Transition au Mali : Les trois mousquetaires pressentis ? Seydou Diarra L’homme du 19 novembre 1968 : Le Général Moussa TRAORE s’en est allé en nous laissant sous le bras la gestion du Nord !

26

Le journal l’Indépendant n°5052 du mardi 15 septembre 2020, souligne : il est possible que dans le cadre de la mise en œuvre de la Charte de la Transition et de la feuille de route adoptées à l’issue des trois jours de travaux de la concertation nationale, et comme indiqué dans le document ayant sanctionné lesdits travaux, le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) est appelé à désigner le président et le Vice-président civils ou militaires pour assurer la gestion de la transition. Selon plusieurs sources, jugées crédibles, Moussa Sinko Coulibaly est pressenti à la présidence, Assimi Goïta à la Vice-présidence si la CEDEAO acceptait l’existence de ce poste et Modibo Sidibé à la Primature.

En analysant de près cette équipe, on constate que sur les trois personnalités pressenties, deux ont été formées dans des écoles françaises et ils ont été suivis dans leurs carrières respectives par la France.

En ce qui concerne le Général Moussa Sinko Coulibaly, il est écrit que :Moussa Sinko Coulibaly, né à Bamako le 14 juillet 1972, est un général et homme politique malien. Officier instructeur, il est nommé ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire après le coup d’État du 21 mars 2012. Il se rapproche ensuite du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) qui le maintien à son poste jusqu’en 2014. Il se lance dans une carrière politique indépendante à partir de décembre 2017. Son parcours militaire l’aura conduit respectivement :

  • au Prytanée militaire de Kati,
  • aux classes préparatoires de La Flècheen France de 1990 à 1992, ou il sort major de sa promotion,
  • à l’École spéciale militaire de Saint-Cyroù il est diplômé en 1995,
  • à l’École supérieure et d’application du génie(ESAG) d’Angers en 1996 avec un brevet de chef de section du Génie militaire.

De retour au pays il sera nommé instructeur permanent à l’École militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro, d’octobre 1996 à septembre 1998, puis commandant de compagnie de la 261e compagnie et de support de 2000 à 2001.

D’autres formations suivront ce parcours classique :

  • à Accraau Ghana en 2006 pour un cours de planification opérationnelle KAIPTC en 2006,
  • à Yaoundéde 2009 à 2010, pour une formation au Collège interarmes de défense de Yaoundé,

polyglotte, le colonel Moussa Sinko Coulibaly parle couramment bambara, français, anglais et possède des connaissances en allemand et russe.

Jusqu’à sa nomination au poste de Directeur de cabinet du Président du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État (CNRDRE), le colonel Moussa Sinko Coulibaly était directeur de l’instruction de l’École de maintien de la paix (EMP) depuis 2010. Il est ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire dans le Gouvernement Cheick Modibo Diarra 2 formé le 20 août 2012. Il organise à ce titre l’élection présidentielle malienne de 2013 et joue un rôle important lors de la signature des accords de Ouagadougou. Il est nommé général de brigade le 14 août 2013 par le président Dioncounda Traoré. Initialement proche du nouveau président IBK, il n’est pas reconduit dans le Gouvernement Mara le 12 avril 2014 et retourne à la direction de l’EMP. Le 3 décembre 2017, il démissionne de l’armée et se lance en politique. En 2018, il accuse le gouvernement d’avoir trop misé sur les milices au lieu de réformer l’armée. Il dénonce également la corruption au sein de la hiérarchie militaire.

Du 20 août 2012 au 12 avril 2014, il est membre du Gouvernement Diango Cissoko I, Gouvernement Diango Cissoko II, et du Gouvernement Tatam Ly.

À défaut du Général de division Moussa Sinko Coulibaly, un autre général est cité à savoir le Général Mahamane Touré, ancien chef d’État-major des FAMA au début du mandat d’ATT. Il est plus connu sur le plan international pour avoir travaillé avec l’organisation des Nations-Unies, la CEDEAO.

