Ramadan: échanges amoureux entre époux

0

M’est-il permis de dire à mon épouse :  je t’aime ma chérie, Bébé, tu es l’amour de ma vie, tu es la fille la plus belle et plus gentille, etc. Elle aime ça

Il n’y a aucun mal à ce que des échanges verbaux amoureux aient lieu entre des époux qui observent le jeûne, pourvu qu’ils soient à l’abri de l’éjaculation. En revanche, cela n’est pas permis aux époux qui ne se maîtrisent pas totalement. C’est le cas de celui  qui éprouve un plaisir débordant et craint que ses échanges avec sa femme ne conduisent à une éjaculation qui invalide son jeûne. Il n’est donc pas permis à un gars de s’adonner à ces échanges parce qu’il exposerait son jeûne à la nullité. Il en est de même pour celui qui craint de secréter du madhy ».

Le baiser et les caresses effectués par une personne qui se sait à l’abri de l’éjaculation sont autorisés en vertu de ce qui a été rapporté par al-Boukhari (1927) et par Mouslim (1106) d’après Aïcha (P.A.A.) qui a dit : «  Le Prophète (Saws) (me) donnait le baiser et (me) caraissait tout en observant le jeûne, mais il restait celui qui se maîtrisait le mieux..

Il est rapporté dans le Sahih de Mouslim (1108) d’après Amr ibn Salamata qu’il avait interrogé le Messager d’Allah (Saws) en ces termes :

–  Le jeûneur peut-il donner le baiser ?

– « Interroge celle-ci (Um Salamata) dit le Messager (Saws).

Cette dernière l’informa que le Messager d’Allah le faisait.

Cheikh ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit :   Des actes autres que le baiser, qui servent de préparatifs à l’accoupplement, comme le fait de serrer l’autre contre soi-même, sont assimilables au baiser parce que rien ne les différencie.

Cela étant, le seul fait de votre part de dire à votre épouse (ou votre mari) que vous l’aimez ne porte pas atteinte au jeûne…

Allah le sait mieux.

Mon épouse et moi sommes allé loin…

Observant tous les deux le jeûne de Ramadan, ma femme et moi-même nous avons folâtré au point que j’ai éjaculé… ma femme aussi Nous le regrettons. Nous avons l’impression d’avoir commis un énorme péché ? Si tel est le cas, comment l’expier ?

Louange à Allah

Vous avez commis un péché en folâtrant avec votre femme au point d’éjaculer, car, en le faisant, vous avez annulé votre jeûne, violé le caractère sacré de ce mois très vénéré et raté la récompense à propos de laquelle Allah a dit :  « il se prive du plaisir charnel et de la nourriture par égard pour Moi »  (rapporté par al-Boukhari, 1761).

Votre regret pour l’acte que vous avez commis constitue un repentir selon les propos du Prophète (Saws) :   « regretter c’est se repentir »  (rapporté par Ahmad, 3558 par Ibn Madja, 4252 et déclaré authentique par al-Albani dans le Sahih d’Ibn Madja, 3429).

 

Ayant éjaculé, votre jeûne du jour concerné est nul, mais vous deviez le maintenir jusqu’au coucher du soleil et procéder à un rattrapage un autre jour.

Quant à l’expiation, elle s’impose si vous avez eu des rapports intimes avec votre femme.  Elle revêt alors une forme aggravée qui consiste à affranchir un esclave ou, à défaut, jeûner deux mois successifs ou, à défaut, nourrir 60 pauvres.

Si vous avez éjaculé sans l’acte sexuel, ladite expiation ne vous incombe pas, seul le rattraper s’imposant à vous.

An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit :  le baiser ,la caresse qui n’est pas suivi d’un contact sexuel, le contact avec le corps d’une femme par la main ou par un autre (organe), tout cela n’entraîne la nullité du jeûne que s’il provoque l’éjaculation . Al-Madjmou, 6/322.

Cheikh Muhammad ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a dit :  Avoir un contact charnel avec sa femme par une caresse, un baiser ou un frottement sexuel sans le coït peut entraîner la rupture du jeûne si cela s’accompagne d’éjaculation. Dans le cas contraire, le jeûne n’est pas rompu . Ach-Charh al-Mumti, 6/388.

Cette disposition s’applique aussi bien à vous-mêmes qu’à votre femme. Si celle-ci a éjaculé suite à ladite folâtrerie, son jeûne est nul et elle doit se repentir devant Allah et jeûner un autre jour à titre de rattrapage. Si elle n’a pas éjaculé, elle n’encourt rien …

 

Allah le sait mieux

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here