Observatoire National du Dividende Démographique (ONDD): Les impacts de la Covid-19 au cœur d’une série de panels

0

Du jeudi 23 au samedi 25 Septembre, l’Observatoire National du Dividende Démographique (ONDD) a organisé une série de conférences dont le thème se portait sur l’impact de la Covid-19 sur les différents secteurs d’activités au Mali, notamment sur l’emploi, l’éducation et l’économie numérique. C’était dans l’enceinte de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). La cérémonie de lancement de ces distincts panels a eu lieu le jeudi 23 septembre, sous la présidence de Sadou Mahamadou Diallo, Conseiller technique au Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, en présence du représentant de l’UNFPA, Cheick Tidiane M’Bengue, du Directeur Général de l’ENA, Pr Mohamed Traoré, du directeur Général de l’ONDD, Sadou Doumbo et de nombreuses personnalités.

En effet, depuis le mois de décembre 2019, le monde fait face à l’expansion de la maladie à coronavirus dont le premier cas  a été constaté au Mali le 23 mars 2020. Face à la pandémie, le gouvernement de notre pays a pris plusieurs mesures pour la prévention, la prise en charge et la mitigation de ses effets sur le plan social et économique. Malgré tous ces efforts, la Covid 19 a eu un impact négatif sur les différents secteurs d’activité, notamment sur l’emploi, l’éducation et en général sur l’économie malienne. Raison pour laquelle l’observatoire national de dividende démographique a eu l’initiative d’organiser 3 journées de conférences débats sous le  thème suivant : ‘’les effets de la covid-19 sur le secteur de l’emploi, les effets de la covid 19 sur le système et les performances du secteur de l’éducation et l’économie numérique comme stratégie de résilience et opportunité dans un contexte de covid 19’’. Pour ce faire, l’ONDD avec l’appui de l’UNFPA et du SWEED-MALI a décidé de faire un partenariat avec l’ENA, l’école des futurs hauts cadres de l’administration malienne, pour réfléchir sur le sujet et trouver des solutions idoines.

Au cours de la cérémonie de lancement de ces panels, Sadou Doumbo, le DG de l’ONDD, a tenu à faire savoir que la question des impacts négatifs de la covid 19 doit être prise au sérieux pour trouver des solutions à moyen et long terme. « La plupart des analyses qui ont été faites dans ce domaine ont été faites  pour en mitiger les effets à court terme. Des études sont en cours pour comprendre comment les Etats, les populations ou les ménages doivent se comporter dans une situation de covid », a-t-il déclaré. Pour que cela soit possible, dit-il, ils ont signé un partenariat avec l’Ecole Nationale d’Administration, qui forme des futurs cadres de l’Etat. «  Nous nous sommes dits que ce serait bien de pouvoir regarder avec différents acteurs de différents secteurs, quels pourraient être les effets de la covid à moyen et à long terme et comment est-ce que nous pourrions faire à travers nos politiques publiques pour y trouver des solutions idoines » a indiqué M. Doumbo.

Dans son intervention, le DG de l’ENA, Mohamed Traoré, n’a pas manqué de saluer cette initiative de la part de l’ONDD et de justifier le choix de son école pour la tenue de ces journées de conférences. Selon lui, l’Etat a investi des milliards à l’ENA pour qu’elle soit une école de référence pour la formation des futurs hauts fonctionnaires du pays.  De ce fait, cette école peut servir de cadre adéquat pour mieux cerner les impacts de cette pandémie et ce qu’il faut maintenant, afin que nous puissions faire face à de telle crise à l’avenir.

Pour Cheick Tidiane M’Bengue, le représentant de l’UNFPA, cette plateforme se veut , un cadre d’échanges, d’évaluation des effets attendus de la covid à moyen et long  termes , des propositions et des recommandations des politiques économiques et sociales pour réduire l’ampleur. « Cette plateforme mettra en relation  des acteurs de l’administration publique, du secteur privé, de la société civile, des centres de recherche et des organisations partenaires de l’Etat malien pour le développement. Elle sera également un lieu de se poser des questions sur les problématiques qui affectent les populations vulnérables, notamment les jeunes et femmes », a déclaré M. M’Bengue. Il a aussi donné l’assurance que sa structure sera  toujours aux cotés de l’Etat malien pour résoudre les problématiques du développement et de la population.

Pour sa part, le conseiller technique du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme, des domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, Sadou Mahamadou Diallo, a encouragé les initiateurs d’écrire dans un document des recommandations issues de ces journées de conférences afin de pouvoir les partager largement pour que les politiques du programme puissent en tenir compte. Il a, par ailleurs fait savoir que son ministère travaille en étroite collaboration avec les partenaires pour répondre efficacement à la crise de la covid 19 et les stratégies sont déjà mises en place à cet effet. Apres son discours, il a eu l’honneur de déclarer ouvertes les conférences thématiques de 3 jours avec 3 thèmes différents sur l’impact de la covid19.

A noter que ces thèmes portaient respectivement sur : «  Effets de la COVID 19 sur le secteur de l’emploi au Mali », « Effets de la Covid-19 sur le système et les performances de l’éducation au Mali » et « Economie Numérique comme stratégie de résilience et opportunité dans un contexte de covid-19 au Mali »

Mariam Sissoko

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here