BUMDA et le CEMAPI : Les hommes de médias outillés sur les textes de la propriété intellectuelle

0

En vue de familiariser les  hommes de médias avec les questions de la propriété intellectuelle, la Maison de la presse en partenariat avec  le bureau Malien des Droits d’auteurs et le Centre Malien de la promotion de la propriété intellectuelle a organisé un atelier de formation à l’intention de plusieurs journalistes, hier jeudi.

Environ une quarantaine de journalistes  et de communicateurs issus des entreprises de presse en ligne, écrite et audiovisuels et des agences de conseil et de communication ont bénéficié de cette formation. Son objectif visait à familiariser les hommes de médias avec les questions de la propriété intellectuelle. Une journée durant, les participants ont été sensibilisés sur l’importance de la propriété intellectuelle sur le développement économique, social et culturel  ainsi que le rôle des médias pour  sa promotion.

Pour la directrice du Centre Malien de la promotion de la propriété intellectuelle,  Mme Bocoum Fatoumata Siragata Traoré, la formation vise également à faciliter l’appropriation de la propriété intellectuelle  par les hommes de médias afin qu’ils servent  de relais auprès des usagers. « L’objectif  est de permettre aux hommes de médias de capitaliser  les textes et les droits relatifs à la propriété intellectuelle »,  a souligné la Directrice de la CEMAPI. Dans  son sillage,  la Directrice du  Bureau malien des Droits d’auteurs, Mme Diallo Aïda Koné  a indiqué que cette formation sensibilisera les journalistes sur les atteintes faites aux droits tels que  la contrefaçon et la piraterie des œuvres littéraires et artistiques. Lors de cette formation, les participants ont été outillés sur la propriété  littéraire et artistiques et  la propriété industrielle. Cette  dernière couvre principalement  le droit des marques, des brevets d’invention, des dessins et des modèles industriels, les noms commerciaux, les indications géographiques…

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here