Paix et réconciliation : La FSEG accueille la SENARE

0

Le ministre de la réconciliation, de la paix et de la cohésion nationale, chargé de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix, , le Colonel-Major Ismaël Wagué, a présidé l’ouverture de la conférence-débat aminée à  la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG)  le 16 septembre 2022 dans le cadre des activités de la semaine de la réconciliation nationale qui se tient du 15 au 21 septembre 2022.

Les acteurs de l’école avaient répondu présents à cette  grande rencontre en faveur de la paix et la stabilité dans notre pays. Etudiants(es), professeurs et étudiants, tous étaient de la partie pour échanger sur les thèmes relatifs à la paix à savoir :  De la diversité à l’inclusivité : les fondements d’un Mali uni dans sa diversité’ ; ‘vivre ensemble et brassage culturel, deux thématiques animés par des experts . Introduisant la session, le ministre en charge de la réconciliation et de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix, est revenu sur l’impérieux défi des  maliens à se  réconcilier, condition sine qua none  pour faire face aux multiples défis auxquels le pays fait  face avec des  crises multiformes et multidimensionnelles qui sévit sur l’ensemble du territoire.  D’où la nécessité pour lui, de poursuivre le dialogue entre maliens pour asseoir une paix durable dans les cœurs et les esprits.  Prenant en référence les garants de la société( autorités coutumières et traditionnelles), il dira que ces derniers sont à résoudre  tant par le passé que le présent beaucoup de  conflits en faisant usage  du dialogue, toute chose qui  doit  nous inspirer  et servir d’exemple et de modèle pour ramener la paix  dans notre pays . S’adressant aux étudiants, il les a invité à  tenir le flambeau de la paix  et à s’investir pour la paix et la réconciliation. En effet,  les jeunes constituent une grande frange de notre société mais également ils sont l’avenir et pour le ministre Wagué quid de mieux qu’eux  pour donner l’exemple et œuvrer pour la paix ?

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here