Ministère de la Sécurité et de la Protection civile : La touche du Colonel !

0

Le colonel Modibo Koné, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est, depuis sa nomination dans le gouvernement de Transition comme ministre de la Sécurité et de la Protection civile, au four et au moulin pour la sécurisation des personnes et leurs biens partout à travers le pays.

Le Mali est confronté à une insécurité grandissante depuis 2012. Commencée au nord, elle a affecté le centre et menace le sud du pays. C’est dans ce contexte qu’après le départ du régime IBK, le Premier ministre de la Transition, Moctar Ouane a fait appel à un colonel de la Garde nationale, Modibo Koné, pour être ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Le colonel Koné est officier supérieur de terrain. Durant des années, il a été engagé pour la lutte contre le terrorisme au centre du Mali, dans la région de Mopti comme commandant de zone. Il connait donc les difficultés du terrain, les besoins des forces armées et de sécurités engagées pour la sécurisation des personnes et leurs biens.

Dès les premières heures de sa nomination, le colonel Modibo Koné a exprimé sa détermination à en découdre avec les ennemis de la paix, les délinquants braqueurs de paisibles citoyens. Il se bat, donc, à bras le corps, dans ce sens.

Dans un premier temps, le Colonel Modibo Koné s’est rendu au centre du pays en compagnie du ministre de la Défense et des anciens Combattants, le colonel Sadio Camara. Au fin fond de la région de Mopti, l’officier y a été pour galvaniser la troupe. Sa consigne était claire : la sécurité des personnes et leurs biens.

Après la région de Mopti, il était également dans la région de Ségou touchée par l’insécurité.  Là aussi, il a encouragé ses éléments dans leur combat contre les forces du mal.

A Bamako, selon un responsable du département de la Sécurité, le colonel Modibo Koné n’est pas  assis. Il est préoccupé par les braquages récurrents et est déterminé à y mettre fin. Cette même source affirme que le ministre Modibo Koné a organisé des patrouilles de grande envergure à Bamako entre les différentes forces de sécurité : la Gendarmerie, la Garde nationale et la Police. Ces patrouilles, nous informe-t-on, ont permis de mettre la main sur plusieurs bandits de de grand chemin. La détermination du colonel, c’est mettre fin, dans un bref délai, à ces séries de braquage dans la ville de Bamako.

La même source affirme que la présence du ministre auprès des forces de l’ordre les galvanise beaucoup.

La rédaction 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here