Affaire de « complot contre le gouvernement » : Le Procureur général s’oppose à la liberté des inculpés

5

Le 2 mars 2021, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako a annulé purement et simplement l’affaire ministère public contre Ras Bath, Mahamadou KONE, Vital Robert DIOP, Souleymane KANSAYE, Aguibou Macky TALL, pour « complot contre le Gouvernement, association de malfaiteurs, offense à la personne du Chef de l’Etat et complicité de ces faits » et a ordonné la mise en liberté des inculpés. Mais le Procureur général près la cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maïga, s’est opposé à cette libération des inculpés. Tout juste après la décision de la chambre d’accusation, le Procureur général a fait un pourvoi en cassation. A cet effet, c’est la Cour suprême qui doit trancher l’affaire dans les jours à venir.

Le Procureur général se pourvoit en cassation après la décision de la chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako (Mali) de mise en liberté des inculpés dans l’affaire ministère public contre Ras Bath, Mahamadou KONE, Vital Robert DIOP, Souleymane KANSAYE, Aguibou Macky TALL, pour « complot contre le Gouvernement, association de malfaiteurs, offense à la personne du Chef de l’Etat et complicité de ces faits ». La Chambre d’accusation, à la suite de la requête des conseils des inculpés de leur demande de mise en liberté, a décidé de l’annulation de la procédure et de leur mise en liberté. Les inculpés sont libres ? « Pas du tout. Parce qu’on a toujours le droit de se pourvoi en cassation quand on n’est pas d’accord avec une décision, c’est-à-dire qu’on va faire pourvoi de la décision de la chambre d’accusation », a précisé le Procureur général près la cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maïga, dans le journal de 20heures de la télévision nationale. Donc les inculpés restent détenus ? « C’est ce que nous pensons. Le parquet a fait des réquisitions écrites, préalablement à cette audience, il ya des réquisitions écrites, les avocats déposent des mémoires écrits, conformément à nos réquisitions écrites, on n’est pas d’accord avec la décision de la chambre d’accusation même si notre représentant à l’audience était d’avis pour l’annulation, ça c’est du droit parce qu’au au parquet on dit que la plume est serve, la parole est libre », a souligné le procureur général. Me Kassoum Tapo, un des avocats des inculpés n’est pas d’accord avec le procureur général.

Selon Me Tapo, la procédure a été déjà anéantie, annulée par la chambre d’accusation de la cour d’appel. Pour lui, le pourvoi en cassation du Procureur général ne devrait pas empêcher la liberté des inculpés. Il veut le respect des textes au Mali. « Tout le monde doit respecter la loi, force doit rester à la loi », a déclaré Me Tapo. Enfin, il dira que la Cour suprême du Mali est chargée de trancher l’affaire dans les jours à venir.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

    • Entre l’injustice et le désordre, le choix de l’injustice s’impose, parce que on ne peut rien construire dans le désordre. Disait Le Gal Moussa Traore (RIP)

  1. Yacou, si on veut maintenir LOA MERDE A’ BAMAKO pour permettre aux terroristes du nord et du centre de consolider l’etat imaginaire qu’ils sont entrain de creer, ON INVENTE!!!!!
    EST-CE QUE QUELQU’UN PEUT ME DIRE DE QUELLE REGION LE PROCUREUR MAIGA ET LE MINISTRE DE LA JUSTICE DICKO SONT?
    QU’EST-CE QU’ON ATTEND POUR LES ENVOYER AU NORD ET AU CENTRE AFIN QU’ILS SOIENT MINISTRE DANS LEUR ETAT IMAGINAIRE!!!!!
    ALLEZ-VOUS ACCEPTER A’ CE QUE CES GENS VIENNENT FOUTRE LA MERDE A’ BAMAKO ET DANS LE RESTE DU SUD?
    OUI AU RESPECT SCRUPULEUX DES DROITS DES MINORITE’S!!!! NON AU TERRORISME DES MINORITE’S CONTRE LA MAJORITE’!!!!
    IL EST TEMPS DE DEMANDER AUX SUDISTES S’ILS VEULENT TOUJOURS DU NORD ET DU CENTRE!!!! IL FAUT BIEN QU’ON ARRETE CETTE MERDE!!!!! QU’ILS PRENNENT TOUTES LES RICHESSES DU MONDE QU’ILS ONT SOUS LEURS DUNES! CE QUE NOUS VOULONS EST LA PAIX!!!!!
    LES BONS PATRIOTES DU NORD ET DU CENTRE DOIVENT ETRE RAMENE’S AU SUD POUR Y VIVRE. QUE LES APATRIDES ET LEURS PARTENAIRES TERRORISTES AILLENT SE FAIRE FOUTRE LA’ OU’ ILS VEULENT!!!! LE MALI N’A PAS BESOIN D’EUX!!!

  2. Ce qui est certain, lorsqu’il n’y a rien, on ne peut pas inventer, qu’on le veule ou pas, ces détenus serons libérés sans aucune équivoque. Ce cas est comme du cinéma, comment des civiles peuvent-ils être qualifiés de putschiste? Cela est encore une fourberie des colonels qui nous dirigent aujourd’hui, quand on ondoie et louvoie, on a peur et le moindre bruit fait peur, nous sommes dans ce scénario aujourd’hui au Mali. Nous sommes convaincus que cette transition est totalement dans le décor et sa fin ne donnera rien de bon et un autre coup d’état, cette fois-ci le vrai, viendrait lorsque par précipitation le nouveau Président sera mis en place en 2022, ce qui aboutira à une cinquième République, la quatrième n’aura duré que quelques mois seulement car avec les multiples problèmes qui sont actuellement là, aucun Président n’aura la capacité, ni la force de tout dénouer avec un coup de baguette magique. C’est regrettable de voir que la situation actuelle de notre pays est fortement liée aux comportements de nos juges qui tranchent à l’insatisfaction de tous, la justice n’est jamais dite, quelle comportement honteux de part de cette catégorie socio-professionnelle de notre pays?

  3. TCHEH, N'KO, 'POROCEDUROU' KORO YEH MOUN DE YE MALI LA? Q'FARO NI MAANINFINYA, ADAMADENYA MAGNIN!

    ‘ TCHEH…, COMMENT ON FAIT?’

    PAS DE PROCEDURES?…SEULEMENT POUR LE PAPIER?…PAS POUR ETRE APPLIQUEES?

    NOUS AVIONS DES PROCEDURES, ‘ANCIENEMENT’ DANS NOS TRADITIONS, …ON EST VENU DETRUIRE LES NOTRES, ET IMPOSER LES SIENS QUE NOUS NE RESPECTONS PAS, NE CONNAISSONS PAS, ….LES NOTRES POURTANT DESORMAIS OUBLIE….

    LES MALIENS DOUBLEMENT ASSASSINES D ABORDS PAR LES ARABO-ISLAMIQUES DE CONVERTEURS A L ISLAM ET LEURS DJIHADO-COLONIALISME, PUIS UNE SECONDE FOIS PAR LES JUDEO-CHRETIENS FAUX-FRANCAIS AVEC LEUR ECOLE ET LA COLONISATION-ECONOMIQUE…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here