Marche vers Sébénincoro : Pourquoi le président de la République est en danger !

4
le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a eu droit aux fastes d'une visite d'État en France
Ibrahim Boubacar Keïta, président du Mali depuis le 4 septembre 2013 ©

D’aucuns parlent d’habitants de Sébénicoro, d’autres de marcheurs venus de Samaya pour dénoncer un litige foncier qui aurait conduit certains acteurs derrière les barreaux. On en sait pas trop sur le fond, mais la marche, elle, est réelle. Et elle soulève bien de questions et invite à la raison. On se souvient encore de la facilité avec laquelle des marcheurs avaient pu accéder à Koulouba et humilier le septuagénaire président de la transition (Dioncounda Traoré). Certes, cet événement sans précédent avait été rendu possible par la bénédiction de ceux qui détenaient alors le véritable pouvoir. Pour autant, faudrait-il imaginer qu’avec des pouvoirs légitimes un tel scénario serait hors de question ? Rien n’est moins sûr. La résidence présidentielle de Sébénicoro est très exposée. Et la foule incontrôlable. Un débordement est vite intervenu. Et à moins d’un carnage, le pire serait à craindre. Avons-nous besoin de cela ? Non. D’où la question : Pourquoi IBK s’obstine-t-il à rester dans sa résidence privée ? L’argument lié à l’endommagement de Koulouba n’est pas convaincant. Alors, pas du tout. Koulouba est suffisamment large et ce n’est pas une résidence provisoire qui manquerait. Sans compter que cela fait quand même deux ans qu’il est au pouvoir et que si on avait voulu, Koulouba aurait été déjà fin prêt pour accueillir le chef de l’Etat (si ce ne l’est déjà ?). Ou tout au moins, une partie serait prête pour accueillir la famille présidentielle. IBK ne doit pas ignorer qu’au-delà de sa personne, il est une institution que les pouvoirs publics ont obligation de protéger. Par tous les moyens, y compris celui de le contraindre à monter à Koulouba. Sauf que, pour de telles autorités, il faudrait certainement attendre encore et encore. IBK s’obstinerait-il à rester à Sébénicoro pour bénéficier des supposés loyers que l’Etat lui verserait. Même si ce n’était pas le cas, le président prêterait largement le flanc à ses détracteurs. Mais, il a le dos large. Cela, on le sait aussi.

La Rédaction

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. nous sommes en afrique
    pourquoi ibk ne passe pas la nuit à koulouba ?
    vous savez la réponse non
    Mobibo
    Moussa
    ATT
    AOK
    ATT
    Dioncounda
    IBK
    Probablement ibk ne se sent pas en laisse à koulouba en dehors du travail
    ou ses prédécesseurs auraient fait des sacrifices sur les lieux contre sa personne de manière qu’il (ibk)
    ne passe pas une nuit à koubaba et oublier qu’on peut être président sans passer une nuit à koulouba.
    Ou lui meme (ibk) aurai fait des choses qu’il a peur que ça retourne contre lui

  2. IBK doit penser mûrement et prendre les décisions qui s’imposent.
    Il faut tout faire pour éviter une déstabilisation de l’état.

  3. Karim Ba, en son temps, Dioncounda Traoré, le Président de la Transition avait aussi la protection des forces de l’ordre et il a été sauvagement agressé par une horde de loubards à la solde des putschistes et leurs complices. Au dela de la sécurité du PR, l’Etat a le devoir de loger les présidents et c’est Koulouba qui a été choisi pour cela depuis plus de 100 ans.

  4. Le chef de l’état ne saurait aucunement être en danger dans sa résidence privée de Sébenicoro car nous avons confiance en nos forces de sécurités et sont à mesure de pouvoir assurer la sécurité du chef de l’état.

Comments are closed.