À analyser de près, le Général Mahamane Touré n’est pas assez responsable pour tenir un tel poste. En effet, lorsque Moussa Mara a été à Kidal le 17 mai 2014, cela a trouvé que Mahamane Touré avait fait la ronde des lieux et il a par la suite rassuré Mara d’y aller. Des incidents graves ont été provoqués par les éléments de la CMA. C’est-à-dire la tuerie des administrateurs maliens et la débâcle des FAMA le 21 mai2014. En effet suite à l’attaque-surprise des FAMA au bout de deux heures de combat, les rebelles et la ville de Kidal ont été anéantis, avant qu’avec l’appui des forces françaises venues des bases mauritaniennes, les rebelles ne reprennent le dessus.

De cette date à aujourd’hui, ni le Président IBK, ni le Premier ministre Moussa Mara, ni le Général Mahamane Touré n’ont jamais clairement pris la responsabilité de l’envoi des FAMA à Kidal. De telles attitudes ne donnent pas confiance au peuple pour le désigner pour une autre mission stratégique. C’est cela son handicap. Un responsable doit assumer les risques liés à sa responsabilité. Tel n’a pas été le cas du Général Mahamane Touré.

Pour ce qui est du Colonel Assimi Goïta, il est né en 1983, il est militaire et homme d’État malien. Il est président du Comité national pour le salut du peuple depuis le 19 août 2020 et chef de l’État du Mali depuis le 24 août 2020, à la suite d’un coup d’État. Fils d’un officier des Forces armées maliennes, il est formé dans les académies militaires du Mali et a fréquenté notamment le Prytanée militaire de Kati et l’École militaire interarmes de Koulikoro. Il dirige les forces spéciales maliennes dans le centre du pays avec le grade de colonel. Il est ainsi confronté à l’insurrection djihadiste au Mali depuis des années.

Assimi Goïta est, avec Ismaël Wagué, Malick Diaw et Sadio Camara, un des organisateurs du coup d’État de 2020 contre le président Ibrahim Boubacar Keïta. Le 19 août 2020, il est désigné président du Comité national pour le salut du peuple. Le 24 août 2020, l’acte fondamental adopté par le CNSP fait de lui de facto le chef de l’État du Mali.il est donc en fonction depuis le 19 août 2020.

Enfin celui pressenti au poste du Premier ministre, en la personne de Modibo Sidibé est un homme d’État homme malien né à Bamako le 7 septembre 1952. Il occupe les fonctions de Premier ministre du 28 septembre 2007 au 3 avril 2011, quand Cissé Mariam Kaïdama Sidibé lui succède.

Modibo Sidibé, né le 7 septembre 1952 à Bamako, a suivi des études supérieures pendant lesquelles il a obtenu un brevet de parachutiste (1977), un brevet d’arme (1978), une maîtrise en droit public (1976, Perpignan en France), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sciences pénales et criminologie (1979 à Aix-en-Provence en France), un DEA en théorie politique (1983 à Reims en France), un doctorat en sciences pénales et criminologie (1983 à Aix-en-Provence), un diplôme de l’École nationale de police du Mali (1977), et un certificat de droit des conflits armés (1985 à San Remo en Italie).

Fonctionnaire de police, il a également travaillé pour le ministère de la Défense. En 1991, Modibo Sidibé, directeur de cabinet du ministre délégué à la Sécurité intérieure, est nommé directeur de cabinet d’Amadou Toumani Touré, président du Comité de transition pour le salut du peuple (CTSP), après la chute du régime de Moussa Traoré.

En avril 1993, il entre au gouvernement en tant que ministre de la Santé, de la Solidarité et des Personnes âgées. Il est reconduit à ce poste dans les gouvernements successifs jusqu’au 16 septembre 1997 quand il devient ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le 9 juin 2002, après l’élection du président de la République Amadou Toumani Touré, Modibo Sidibé est nommé secrétaire général de la présidence de la République. Il occupe cette fonction jusqu’au 9 septembre 2007. Il est alors nommé Premier ministre.

L’handicap de Moussa Sinko et Modibo Sidibé c’est qu’ils ont été formés tous en France. Par conséquent ils doivent à la France, qui avec son esprit colonial exige cela. Ces deux une fois nommés, ne vont-ils pas trahir le Mali en mettant en œuvre l’accord d’Alger sans relecture ?

