Education : L’avant-projet du Programme national d’éducation aux valeurs validé

0

Le Centre International de Bamako (CICB) a servi de cadre le jeudi, 27 et vendredi, 28 octobre 2022 à la tenue de l’atelier de validation de l’avant-projet du Programme national d’éducation aux valeurs (PNEV) et de son Plan d’action national. Placée sous la présidence de ministre de la Refondation de l’Etat, Chargé des Relations avec les Institutions, M. Ibrahim Ikassa Maïga, l’ouverture du dit atelier a enregistré la présence de plusieurs membres du Gouvernement, le président du Comité d’experts du PNEV, Adama Samassékou, ainsi que les acteurs concernés par le secteur.

Prenant la parole pour la circonstance, le président du comité d’expert, a fait savoir que c’est un moment historique qui permet de traiter et décider d’une question essentielle : les valeurs de notre société à désherber, cultiver, préserver et transmettre.

A ses dires ‘’le temps de la refondation nous est venu, et il appelle un retour à nos fondamentaux pour retrouver nos repères, à nous ressourcer pour être nous-mêmes, à nous reconstruire pour bâtir un Mali nouveau. Les Assises Nationales de la Refondation ont donné le ton : une nouvelle Constitution est attendue ; une gouvernance vertueuse est exigée ; un citoyen de type nouveau est à former. C’est toutes ces attentes qui trouvent écho dans cette œuvre monumentale qu’est le Programme national d’éducation aux valeurs (PNEV)’’.

Selon M. Adama M. Samassékou, ce jour pas comme les autres, dans cet atelier pas comme les autres, avec un public pas comme les autres, revêt une réelle gravité de sens : celui d’une œuvre majeure de transformation sociale pour l’accomplissement des nouvelles générations, dans un horizon de 25 ans, avec des stratégies évolutives qui permettent d’intégrer les mutations, comme l’avait stipulé la Vision Mali 2025.

Le document du Programme national d’éducation aux valeurs, fruit d’un labeur intense couronné par les précédentes sessions, comprend deux grandes parties : premièrement le Programme-cadre, procédant de la vision de la refondation, fait de rappels, de réflexions et d’analyses, de regards, d’évaluations, mais aussi de préconisations sur le système de valeurs destiné à l’enseignement et l’éducation civique, morale et patriotique ; et deuxièmement, le Plan d’action national, accompagné du Plan de communication, pour sa mise en œuvre, à travers un partenariat du Gouvernement avec toutes les composantes actives de la société, convoquées sur l’autel des valeurs.

Dans son discours marquant l’ouverture de travaux, le ministre Ibrahim Ikassa Maïga a rappelé que l’idée du Programme a germé, il y a exactement 12 mois de cela. En effet, ajoute le ministre de la Refondation, tout est parti de la Communication verbale du ministère en charge de la Culture, signée le 11 octobre 2021, examinée en Conseil des ministres, du 13 octobre 2021. ‘’C’est alors que le Président de la Transition a décidé de confier, au ministère de la Refondation, l’élaboration du Programme national d’éducation aux valeurs et au ministère en charge de la Culture, celle de la Charte de l’éthique et des valeurs’’.

Trois mois pour préparer, cinq mois pour une première estimation de la conception, puis deux fois deux mois pour aujourd’hui présenter le fruit de tant de jours et d’heures de cogitation et de concertation. Pour les amoureux des chiffres et des symboles, il a, au total, fallu exactement 09 neuf mois. Oui neuf mois, le temps nécessaire pour toute naissance fructueuse, se réjoui-t-il.

‘’Le Comité d’experts vient, aujourd’hui, nous solliciter à nouveau, nous tous qui, à un moment donné, avons contribué à cette conception, pour apprécier la qualité de l’œuvre. D’où cet atelier de validation’’, a-t-il expliqué.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here