CNDH : Promouvoir les droits de l’homme par la bonne information

0

Une quarantaine de professionnels de média sont désormais outillés en matière des droits de l’Homme. C’était à l’issue d’un l’atelier de formation organisé par la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) du 16 au et 18 mars dans la salle de formation de l’Agetic de Bamako.

L’objectif de cet atelier de formation était de renforcer la capacité des hommes et femmes de média en vue de l’institution d’un cadre favorable à la protection des libertés des droits de l’homme dans le respect de la presse tout en outillant les professionnels dans la collecte, le traitement et la diffusion.

Il a réuni une quarantaine d’hommes de média de la presse écrite, de la presse en ligne, de la radio et de la télé de plusieurs régions du Mali dont Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et de Bamako.

En compagnie des experts-consultants et des commissions de la CNDH (Dr. Ali A. Maïga CNDH-président S/SC promotion, Aguibou Bouaré président de la CNDH) les participants ont amélioré leurs connaissances en matière des droits de l’homme en particulier sur la présomption d’innocence, les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux des droits de l’homme en lien avec les libertés publiques et les mécanismes de recours en cas de violation des droits de l’homme.

Ils ont été également renforcés durant ces trois jours sur leur obligation dans le respect de la présomption d’innocence, sur la collecte, le traitement et la diffusion d’information dans le respect de la présomption d’innocence. Ces modules ont été animés par Mariétou Konaté, rédaction en chef de l’Annonceur, Talata administrateur de la maison de la presse, Ramata Diaouré journaliste et experte des questions du genre et Martin Faye, de la fondation Hirondelle-Studio Tamani.

A l’issue des travaux de groupes, les professionnels de média ont formulé des recommandations pour mieux promouvoir les questions des droits de l’homme auprès des populations. Toutes choses disent-ils, qui passeront par des campagnes et actions de communication, de sensibilisation et de synergie d’action entre l’ensemble des acteurs de la société.

“Le présent atelier répond à un besoin de renforcement de capacités des hommes et femmes de média dans leur mission d’information et de sensibilisation surtout dans un contexte de conflit armé”, avait rappelé le président de la CNDH Aguibou Bouaré à l’ouverture des travaux.

La CNDH dit-il, reste engagée à maintenir la dynamique de collaboration entre son institution et les hommes et femmes de média en vue d’une meilleure promotion et protection des droits de l’homme dans le pays. Ce, au bénéfice de toutes et de tous. “Les médias ont un rôle prépondérant à jouer dans la promotion des droits humains, à travers l’information et la sensibilisation et surtout en aidant la CNDH à protéger la liberté d’opinion, la liberté d’expression”.

Cet atelier de formation a été organisé par la sous-commission promotion des droits de l’homme de la CNDH suivant son plan stratégique 2018-2020. Il a bénéficié du concours financier du projet fonds d’appui aux moteurs du changement (Famoc) du royaume du Danemark

Kadiatou Mouyi Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here