Journée internationale des migrants: Plus de 4 millions de Maliens vivent à l’étranger

0

Le ministère des Maliens de l’extérieur en collaboration avec l’OIM et l’organisation Migrances et Foram et la BIM-SA ont commémoré le 18 décembre 2015 la Journée internationale des migrants. Ils sont plus de 4 millions de Maliens migrants vivant à l’étranger. Ils contribuent à hauteur de 11 % du PIB, soit environ 456 millions de F CFA/an.

 

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célébré le vendredi dernier la Journée mondiale des migrants. La cérémonie était présidée par le secrétaire général du ministère des Maliens de l’extérieur, Cheickna Detteba Kamissoko. A ses côtés, le représentant du secrétaire général de l’ONU au Mali, Mme Mbaramga Gasarabwe et Bakary Doumbia de l’OIM et Aminata Dramane Traoré de Foram et Migrances, l’altermondialiste.

Cette rencontre de reflet sur la situation des migrants dans le monde a été magnifiée par plusieurs témoignages d’anciens migrants et de parents des victimes de l’immigration incontrôlée.

Aminata Dramane Traoré, à la tribune, a invité les autorités et les décideurs à une prise de conscience pour développer des stratégies économiques dans plusieurs domaines tels que l’agro-écologie, l’esthétique, la culture et l’artisanat, des voies et moyens, pour maintenir les jeunes, tentés de plus en plus par la migration irrégulière. Elle a salué la collaboration du MME, de la représentante de l’ONU au Mali et à l’OIM pour leur soutien indéfectible à la célébration de cette journée.

Mme Mbaranga Gasarabwe, représentant du secrétaire général de l’ONU, a remercié le MME et Aminata Dramane Traoré pour leur combat dans le cadre de la migration. Elle a indiqué que cette année 2015 a été la plus meurtrière de l’histoire de la migration avec plus de 5000 personnes mortes à la recherche d’un lendemain meilleur. Elle a dénoncé l’exploitation de certains migrants. Et d’ajouter que des engagements sont en cours pour protéger le droit des migrants à travers le monde.

Le secrétaire général du ministère des Maliens de l’extérieur, Cheickna Detteba Kamissoko, dira que cette journée a été consacrée à la méditation, à une meilleure analyse de la question de la migration irrégulière, des impacts sociaux négatifs de la migration tout en renforçant la consolidation des acquis existant.

Il a salué les assises organisées par Aminata D. Traoré et ses amis en prélude à cette célébration dont les résultats cadrent parfaitement avec la Politique nationale de migration (Ponam).

Ousmane Daou

 

PARTAGER