Commémoration du 08 mars : les forces armées maliennes à l’honneur

0

En prélude aux activités de commémoration du 08 mars, journée internationale des femmes, dédiée aux Forces armées maliennes au Mali, le ministre de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Dr. Diakité Aïssata Kassa Traoré, a présidé, le jeudi 20 février, une rencontre d’échange entre les femmes militaires et de la société civile. C’était au Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant.

Cette année, la commémoration du 08 mars, journée internationale de la femme, intervient dans un contexte marqué par une situation sécuritaire préoccupante, l’extrémisme violent dans la région sahélo-saharienne avec un impact sur le développement économique et social de notre pays.

L’objectif principal de cette rencontre était de créer une synergie d’action, un sursaut national pour accorder un soutien aux forces armées maliennes. C’est dans cet ordre d’idée que Dr. Diakité Aissata Traoré, ministre de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, a affirmé que les forces armées maliennes accomplissent avec bravoure et dignité leur mission régalienne de défense du territoire national, de sécurisation des personnes et de leurs biens. « Notre armée, explique-t-elle, paye un lourd tribut allant jusqu’au sacrifice ultime. »

Elle a indiqué que la présente rencontre d’échange s’inscrit dans ce contexte. Pour Dr. Diakité Aissata Traoré, la décence recommande de marquer la solidarité nationale envers l’armée d’où le choix du thème : « 08 mars 2020, soutien aux FAMa ». Cela, dit-elle, pour intensifier les activités de communication et de sensibilisation et suspendre le côté festif.

Pour sa part, Mme Samaké Mariétou Dembélé, colonel-major et directrice du service social des armées, a suffisamment expliqué les missions des militaires. Diawara Nabou Diawara, marraine de la rencontre, a ajouté qu’elle se réjouit de la tenue de cette rencontre qui leur permet d’aborder entre femmes les difficultés auxquelles elles font face. « Je remercie l’ensemble des associations de femmes des camps pour le choix porté sur ma personne », a-t-elle conclu.

L’historique du 08 mars ; les fondements juridiques de l’égalité genre ; les missions des militaires ; la vie dans les camps et les impressions des militaires sur le choix du thème ; la situation actuelle de notre pays : quelles contributions pour les femmes et la loi 2015-052 (en prélude aux élections législatives) ont été largement débattus par les différents intervenants.

Il faut rappeler que la présente rencontre a regroupé des femmes militaires, les organisations de la société civile, les associations et groupements de femmes.

Fatim B. Tounkara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here