Mortalité maternelle et infantile : Orange-Mali et Aga Khan installent une maternité dans 6 villages de Mopti

0

La Fondation Orange Mali et la Fondation Aga Khan dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile engagée par les autorités maliennes ont doté en novembre dernier 6 villages de Mopti de maternité sur 15 prévues par le projet. Les inaugurations se sont déroulées en novembre dernier en présence des chefs locaux et des populations. Il s’agit des localités de Barbé, Dio, Youré, Bangassi, Toumadiama et Kobassa.

Ces six maternités font partie du projet de construction de quinze maternités rurales initié par la Fondation Aga Khan et financé par la Fondation Orange-Mali au profit des communautés rurales. Quatre maternités avaient déjà été inaugurées et les 5 restantes seront construites en 2016.

La Fondation Orange-Mali, soucieuse du mieux-être des populations, a offert ces maternités entièrement équipées disposant chacune de toutes les commodités sanitaires avec une salle d’accueil, une salle de consultation, une salle d’accouchement, une salle de repos, un magasin pour dépôt de médicaments, deux toilettes et d’un coin pour enfants.

“Ces maternités parfaitement intégrées à leur environnement permettront d’améliorer les conditions d’accouchement des femmes et contribueront à réduire sensiblement les indicateurs relatifs à la mortalité maternelle, néonatale et infantile. La réalisation de ces maternités de proximité, modernes et accueillantes au service des habitants vient en soutien aux efforts durables de l’Etat malien dans sa lutte contre la mortalité maternelle et infantile et traduit le bel exemple de partenariat entre les deux fondations”, a indiqué Mme Hawa Diallo, l’administratrice générale de la Fondation Orange-Mali.

Le soulagement des autorités et des femmes étaient perceptible à Barbé, Dio, Youré,  Bangassi, Toumadiama et Kobassa, les six nouveaux villages bénéficiaires de maternités rurales dans la région de Mopti.

Dans chacune des localités visitées par la mission, une joie indescriptible se lisait sur les visages des habitants. Selon eux, ce geste est salutaire et contribuera à l’amélioration de la qualité des soins et constitue une formidable chance pour les femmes enceintes qui ne vont plus parcourir des longues distances pour aller vers des centres de santé à dos d’âne, en charrette ou à bicyclette, ce qui rendait aléatoire toute prise en charge des complications urgentes.

  1. Zana Koné, directeur du Programme de développement coordonné d’Aga Khan de Mopti, a indiqué que “c’est à la demande de la Fondation Aga Khan que la Fondation Orange-Mali a financé la réalisation de 15 maternités rurales, cela à hauteur de 200 millions de F CFA environ. La Fondation Aga Khan s’est chargée de l’équipement, de l’éclairage et de la formation de la communauté pour le bon fonctionnement des centres de santé”. Il a invité le Comité de santé (Cosa) de chaque village à faire un bon usage des locaux. Grâce à ces efforts d’entreprise citoyenne, notre pays va enregistre des résultats encourageants dans son combat contre la mortalité maternelle, néonatale, et infantile.

Selon les EDSM-V (2012-2013), le taux de mortalité néonatale est passé de 57 pour mille en 2001 à 46 pour mille en 2006 et à 35 pour mille en 2012. En ce qui concerne la mortalité infantile, le taux a baissé de 113 pour mille en 2001 à 96 pour mille en 2006 et à 58 pour mille en 2012. Quant au taux de mortalité infanto-juvénile, il a régressé de 229 pour mille naissance en 2001 à 191 pour mille en 2006 et à 98 pour mille naissances en 2012 pour un objectif de 83 pour mille en 2015 selon les OMD.

Le taux de mortalité maternelle, lui, reste élevé. Il est passé de 582 pour 100 000 naissances vivantes en 2001, à 464 pour 100 000 naissances vivantes en 2006 et 368 pour 100 000 naissances vivantes en 2012. La proportion d’enfants souffrant de retard de croissance était de 38 % en 2001, 43 % en 2006 et 38,3 % en 2012. Celle liée à la malnutrition aiguë était de 11 % en 2011, 15 % en 2006 et 16,4 % en 2012.

Depuis 2006, la fondation d’entreprise Orange Mali mène des activités en faveur des couches défavorisées de la population. Un engagement humain et citoyen que la fondation Orange a déployé dans ses trois domaines d’interventions : la santé, l’éducation et la culture.

S’adaptant à son environnement socio-économique, la solidarité de première nécessité occupe de tout temps une place prépondérante. Elle œuvre auprès des autorités, des acteurs sociaux publics et privés, ainsi que des ONG, pour alléger les souffrances des populations.

Ousmane Daou

PARTAGER