22e édition du forum de Bamako : Le prix d’excellence Jeunesse et Action décerné à Mahamadou Cissé

0

En marge des travaux de la 22e édition du Forum de Bamako, des distinctions ont été attribuées à des jeunes maliens les plus méritants dans les domaines de l’entrepreneuriat. C’est ainsi que le prix d’excellence « Jeunesse et Action » a été décerné à Mahamadou Cissé, coordinateur du Programme de Mobilisation des Compétences de la Diaspora pour l’emploi au Mali, et président du Conseil national de la Jeunesse malienne de France (CNJ-France), une structure dédiée à l’accompagnement et à l’orientation des jeunes maliens ou d’origine malienne en France.

Recevant son trophée des mains du chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, M. Bart Ouvry, Mahamadou Cissé a dédié son prix à l’ensemble de la jeunesse malienne, avec une mention spéciale à la jeunesse malienne de France. Il n’a pas manqué aussi d’adresser ses remerciements au Président du Forum de Bamako, Abdoullah Coulibaly et toute son équipe pour la reconnaissance de la résilience de la jeunesse malienne. Ce prix est le couronnement des actions initiées par Mahamadou Cissé malgré son jeune âge dans le domaine de l’entrepreneuriat jeune et de l’engagement citoyen.

En dépit de son élection au poste de président du CNJ-France il y a de cela 3 ans, il n’a pas hésité à faire son retour au bercail pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Rappelons que le conseil national de la jeunesse de France est une faitière d’association de jeunesse, un cadre de concertation, d’orientation, d’accompagnement et de coordination des actions de la jeunesse malienne et d’origine malienne en France. Diplômé de l’université Paris 10 en LLCE et d’une école de commerce en gestion d’entreprise, Mahamadou Cissé est également le promoteur de plusieurs structures dont FIKASO qui est une entreprise innovante dans le domaine de la livraison à Bamako.

Preuve que son retour au bercail a vraiment servi de déclic, Mahamadou Cissé a été récemment nommé coordinateur national du programme de mobilisation des compétences de la diaspora pour l’emploi au Mali. Un programme qui se veut une passerelle entre les compétences de la diaspora et les besoins du Mali en matière de formation professionnelle, d’emploi et d’entrepreneuriat.

Cette nomination est l’une des retombées directes du forum organisé à Bamako sur le transfert des compétences de la diaspora pour promouvoir l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes avec la participation effective de l’ancien ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré et en présence de son homologue en charge des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration africaine. L’occasion a également été mise à profit pour échanger sur l’insertion des jeunes dans les pays de départ mais aussi dans les pays d’arrivée.

Son engagement en faveur de cette cause vient du fait qu’il a très tôt compris la place centrale que devrait occuper la jeunesse étant donné que la majorité de la population sont des jeunes de moins de 25 ans. Pour lui, cette catégorie de la population devrait être au cœur des politiques publiques dans la mesure où sans une bonne formation, un emploi décent et des sources de revenus stables, les jeunes pourraient être des proies pour des phénomènes comme le terrorisme et l’immigration clandestine.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’avait poussé à entreprendre en février 2020 un déplacement dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas à l’invitation du président du conseil régional de Kidal et président de la jeune chambre internationale Kidal. C’était pour lui une occasion d’avoir une prise de contact ainsi que des échanger sur les préoccupations majeures à Kidal et sur les perspectives de collaboration entre le CNJMF et la Jeunesse de Kidal. C’est là que l’idée lui est venue d’organiser un forum sur la paix à Paris qui visait aussi à mobiliser la diaspora afin qu’elle s’investisse davantage sur cette question au Mali.

Mahamadou Cissé est également l’initiateur de l’Atelier Solidaire, une association qui veut contribuer à l’insertion socio- professionnelle des jeunes à travers un dispositif d’orientation, coaching, d’accompagnement des jeunes vers des stages ou un premier emploi dont le lancement est prévu dans le prochains jours ou semaines.

C’est dire que cette distinction n’est que méritée au regard de son parcours et de son engagement sur la problématique de l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes maliens.

Cheick B CISSE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here