Siramakan  KEITA

Commentaires via Facebook :

26 COMMENTAIRES

  1. A part Malick et Cheick Modibo qui d’entre ces autres à gagner son argent honnêtement en tant que fonctionnaire malien ? Le Mali ne peut pas être constuit par des gens qui ne sont pas intègres : des fonctionnaires qui ont un pouvoir financier , quelle contradiction ! Vraiment il faut désigner des gens qui ont le sens de l’intégrité !

  2. Le Colonel n est pas le chef de l État du Mali mais le Président du CNSP pour le moment Mr le journaliste Siriman KEITA

  3. @ Djibril renseignes toi sur ce que Bill Gates faisait en Inde, il a fait ses milliards en volant a tel point que le gouvernement l’a chasse du pays. Quand a Modibo Cheick Diarra tu ne pas nier ce que j’a dit, dis- moi si son beau-frere n’etait pas Directeur de la Douane? Ensuite pour les autres Modibo Sidibe et Moussa Sinko je dirai: trop de porteurs ou ex-porteurs de tenue, police et militaires, non ce n’est pas possible, et Modibo n’a pas ete un bon Premier Ministre sous ATT (Operation Riz) tout comme Moussa Sinko qui a ete un Ministre tres medicore et a tout fait pour faire gagner Boua le ventru IBK au premier tour. Non l’integrite de trois Modibo Sidbe, Modibo Diarra et Moussa est tres questionable. Avec ces 3 ce serait IBK3 et un autre coup d’Etat.

  4. Le chantier Mali est tres grand et il y a plusieurs choses a’ faire. On ne peut pas hesiter. Il faut avancer tres rapidement tout en restant pragmatique! Il faut retablir la constitution et les institutions. ILS SERAIT TRES DIFFICILE D’ORGANISER DES LEGISLATIVES ET UNE PRESIDENTIELLE EN 18 MOIS. IL FAUT CORRIGER LE CAS DES 31 DEPUTE’S MAINTENANT ET AVOIR UNE ASSEMBLE’E NATIONALE EN PLACE. L’ORGANE LEGISLATIF DE LA TRANSITION QUE VOUS VOULEZ CREE’, N’EST PAS UNE BONNE CHOSE! L’ASSEMBLE’E MEME MAL ELUE, EST PLUS LEGITIME QUE L’ORGANE LEGISLATIF DE LA TRANSITION. LES ELECTIONS EXIDENT DES FINANCEMENTS. IL SERAIT DONC SAGE DE METTRE L’ACCENT SUR L’ORGANISATION D’UNE ELECTION PRESIDENTIELLE DANS 18 MOIS ET LAISSER LA NOUVELLE ASSEMBLE’E FAIRE SON MANDAT DE 5 ANS!
    LES MILITAIRES DOIVENT RESTER DANS LEURS CASERNES. DJONCOUNDA TRAORE’ OU ATT PEUT DIRIGER LA TRANSITION! JE N’AI RIEN CONTRE LE JEUNE FRERE MOUSSA SINKO COULIBALY. DOES HE NEED THIS JOB?
    MALIK COULIBALY SERAIT UN BON PM. LE JEUNE PROCUREUR QUI ARRETE DE DROITE A’ GAUCHE (KASSOUGUE’) SERAIT MON CHOIX POUR LA JUSTICE!
    MES AMIS, CE NE SONT PAS LES CADRES COMPETENTS ET HONNETES QUI MANQUENT AU MALI!
    JUST GIVE US SOMETHING!!!! C’EST LE VIDE A’ LA TETE DE NOTRE FASO QUE NOUS N’AIMONS PAS VOIR!!!!!!!! C’EST MAUVAIS POUR LE MALI ET C’EST MAUVAIS POUR LES PAYS VOISINS QUI CHERCHENT UN INTERLOCUTEUR AU MALI! IL FAUT BIEN UN PRESIDENT , UN PM ET DES MINISTRES POUR PARLER AU NOM DU MALI!!!!

  5. Il faut mettre des gens qui ne doivent pas leur éducation a la seule France sinon c’est foutu

    Il faut quelqu’un pour qui la France n’est pas le centre du monde.

