Hôpital du Point G : Les patients traités comme du bétail !

1

Rien ne va plus bien à l’hôpital universitaire du point G.Ce, depuis bien longtemps. Si dans le passé ce centre hospitalier universitaire était parmi les meilleurs du pays, voire de la sous-région à cause justement du sérieux qui y régnait, aujourd’hui, les choses ont changé, beaucoup changé.

Le cadre hospitalier digne de ce nom, c’était une autre époque, un autre dirigeant et une autre réalité. Aujourd’hui, les conditions au Point G sont dignes de celles dans un abattoir: cadre insalubre, matériels défectueux, les fausses sceptiques et WC remplis, créant un cadre nauséabond ici et là. Dans une vidéo rendue publique sur les réseaux sociaux, on peut voir des salles d’hospitalisation en très mauvais états, sans portes, des lits dignes de la poubelle, le système de ventilation défectueux, bref un vrai taudis.

C’est bien dans ce cadre que ceux qui ont le malheur de tomber malade doivent passer leur jour d’hospitalisation. La mauvaise gestion du directeur général, Ilo Bella Diall, l’a transformé en mouroir. À ce sombre tableau, s’ajoute le manque d’eau. Le robinet ne fonctionnant plus il y a bien longtemps.Le seul château qui alimentel’hôpital en eau tombe régulièrement en panne. Certes, les plus nantis peuvent se passer de ce centre, mais il n’en demeure pas moins l’hôpital cinq étoiles pour les pauvres qui continuent de souffrir le martyre, sous l’œil indifférent du Directeur général, Ilo Bella Diall. Ce dernier, visiblement, n’a aucune vision et semble avoir atteint ses limites.  L’hôpital du point G est aujourd’hui une pourriture, un nid de microbes. Face à l’indifférence et le manque de visions des responsables en charge, les plus hautes autorités doivent prendre leur responsabilité afin de soulager ces milliers de patients qui n’ont pas une autre adresse autre que ce centre.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Pauvre de toi. Qui t’a payé pour publier un tel torchon ? Tu transpires la haine et la méchanceté. Le drame dans ce pays c’est que l’on n’aime pas les travailleurs et les honnêtes gens . Les malhonnêtes et incompétents sont tellement nombreux et puissants qu’ils anéantissent tout sur leur passage. Que Dieu sauve le Mali .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here