Promouvoir la Paix, la Réconciliation et le Vivre-ensemble: Le MRM s’engage

0

La Maison de la presse a servi de cadre le samedi 6 février dernier,  au lancement officiel des activités du Mouvement pour la Réconciliation des maliens (MRM), sous le thème :”Ensemble, pour promouvoir la Paix, la Réconciliation et le Vivre-ensemble de toutes les communautés maliennes”. La rencontre était placée sous la houlette de l’initiateur du MRM, Cheick Akim Alassary, en présence de son secrétaire général, Tidiane Fomba et le Chef de cabinet du ministère de la Réconciliation, Marcellin Guéguerre.

Ainsi ont été lancées officiellement les activités du mouvement pour la réconciliation des maliens (MRM).

Une initiative d’un autochtone de la région du Nord du Mali,  en occurrence de Cheick Akim Alassary. Selon le secrétaire général, Tidiane Fomba, le but ultime de nouveau mouvement pour la réconciliation des maliens (MRM) est de promouvoir la paix, la réconciliation et le vivre ensemble de toutes les communautés maliennes, organiser et initier des activités allant dans le sens de la paix et la réconciliation entre les communautés maliennes.

Il a en outre fait savoir que depuis l’obtention du récépissé le 3 Décembre 2020, le Mouvement a commencé à consulter les responsables des associations et mouvements des régions du nord et du centre dans le cadre de la réconciliation. Pour ce faire, selon Tidiane Fomba, le Mouvement jouera le rôle d’arbitre entre les maliens surtouts dans les zones de conflit. La tâche étant lourde, le Mouvement sollicite l’accompagnement de l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus de la paix et de la réconciliation.

Pour sa part, le président du MRM, a rappelé qu’aujourd’hui, le Mali est dans une énorme crise qui a rompu la confiance entre beaucoup d’ethnies et même des maliens qui ont su vivre ensemble pendant plusieurs années. Selon Cheick Akim Alassary, cette crise multidimensionnelle a ralenti le développement du Mali en général et celle de la population du Nord et du centre en particulier. Selon lui, c’est à la suite de toutes ces analyses que son mouvement, le MRM, composé de toutes les ethnies du Mali a vu le jour.

Dans le cadre de la réconciliation et l’apaisement du Mali, selon Cheick Akim, le MRM sera permanemment aux côtés des maliens et maliennes et fera des propositions aux différents ministères dans l’exécution de leurs missions.

Concernant le ministère de la Défense, selon les propositions du président du MRM, il doit garantir la sécurité de tous les maliens et toutes les maliennes.

Concernant le ministère de l’Emploi et la Formation professionnelle, il a comme rôle dans la réconciliation de créer beaucoup d’emplois aux jeunes maliens en général et ceux des régions du nord et du centre en particulier pour qu’ils n’aillent pas chercher de l’emploi chez les ennemies de la nation, a-t-il proposé. Et de préciser que le ministère de l’Agriculture doit développer son secteur pour garantir la sécurité alimentaire de tous les maliens et toutes les maliennes. Cela leur permettra de ne pas aller chercher à manger ailleurs.

Concernant le ministre de l’Education, selon Cheick Akim, il doit faire en sorte que tous les fils et toutes les filles du Mali aillent à l’école afin leur donner une bonne formation académique.

S’agissant du ministère de la Justice il doit faire en sorte que chaque malien soit mis dans ses droits pour une bonne réconciliation, a-t-il proposé.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here