    Pour moi tous sauf MODIBO SIDIBE les autres ont leur place sauf si on le met ministre de la santé mais pas plus

    • Un autre Keita con qui ne sait pas de quoi il parle!!! POURQUOI N’AS-TU PAS CONTINUE’ DANS TA FAUSSE LOGIQUE EN DISANT QU’IL FAUT ELIMINER TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI PARLENT FRANCAIS?
      ESPECE DE CON!!!!

    • C’est ça le problème au Mali,
      A cinquante ans on se demande où la personne a fait ses études ?
      Les études c’est une base qu’on nous donne après il faut savoir l’exploiter, la réinventer, c’est ça qui fait la différence, c’est là qu’on voit le génie de quelqu’un.
      Les études ne veulent rien dire à cinquante ans, on juge à un certain moment les gens sur leurs expériences professionnelles, leurs parcours, leurs capacités de créativité, d’innovation, d’adaptation.

      Une personne complexée, le restera toujours.
      Khadafi n’a pas fait ses études en France mais il a beaucoup de biens en France.
      Le problème du Mali , c’est le malien qui refuse tout changement, faut les voir même à l’étranger , le malien ne veut pas rentrer dans le 21 eme siècle

      Quand je regarde les photos de babemba Traoré et tieba, je constate que le malien a les mêmes tenues vestimentaires. Vous avez déjà vu un breton , un alsacien aller au travail dans son costume régional ?

  6. Des propos laudateurs en somme de la part de ce journaliste .Sinko et Modibo ne sont pas des personnalités neutres. Si je ne m’abuse , je crois qu’ils sont chacun à la tête d’une formation politique. Alors voulons-nous nous faire harakiri en leur confiant la transition qui s’ouvre?

    Si les dires de L’independant s’avérait exact ce serait encore un nouvel échange de bon procédés entre des compères qui se renverrons le pouvoir a travers un simulacre d’élection. Rappelez vous le tandem Poutine-Medvedev ou Alpha-ATT.

    Vigilance mes chers compatriotes !

  7. Memoires du Mali: Voici la liste des officiers félons qui trahirent la république, le Drapeau national et le président Modibo Keita le 19 Novembre 1968.
    1…Le lieutenant Moussa Traoré 2… Le capitaine Yoro Diakité 3…Le lieutenant Baba Diarra 4….Le lieutenant Youssouf Traoré 5….Le lieutenant Filifing Sissoko 6….Le lieutenant Joseph Mara 7….Le lieutenant Kissima Doucara 8….Le lieutenant Tiécoro Bagayogo 9….Le lieutenant Mamadou Sanogo 10…Le Capitaine Malick Diallo 11…Le Capitaine Charles Samba Sissoko 12…Le Capitaine Mamadou Sissoko 13…Le lieutenant Missa Koné 14….le lieutenant Karim Dembélé.

    ●Moussa Traoré a fait construire le bagne de Taoudeni à 1800 kilometres de Bamako et y massacrèrent : • Le capitaine Yoro Diakité vice président du comité militaire en 1972 • Le lieutenant Colonel Kissima Doucara ministre de la défense de l’intérieur et de la sécurité mort et enterré au va-vite en 1984. • Le lieutenant colonel Tiécoro Bagayogo ancien chef des services de sécurité mort en 1984 et enterré au va-vite

    ● Moussa Traoré a fait condamner aux peines infamantes et affligeantes ses anciens compagnons d’armes pendant 10 ans dont : •Le lieutenant colonel Joseph Mara ▪︎Le lieutenant colonel Charles Samba sissoko • Le lieutenant colonel Karim Dembélé • Le capitaine Malick Diallo.Moussa Traoré a fait exiler pendant 10 ans son meilleur ami en la personne du Colonel Youssouf Traore.

    ● Moussa a décimé l’armée malienne en tuant les officiers qui sont se battus et qui ont gagné la guerre contre la rébellion separato–terroriste . Moussa Traoré a tué à lui seul en 23 ans de pouvoir sanguinaire, 87 officiers de l’armée malienne dont les plus célèbres furent le Capitaine Dibi Silas Diarra (qui a fait chanter le Chœur en langue Bwa( BoBo) la troupe de Kidal pendant la semaine de la jeunesse), Le capitaine Abdoulaye Diallo dit Dax gendarme émérite , le Lieutenant Jean Bolon Samaké militaire (un autre crack de l’armée malienne). Etcera….etcetera.

