Colonel-major Salif Traoré, ministre de la sécurité : “Quand tout le monde s’y met, la gestion de la sécurité devient plus aisée”

5
Le ministre de la sécurité et de la protection civile Salif Traoré
Le ministre de la sécurité et de la protection civile Salif Traoré

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Salif Traoré, a organisé hier une rencontre d’échange avec la presse sur la situation sécuritaire. Le ministre Traoré de souligner que “la gestion de la sécurité est compliquée, mais quand tout le monde s’y met, elle est facile”.

 

Ils étaient plus d’une cinquantaine de journalistes (presse écrite, radio et télé) à prendre part à la prise de contact avec le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Salif Traoré. Le ministre a partagé avec les hommes de médias son ambition de bien organiser le secteur de la sécurité. Pour cela, il a sollicité l’implication de tout le monde dans la réforme de la sécurité. “La gestion de la sécurité est compliquée, mais quand tout le monde s’y met, elle est facile”, a-t-il avoué.

Le ministre a rappelé que la presse est un partenaire incontournable dans la gestion de la sécurité, d’où cette rencontre de prise de contact. Il a partagé avec ses interlocuteurs son ambition de mettre en place une force de sécurité qui répond aux besoins de la population.

Il s’est dit engager dans un processus de réconciliation des forces de sécurité avec elles-mêmes et avec la population malienne pour la réussite de sa mission.

Pour le ministre, ce travail a déjà commencé avec la prise de contact avec les différents directeurs et chefs service relevant de son département auxquels il a expliqué son ambition de rétablir la confiance entre les forces de sécurité et la population.

Le ministre rappelé que la population doit comprendre que la sécurité est son affaire et non celle des seules forces de sécurité. Il a invité celle-ci à changer son comportement tout en précisant que les forces de sécurité doivent les premiers changer le leur. “C’est dans cette dynamique qu’il sera établi un climat de confiance entre 2 parties qui sont condamnées à travailler ensemble a précisé le ministre”.

Il a fait savoir aux journalistes que des nouvelles mesures sont en cours pour une meilleure organisation des forces de sécurité tout en soulignant les difficultés liées aux comportements des agents et aux moyens de travail des services. Il a pris l’engagement de résoudre ces difficultés dans le nouveau plan de réforme de la sécurité. Pour cela, il compte sur une prise de conscience à tous les niveaux.

Il a informé ses interlocuteurs que la protection civile sera mieux équipée pour qu’elle puisse mener à bien sa mission de secours dans de meilleures conditions. Pour une meilleure communication sur la situation de sécurité, un centre de communication est ouvert pour alimenter le site du département afin que les hommes de médias puissent avoir accès à temps aux informations relatives à la sécurité.

Youssouf Coulibaly

810-401
HP2-B115
070-461
70-480
HP2-H35
MB5-705
CCA-500
70-410
70-488
70-461
MB5-705
200-120
70-486
70-411
70-480
70-346
70-462
70-347
70-412
70-483
220-801
MB2-708
070-488
C4040-252
70-410
200-120
C4040-250
70-486
70-461
MB5-705
70-488
70-486
70-411
70-480
70-346
70-462
70-347
70-412
70-483
70-417
MB2-702
640-911
74-335
700-505
70-414
810-401
700-501
CCA-500
N10-005
70-243
E10-001
VCP-550
1Z0-062
70-466
200-101
70-489
MB2-701
640-864
A00-211
700-501
CCA-500
N10-005
70-243
E10-001
VCP-550
1Z0-062
70-466
200-101
70-489
MB2-701
640-864
70-534
98-349
70-341
300-208
400-051
98-365
HP5-B04D
PMP
642-874
70-332
PRINCE2
HP5-B04D
PMP
642-874
70-332
PRINCE2
1Z0-051
1Z0-052
1Z0-053
312-49v8
74-343
74-697
98-367
HP0-J34
SCNS
074-679
70-443
000-216
351-080
CLO-001
C2140-137
070-299
9L0-510
642-416
A2180-183
MB3-701
MB3-859
MB3-860
MB3-861
MB3-862
MB4-198
MB4-211
MB4-212
MB4-213
MB4-217
MB4-218
MB4-219
MB4-348
MB4-349
C4040-252
MB5-705
70-410
C4040-250
70-461
200-120
70-486
810-401
70-483
70-417
640-554
70-488
220-801
300-101
70-467
CISSP
SY0-401
MB2-702
640-911
74-335
700-505
70-414
810-401
700-501
CCA-500
N10-005
70-486
70-410
70-488
70-461
MB5-705
200-120
70-486
70-410
70-488
70-461
MB5-705
200-120
70-486
70-411
70-480
70-346
70-462
70-347
70-412
70-483
70-417
MB2-703
70-331
220-802
C4040-252
C_TADM51_731
1Z0-061
70-487
400-101
CCD-410
100-101
MB2-700
1Z0-060
70-463
EX200
C4040-250
300-115
640-554
70-533

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Moi personnellement j’ai confiance à ex gouverneur, est capable de mettre la police Nationale sur rail, mais il commencer par le changement de mode de recrutement

    • Le recrutement c’est dans le futur. Ce qui urge est l’emploi rationnel et efficace de l’effectif actuel dont dispose le département de la Sécurité. Depuis Amadou AYA, on déplore sur tous les toits, le mode de recrutement des policiers, gendarmes et militaires. Mais les recrues de l’ère Dioncounda ont pu changer quoi? Il a fallu une volonté politique d’amélioration de conditions des militaires dans une main et des sanctions dans l’autre pour que les choses changent un peu. Plus de repli tactique malgré parfois des morts. L’offensive par des patrouilles est un mode d’action des FAMA actuellement. L’initiative n’est plus laissée à l’ennemi. Ce succès passe forcément par booster le moral des hommes. Et ce à quoi s’attèlent IBK et le gouvernement actuel. Le nouveau ministre de la Sécurité doit rester dans cette logique. Il nfaut impérativement remodeler le policier et le gendarme qui exerce en ce moment. Ainsi, la République vaincra.

      VIVE LA REÜBLIQUE

  2. C’est aussi à ce niveau qu’il faut justifier les 7,2% de croissance.
    IL ne suffit pas de claironner partout la croissance réalisée,il faut savoir aussi la partager.Ce qui n’est pas le point fort de ce pouvoir.
    Le ministre de la sécurité actuel impose le respect par sa compétence.Mais aura t’il les moyens nécessaires pour réaliser à souhait les objectifs assignés?
    Nous avons la possibilité d’en douter,compte tenu des scandales à répétition.
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

  3. oui afficher le changement est une bonne chose, mais avec l’outil dont dispose le ténor de ce département actuel, les chances de la réussite semble hypothéquer, car avec les effectifs actuels de notre système de sécurité aucune réforme au changement ne saurait conduire aux résultats escomptés. Les pays dix fois plus petits que le Mali ont plus de 100 fois d’effectifs de sécurité plus que le Mali et plus de 1000 fois plus de moyens que le Mali. Il faut tout de suite plus d’hommes, plus équipements et plus de logistiques pour avoir plus de résultats exponentiels que celui d’aujourd’hui. J’espère que les gouvernants actuels comprendrons rapidement cette situation pour garantir la sécurité sur l’ensemble du territoire malien. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

  4. Il faut d’abord que les gens responsabilisés prennent la chose au sérieux et font leur travail comme il se doit, le reste viendra petit à petit. Les autorités chargées de la gestion de la sécurité ont la manie de chercher le bouc émissaire. L’autorité doit mettre en place des stratégies de renseignement et de réponse efficaces. C’est à ce prix que la population sera sécurisée.

Comments are closed.