Mali : les manifestants du M5-RFP dispersés tôt ce matin à coup de gaz lacrymogène

13

Les forces de l’ordre et de sécurité  ont  surpris  dans leur sommeil les quelques  militants du M5-RFP  avec les gaz lacrymogènes sur  l’emblématique place de l’Indépendance de Bamako.   C’est  entre 7 h et 8 du matin que les forces de l’ordre ont  fait irruption  sur le lieu de la manifestation pour disperser les  quelques dizaines de personnes  restées durant toute la nuit.

Quelques leaders  de la contestation comme l’ancien premier ministre, Modibo Sidibé, l’ancien président de la Chambre du commerce et de l’industrie du Mali, Jeamille Bittar, l’ancien ministre Dr Choguel Kokala Maïga et d’autres membres du comité stratégique du M5-RFP  sont restés  aux côtés des jeunes contestataires déterminés à poursuivre  la lutte jusqu’à l’obtention de la démission du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta et son régime.   Ce rêve a été très vite brisé par les forces de l’ordre et de sécurité, qui ont usé des moyens de maintien d’ordre pour disperser les manifestants.

Hier,  la place de l’indépendance  de Bamako était  pour la quatrième fois  noire de monde à l’appel du M5-RFP et  son autorité morale, l’imam Mahmoud Dicko.  Lors de cette quatrième sortie,  les leaders du mouvement ont  successivement sur le pupitre  dénoncé la mauvaise gouvernance  du régime actuel en demandant son départ pure et simple.  Ils ont appelé leurs militants à poursuivre la lutte pacifiquement  à Bamako, à l’intérieur  et à l’extérieur du pays jusqu’à ce que le Président IBK et son régime démissionne.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. C’est bien fait pour ces anarchistes ! Si nous sommes tous d’accord avec les constats du M5-RFP concernant la situation du pays, cette méthode de demander le changement est très contestable. Il faut savoir que la place de l’indépendance appartient à tout le monde, y compris ceux qui ne sont pas d’accord avec le M5-RFP. Et puis, il ne faut bloquer la voie à ceux qui veulent aller travailler.

    • Un pays corrompu comme le nôtre ne peux travailler jour et nuit,mais sa Ne change à rien,tant que vous ne stopper pas vos corruptions le Mali restera toujours derrière les pays sous région . Vous n’êtes pas prêt à être civilisé pourtant nous sommes en 2020 donc il serait peut être temps de se civilisé.

  2. Bravo aux forces de l’ordre d’avoir permis aux citadins de vaguer a leurs occupations. La manif etait prevue pour le 11 aout. Donc a partir du 12 Aout toute occupation des lieux publics est illegale.

    • Il y a tellement de choses illégales au Mali celle là est minime par rapport à tous les détournements de fonds même la constitution n’est pas respectée

  3. Ibk est fini, il a perdu le terrain y veut qu’il finir comme Att ou Blaise Compaoré de Burkina Faso il aura inch’Allah .

    • Vous aviez dit IBK sera fini le 11 Aout. Aujourd’hui le 12 Aout, IBK gere tranquillement le pays.
      IBK partira en 2023 comme le dit la constitution. Dicko veut instaurer un regime islamiste par la rue.

  4. ha ha ha ha bien joué force de l’ordre si vous ne voulez pas travailler laisser ceux qui veulent travailler vaguer à leur affaire. il fallait mettre des balles dans leurs fesse sales qu’on en finissent une fois pour tout.

  5. Pauvres ! Les leaders en rentrant ont demandé aux suiveurs de rester sur place. Ces leaders ont passé la nuit chez eux avec leurs familles. Ils parlent de révolution !

Répondre à Toure S Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here