    ● Tous les 13 officiers qui participèrent au pronunciamiento de 1968 sont morts. Seul survivant le Lieutenant colonel Missa Koné . Que la terre leur soit légère.

    • Sabali!
      Un ami m’a envoye’ ce texte le jour du deces d’AL MARHOUM MOUSSA TRAORE!!! Le grand pere de mes enfants AL MARHOUM LIEUTENANT COLONEL BAKARY COULIBALY (DIRECTEUR DE LA GENDARMERIE NATIONALE DU MALI) QUI ETAIT LE PATRON DU PC OPERATIONNEL DE BAMAKO DURANT LES EVENEMENTS DE 1991, ETAIT PARMI LES TOMBEURS DE MOUSSA. CELA NE M’EMPECHE PAS DE RECONNAITRE LA VALEUR DE L’HOMME! MOUSSA ETAIT TRES DIGNE ET TRES HONNETE! IL N’AVAIT PAS LA FOLIE DE L’ARGENT. LA TRADITION MAURE DANS LAQUELLE JE SUIS NE’ ET J’AI GRANDI, NE ME PERMET PAS DE DIRE DU MAL DES MORTS. SI TU ANALYSES DE PRES LES OFFICIERS DU CMLN QUI SONT MORTS DURANT LE REGIME DE MOUSSA, TU CONSTATERAS QU’IL Y AVAIT UNE AFFAIRE DE DETOURNEMENT!!!! LES RICHES DE FAIM ET LES VILLAS DE LA SECHERESSE SONT DES EXPRESSIONS QUI ONT VU LE JOUR SOUS LE REGIME MOUSSA. ALLEZ-Y SAVOIR LA RAISON!
      KINGUIRANKE’, SABALI!!!!!

  8. L’essentiel est de comprendre que ce vide a’ la tete de notre faso ne peut pas continuer!
    J’etais tres touche’ par les images des funerailles d’AL MARHOUM PRESIDENT MOUSSA TRAORE’! Meme dans la mort, Moussa a demontre’ qu’il peut unir le Mali et lui montrer le chemin a’ suivre. J’ai eu des larmes aux yeux en regardant les forces armees maliennes malgre’ leurs moyens tres limite’s, defiler pour rendre un vibrant hommage a’ un homme humble, digne, honnete et sincere qui symbolisait les grandes valeurs de notre Maliba!
    Mes amis, notre faso le Maliba traverse une crise profonde mais il ne tombera jamais! La derniere declaration publique de l’homme qui a dirige’ le Mali pendant 23 ans, etait de nous dire qu’il n’avait jamais perdu espoir quand il s’agit du Mali et du peuple malien. Tonton Moussa, RIP! NOUS FAISONS LA PROMESSE DEVANT ALLAH ET DEVANT LES HOMMES QUE NOUS NE DESESPERONS PAS ET NOUS NE DESEPERERONS JAMAIS QUAND IL S’AGIT DU MALI!
    LE GRAND BANDITISME, LE JIHADISME, L’ETHNOCENTRISME ET LE RACISME NE SONT PAS MALIENS! Le Mali est un grand pays compose’ d’un grand peuple. Il est aussi une grande famille et nous sommes tous lie’s par le sang, le mariage, l’amitie’ et/ou la parente’. Le tres grand materialisme, la grande corruption et la grande mechancete’ sont des concepts etrangers. LE VRAI MALIEN EST BON, HONNETE ET HUMBLE! IL/ELLE ACCUEILLE L’INCONNU DANS SA FAMILLE ET PARTAGE AVEC LUI LA NOURRITURE QU’IL/ELLE A. Mes amis, faites appel a’ ces grandes valeurs qui ont permis a’ notre peuple de batir des empires et des royaumes, pour combattre les maux qui detruisent notre faso et son tissu social afin de reconstruire un MALIBA uni, debout, developpe’ et respecte’!
    IL N’ Y A PAS UN PROBLEME QUE LE PEUPLE MALIEN NE PEUT PAS SURMONTER! QUAND LES MALIENNES ET LES MALIENS S’UNISSENT ET SE DONNENT LA MAIN, ILS PEUVENT SOULEVER DES MONTAGNES!
    VIVE LE MALI!
    VIVE LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!!!

