Nomination d’un militaire comme préfet de Niono : Les administrateurs civils exigent l’abrogation de la décision « illégale » !

4

Le gouvernement de la Transition à travers le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, après avoir demandé l’avis des syndicats des administrateurs civils sur le projet de décret portant Décret N°2015-0067/P-RM fixant les conditions de nominations et les attributions  des chefs des circonscriptions administratives pour élargir les conditions de nominations  des préfets et sous-préfets aux sous-officiers, aux officiers subalternes et aux officiers supérieurs, membres  des forces armées et de sécurité, a « illégalement » nommé un commandant de l’armée comme préfet de Niono. C’était au Conseil des ministres du mercredi dernier.

Hier, les syndicats des administrateurs civils ont dénoncé cette décision qu’ils ont qualifié d’un « manque de respect » à leur endroit et ont exigé l’abrogation de ladite décision. A défaut de l’abrogation de cette décision, les syndicats menacent de rompre toute négociation avec le Gouvernement.

Après les partis politiques dans la composition du CNT, les autorités transitoires, par leurs gouts démesurés pour le pouvoir, viennent de radicaliser les administrateurs civils qui sont étaient déjà en colère.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Situation exceptionnelle égale mesure exceptionnelle .

    Pourquoi certains n’arrivent toujours pas à comprendre que le Mali vit une situation exceptionnelle où les mesquineries n’ont pas lieu d’être!!

  2. Ce sont ces mêmes administrateurs civils qui sont constamment dans la menace d’aller en grève. Quoi de mal alors à nommer des militaires comme préfets ou sous-préfets dans des zones où nous n’avons pas besoin d’administrateurs grévistes?

    • 𝔹0ℕℑ0𝕌ℜ

      Iℒℒ€G𝔄ℒ€_0∁∁IЀℕŦ𝔄ℒ€ ?

  3. Finalement je ne comprends rien dans le pays. Les textes sont clairs : ” les Officiers et Sous officiers des forces armées et de Securite peuvent être nommés comme Prefets et Sous Prefets suivant les nécessités de service “. En nommant un Officier Suoerieur comme Prefet du cercle de Niono, les plus hautes autorités du pays sont animées de bonne foi. Ce cercle est devenu un nid des djihadistes . Plusieurs forces concourent à la sécurité dans cette partie du pays . Soucieuses de coordonner l’ensemble des activités de celles ci, les autorités en ont décidé ainsi Je trouve d’ailleurs cette initiative très bonne . Je suis de cœur avec les syndicats des administrateurs civils dans leur lutte pour les différentes revendications , mais s’attaquer à ce Decret de nomination d’un Commandant de l’armée comme Prefet de Niono est du non sens . Ils (administrateurs civils) se trompent de combat. Durant mes 40 ans de service passés sous le drapeau comme para militaire (Policier) , j’ai passé 14 ans comme Chef d’arrondissrment à Sarafere /Niafunke , Aourou/Kayes . C’est à la faveur de la rébellion de 1991, que notre groupe d’environ (100) cent éléments des forces armées et de sécurité ont été nommé dans toutes les régions du nord . Vraiment si nous voulons bâtir un pays fort , il faut éviter des querelles de personne . Les civils et les militaires sont complémentaires.

Comments are closed.