Prévention de crise et renforcement de la cohésion sociale à travers le secteur de la culture, le projet Donko ni Maaya vient d’être lancer

0

En présence du ministre des affaires étrangères de la République  fédérale d’Allemagne, du ministre de la jeunesse et de l’emploi du Mali, le projet GIZ « Donko ni Maaya » a été lancé hier 28 février 2019  au cours d’une soirée culturelle au siège dudit projet dont ont pris part de nombreuses personnalités de  la culture malienne.

Le projet Donko ni Maaya, prévention de crise et renforcement de la cohésion sociale à travers la promotion du secteur de la culture au Mali, est un projet mis en œuvre par la GIZ au compte du ministère fédéral des Affaires Etrangères allemand. L’objectif dudit projet est d’offrir des alternatives aux jeunes face aux positions extrémistes et leurs accorder en tant qu’agents  de changement un rôle positif et actif dans la lutte contre l’extrémisme violent, la participation politique via des formes d’expression culturelle, le renforcement de la cohésion sociale et de la prévention des crises.

En effet, le Mali depuis 2012 vit dans un état  de dégradation sans précédent de sa situation politico-sécuritaire en plus de l’effritement de son tissus social, entachant du coût ses valeurs sociales  telles le vivre ensemble, la tolérance, le pardon et l’entraide. Pourtant c’étaient ces valeurs qui constituaient pour le Mali le fondement de sa nation, cette perte entrainent progressive  la violence, l’intolérance et le communautarisme au sein du pays.  Jadis dans la société malienne, les autorités traditionnelles et institutionnelles pouvaient assoir leurs autorités et instaurer la cohésion sociale, c’est dans ce contexte que se place le projet « Donko ni Maaya », il s’appuie sur la culture et la jeunesse pour rassembler les fils d’un même pays, instaurer une cohésion sociale, la bonne gouvernance et surtout la paix.

La directrice du projet, Magali Moussa, intervenant lors de la soirée culturelle, a tenu a remercié les autorités maliennes et allemandes dont l’apport  est de taille dans la consécration dudit projet. Elle a également souligné et encourager la participation de la jeunesse vecteurs de paix et cohésion sociale.

Le ministre  de l’emploi, de la jeunesse  et de la construction citoyenne, Amadaou Goïta, représentant son homologue de la Culture en déplacement à Ouagadougou pour le Fespaco,  a pour sa part mis en exergue l’importance capitale de la culture dans la société malienne. Une société dont les valeurs culturelles et sociétales constituent des armes de réconciliation et d’unification. Remerciant la République fédérale d’Allemagne pour son soutien au Mali, le ministre dira que les objectifs du projet s’accordent avec les priorités du gouvernement malien. Aussi au nom de son homologue et au sien propre il a assuré de leur disponibilité et accompagnement.

K SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here