Mois de Ramadan : Le Kinkéliba, le produit le plus sollicité

0

Recommandé en cette période de jeune, le Kinkéliba est l’un des produits les plus vendu en ce moment. Sur le marché, notamment au marché de Sougounikoura, les commercants dudit produit ne se plaignent pas : le sac de 50 kilos est vendu à 2000 FCFA, et le gros sachet à 250 FCA.

Ce mois de Ramadan fait donc les bonnes affaires des vendeurs des feuilles de Kinkéliba. On le rencontre un peu partout. Dans les marchés, aux abords des grandes artères, d’autres vendeurs détaillants font du porte-à-porte,  en le proposant dans des grands récipients. Au cours de ce mois béni, les petits vendeurs et  vendeuses des feuilles de Kinkéliba se frottent les mains, car la vente est assez rapide et bénéfique surtout que les sachets sont cédés entre  25 à 50 FCFA. Réputé, pour ses propriétés diurétiques, dépuratives et digestives, le kinkéliba est très sollicité en ce mois de Ramadan, pour la rupture du jeûne, car, très prisée les jeûneurs.

En effet, ses vertus sont multiples. Le kinkeliba se vend sous différentes formes. Outre les feuilles en gros ou au détail, il y a ceux qui préparent la tisane pour la vendre aux clients à la rupture du jeûne, dans les lieux de regroupement comme les marchés et dans les gares routières. Ici la clientèle est constituée des personnes qui ne peuvent pas rompre le jeûne à la maison pour des raisons professionnelles. Certaines gargotières proposent également la boisson chaude. Comme on peut donc le constater, le Kinkéliba représente un énorme marché potentiel. Il est dommage que les opérateurs économiques qui interviennent dans la transformation de nos produits naturels ne s’intéressent pas assez à cette plante aux nombreuses vertus avérées. Il fait partie de la grande famille des combrétacées. La plante pousse essentiellement dans les pays du Sahel (Sénégal, Mali, Niger, Burkina Faso) et en Guinée. Ses feuilles séchées sont consommées en tisane.

Le kinkéliba se boit en infusion avec de l’eau chaude ou mélangée au lait. Cette boisson est aussi recommandée en dehors du mois de Ramadan. Le kinkéliba est cet arbuste en forme de buisson, qui pousse dans la « brousse tigrée », où les bandes d’arbustes alternent avec des sols nus. Ce mois, n’est pas seulement celui des bonnes affaires en termes de vente du kinkéliba, les vendeurs ambulants tentent de bousculer les convenances urbaines. En ce mois de ramadan, ils s’adaptent par les produits variés proposés aux automobilistes dans les bouchons et tirent leur épingle du jeu. Les marchandises se sont mises aux couleurs du ramadan : chapelets, coran, dattes, tapis de prières, carafes, chauffe-eau, etc.  Ici comme près du monument de la Colombe, à l’entrée du pont Fahd ou encore à l’entrée du Pont des martyrs en direction de la rive droite, ce sont les mêmes scènes, surtout à la descente et au moment de l’approche de la rupture du jeûne.

Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here