Commune de Dogodouma : Le Collectif des jeunes se soulève contre le maire

0

Accusé par le maire de Dogodouma en Commune IV, d’avoir introduit une plainte visant l’annulation de tous les lotissements effectués dans la commune, le collectif des jeunes leaders de la commune de Dogodouma a tenu une assemblée d’information pour couper court à cette désinformation qui, selon lui, ne vise qu’à mettre dos à dos le collectif et sa population. 

L’assemblée d’information a eu lieu le dimanche 1er août 2021, le soir, près de la mairie de Dogodouma. Le collectif des jeunes leaders de la Commune de Dogodouma a voulu informer la population de ce qui se passe et de ce qu’il vit comme difficultés dans sa mission de développement. Ces jeunes leaders croient en la forte ressource de leur commune. Toutefois, ils déplorent la souffrance de la population à cause de la mauvaise gestion du maire. « Nous n’avons pas de route, notre école est déplorable, nos espaces publics sont vendus de façon anarchique », s’alarme le président du Collectif, Seydou Oumar Traoré dit Tal B. Il dira que, c’est au regard de tout ceci que le collectif a vu le jour pour sauvegarder les espaces publics. Dès sa création il a commencé à aménager les places publiques, construire deux ponts, le troisième est en chantier, la clôture du cimetière en cours de construction, l’installation des lampadaires pour l’éclairage de la route. A en croire les acteurs, ces réalisations ont été faites sur les fonds du collectif et des quêtes effectuées auprès des citoyens lambdas.

Cependant le Collectif précise qu’il n’a rien contre la personne du maire, pour lui, il ne fait que décrier sa mauvaise gestion. « Notre seul tort avec lui est de vouloir savoir comment les fonds sont gérés. A chaque fois que nous lui posons la question, il fait la sourdine », dit le président Traoré. Ainsi, le collectif révèlera que l’argent des morcèlements qui est attribué à la mairie est destiné à développer la commune. Par ailleurs, ce dernier n’arrive toujours pas à savoir comment le maire utilise cet argent.    Toutefois, il l’invite à reconnaitre son erreur, de revenir au bon sens pour se rectifier et se corriger afin d’éviter que l’affaire ne soit devant la justice.

Les acteurs se sont également prononcés sur le morcellement de deux marchés de Dogodouma, l’illégalité du bureau du comité de gestion de l’eau de la Commune, les difficultés liées à la gestion de l’école, entre autres. Les jeunes se disent déterminés de tout mettre en œuvre pour développer la Commune de Dogodouma.

Ibrahima Ndiaye     

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here