’oriente pas vers une déchirure du tissu démocratique

Baba DEMBELE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER