Bamako : manifestation contre la vie chère

11

«Non à la vie chère», «Nous voulons juste vivre», «une Transition réussie équivaut à une baisse du tarif des denrées alimentaires» sont quelques messages inscrits sur les pancartes que brandissaient hier les manifestants du Front populaire contre la vie chère. Bandeau rouge sur le front, ils se sont dirigés vers la Primature vers 11h pour porter leurs doléances aux plus hautes autorités.

Sur place, la présidente du Front populaire contre la vie chère a lu un mémorandum avant de le remettre aux collaborateurs du chef du gouvernement.

«Nous avons un seul sujet important et urgent : la vie chère. Aujourd’hui, dans nos marchés, tout est cher. Les prix de l’huile, de la farine alimentaire, du haricot, de la viande, du poisson ont augmenté sans aucune raison. Nous ne sommes pas un front contre un gouvernement, nous sommes juste un peuple laissé à son triste sort», a déclaré Mariam Koné.

Une des doléances du Front populaire contre la vie chère est la levée d’interdiction de l’importation du poulet et de la viande de bonne qualité. Toute chose, selon lui, qui permettra d’alléger le prix de cette denrée. «Nous sommes fatigués, c’est pourquoi nous demandons à tous les Maliens de se mobiliser contre la vie chère», a lancé Amara Kaba Diakité du Mouvement, rappelant qu’une rencontre avait eu lieu la veille avec le ministre de l’Industrie et du Commerce et celui du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social. «Ces deux ministres ont assuré que la baisse des prix des denrées alimentaires fait partie des priorités du gouvernement. Ils ont promis de tout faire pour que cela se réalise dans une semaine», a dit Amara Kaba Diakité.

Malgré les assurances données par les deux membres du gouvernement, le Front populaire contre la vie chère a, tout de même, décidé de maintenir son sit-in devant la Primature. Pour Sory Ibrahima Sissoko, un chef de famille qui a pris part à la manifestation, ce sit-in a pour but d’interpeller tout le monde sur la vie chère aujourd’hui au Mali. «La viande coûte moins cher en Côte d’Ivoire qu’au Mali, un pays à vocation pastorale dans la sous-région. Cela n’est pas admissible. Toutes les couches sociales sont touchées aujourd’hui par cette situation», a-t-il déploré.

C’est la première fois que Hélène Argidame, mère de famille, participe à une manifestation. «Cette situation me tient à cœur. Les prix de toutes les denrées alimentaires sont à la hausse, le panier de la ménagère est vide», a-t-elle exprimé. «Ce sont les femmes qui subissent le plus cette situation. Nous vivons dans des grandes familles où tout le monde regarde celle qui prépare. C’est un stress insupportable pour les ménagères», a renchéri une autre mère de famille qui a requis l’anonymat.

Les responsables du mouvement ont été reçus par le conseiller technique chargé du développement social à la Primature, Chaka Diarra. «Ils ont fait le tour de table sur les questions relatives à la cherté de la vie, les coûts exorbitants des denrées de première nécessité. «Nous n’avons pas pu rencontrer le Premier ministre cependant, son représentant a promis de remettre le document à qui de droit», a détaillé Aïssata Bocoum, une responsable du Front.

«Nous sommes un mouvement de veille, et nous attendons une semaine comme promis par le ministre de l’Industrie et du Commerce pour faire baisser les prix», a confié Aïssata Bocoum, ajoutant que le Front populaire contre la vie chère reste mobilisé jusqu’à ce que ses doléances soient satisfaites pour le bonheur du peuple malien.


Oumar SANKARÉ

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. QUFAAROHW....LA RWLIGION ETRANGERE EST UNE CORRUPTION , CONVERTI ON EST CORROMPU, TOUT LE RESTE DEVIENT POSSIBLE ...

    JE PENSE QU IL FAUT CESSER D INVESTIR A BAMAKO, CESSER DE VENDRE DES TERRES A BAMAKO COMM3NCER A VERDOYER ET FAIRE DES CHAMPS PARCS AUTOUR ET OBLIGER A ALLER HABITER AILLEURS DANS LES AUTRES REGIONS, LIMITER LES ACTIVITES COMME LE PARASITISME RELIGIEUX LES MOSQUEES LES WADJILOUW QUE DES PROSTITUES IMAMS ET CHERIFS MARABOUTS UTILISENT POUR S ENRICHIR AU DETRIMENT DU PEUPLE MOUTONISE’,REGARDEZ CES FEMMMES ISLAMO DEBILISEES…..SANS VERGOGNE, ….NOUS AVONS FAIM…..NOUS VOULONS JUSTE VIVRE…..HYPOCRISIE SANS LIMITES…..

    A CHAQUE GOUVERNEMENT ” PROBLEMES DE DIGESTION”….

    QUFAAROHW….LA RWLIGION ETRANGERE EST UNE CORRUPTION , CONVERTI ON EST CORROMPU, TOUT LE RESTE DEVIENT POSSIBLE …

  2. Si le Mali donne le même salaire de Biden à Goïta à savoir 18,5 millions Fcfa à peu près, on fera une économie de plus de 132 millions.
    Pareil pour le salaire du vice président, premier ministre, les ministres, le président de l’assemblée ainsi que les députés etc … on fera une sacré économie et éviter d’augmenter les prix des choses vitales.

  3. Dans les pays industrialisés, dès que quelqu’un a un bout de terre, il plante quelques chose( des plantes, des plantes aromatiques, des légumes…. ) même sur les balcons. Je constate au contraire en Afrique que la plupart du temps les gens s’évertuent à bétonner leur cour.
    Nous avons un problème dans la gestion de nos ressources nous les maliens. L’argent que la femme malienne met dans le bazin peu de femmes de la sou région se le permettent. Les gens ont su évaluer leur priorité pour avancer ( scolarité des enfants, habitat ….)
    Il faut vraiment éduquer le peuple malien, nous attendons trop des autres , la plupart de ce qu’on consomme vient de l’étranger. Même le bazin que nous arborons fièrement. Et pourtant nous ne devrions pas en être fiers, le bazin( tissus damassé comme on dit en Europe) sert de nappe de table, de linge de maison, de rideaux chez les blancs
    Il est temps de se mettre activement au travail, de rejeter toute formes de corruption ( religieuses notamment

    • Kenedougou, le probleme des pays comme le Mali est conserver les produits alimentaires qu’ils produisent Si nous pouvons avoir des usines pour conserver les produits alimentaires en bon etat pendant la periode de soudure, il n’y aurait plus de famine sous nos tropiques!

      • RBS,

        Tu sais très bien que les industries agroalimentaires sont des esclavagistes modernes. Dans les pays développés les agriculteurs et éleveurs survivent garce aux subventions des états. Aujourd’hui beaucoup de jeunes dans les pays développés mettent en place des circuits courts . Les vendeurs de poissons par exemple doit savoir fumer et sécher lui même son poisson, l’éleveur est aussi boucher…. Tu sais toi même que seul le produit fini à de la valeur. On dit toujours que l’Afrique riche mais quand les matières premières extraits de nos terre reviennent après transformation leur valeur a plus que décuplée.
        Les industries agro-alimentaires empoisonnent les gens et appauvrissent ceux qui sont au début de la chaîne. Nous devons sensibiliser les différents acteurs de la chaîne alimentaire au différents modes de conservation. La pasteurisation est très facile au niveau de chacun
        Il ne faut pas encourager les gens à aller vers des concepts qui ont montré leur limite

    • MERCI SOEUR KENEDOUGOU…..!!!!

      LA CORRUPTION EST RELIGIEUSE…..

      LA RELIGION EST UNE CORRUPTION INTENSE ET PRIMAIRE…….

      BAMAKO N EST PAS LE MALI, CES ANIMAUX DE LA BASSE COURT BAMAKOISE…..

      CULTIVEZ DES CHAMPS DES JARDINS…..BAMAKO NAAKOHW BE TOUNOU LA, LE BETON PARTOUT, QUOI DE NORMAL QUE VOUS AVEZ FAIM, MALADES MENTAUX, CRIMINELS RELIGIEUX DE BAMAKO, KONKON BE MUSOW LA BAMKOH,…SILAMEH MUSOHW…..AVEC KOUNABRIHW…..HYPOCRITE S…..

  4. SI ON FAIT BAISSER LES PRIX AVEC QUOI ON VA ACHETER LES ARMES ET PAYER LES FONCTIONNAIRES LES AMIS

    SEREZ VOUS LA CEINTURE SVP

    • Vous êtes sérieux là DJIBRIL de demander à la population de se serrer la ceinture tout en payant le président à 150 millions de Fcfa ?

      Pour rappel c’est plus que ce que touchent Macron ou Poutine par AN.

    • Nos peuples cherchent a’ manger! Il faut faire la paix! Les milliards engage’s pour faire la guerre, doivent etre utilise’s pour combattre la faim et le chomage!

  5. LA BANQUE MONDIALE NOUS A COUPES LES FONDS SUITE DEMANDE FRANCAISE

    IL FAUT BIEN QUE L ETAT SE RATTRAPE QUELQUE PART VIA LES TAXES

    IL FAUT TENIR LE TEMPS DES 9 MOIS ET MANGER UN PEU MOINS ET ALLER CUTLIVER A L OFFICE DU NIGER POUR LES CHOMEURS

    CHOGUEL DOIT DONNER DROIT TEMPORAIRE POUR ACCESS AUX TERRES

    CAR L IMPERIALISME EST DANS NOS ASSIETTES IL FAUT PAS ALLER CHERCHER PLUS LOIN

    PLUS ON CULTIVE LA TERRE PLUS ON SERA INDEPENDANT

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here