  9. Depuis quelques jours, les griots ont trouvé du travail.
    Chaque farfelu paie un mauvais journaliste pour lui tisser une couronne.
    Nous avons droit chaque jours à une feuille de louange d’un prétentieux.
    Moussa Sinko a trouvé un faux Siramankan Keïta pour nous dire qu’il est l’homme de la situation avec des diplômes, des formations, des grades de l’expérience des voyages et une foultitude de langue parlées et écrites.
    Par contre, le Griot a oublié de mettre en avant un exploit de Sinko que les Maliens ne sont pas prêt à oublier : la proclamation de la victoire de IBK avant le décompte des bulletins de vote.
    Un exploit qui a mis en colère une autre dévouée de IBK: la présidente de la cour Manassa.
    Merci Siaramankan Djéli mais ton général de Salon est mieux dans son salon climatisé.

    • kankan, IBE’ TOUBABOU FANA ME’!!!!!!!
      KANKAN DOES SPEAK FRENCH!!!!!!! I THOUGHT THAT YOU COULD WRITE IN ENGLISH ONLY. LOL!!!!!
      KANKAN, SABALI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. Trop de porteurs ou ex-porteurs de tenue, police et militaires, non ce n’est pas possible, et Modibo n’a pas ete un bon premier Ministre sous ATT tout comme Moussa Sinko qui a ete un Ministre tres medicore et a tout fait pour faire gagner Boua le ventru IBK au premier tour. Non l’integrite de Modibo et Moussa est tres questionable.

  11. Moussa Sinko? Ce farfelu qui, en 2013 avait déclaré déclaré IBK gagnant dès le premier tour sans aucun chiffre à l’appui? Mon Dieu!

    • Monsieur COULIBALY ne sait pas parler. Il faut un bon orateur il faut le faire ministre de l’administration territoriale. ou de la défense car c’est un bon excécutant pas un leader.

      DONC SOIT MODIBO SIDIBE SOIT CHEICK MODIBO DIARRA QUI ONT LES 2 A SAVOIR PARLER AUX GRANDS DE CE MONDE SANS COMPLEXE BON EXECUTANT A LA FOIS

  12. Modibo Coulibaly à fait quoi ? n à pas de vision long terme.
    Il faut mettre Cheick modibo Diarra qui a fait des choses doit être president et le laisser choisir son premier ministre

    Lui il a créé l université virtuelle africaine et a une école qui fait 94% de réussite au bac malgré la crise
    Il a créer un centre de recherche sur l energie solaire à bamako

    L amour de son pays se prouve par des actes concrets pas par du blabla comme les autres le font

    • Cheick Modibo Diarra qui a mis son beau-frere comme directeur de la Douane du Mali, gros voleur et corrompu. Son integrite est nulle! Un echec politique aussi!

      • Cheick Modibo n’a jamais volé sinon il serait déja arreté par la junte

        Avec lui les salaires étaient payés sans aide extérieure. Comment tu peux dire cela sans preuves.

        • Moi avec lui j’étais payé le 26 du mois . et ce grace a son systéme mis en place a la douane.
          Avec IBK lorsque j’avais mon salaire du mois début du mois c était je

      • Cher Kinguiranke si c’était un voleur tu crois que BILL GATES l’aurait pris
        Toi la il faut réfléchir un peu avant de parler

        Je connais bien CMD il payait de sa poche et il a monté une école et un centre de recherche sur le solaire.
        C’est un visionnaire et c’est cela dont le MALI a besoin

        Il avait commencé a faire la chasse aux fonctionnaires rentré avec des faux diplomes . C’était déjà la un début de refondation de l’état malien

        Les autres moi je vous le dis ils s’en foutent pas mal de ça. Alors que c’est le capital humain qui fait qu’un pays comme la Suisse qui n’a rien est devant nous.

        • Bill Gates est lui-meme un voleur, demandes aux Indiens ce qu’il a fait chez eux? Il a ete chasse de l’Inde avec son argent de la grande corruption!

  13. LES GENS QUI ONT FAIT DES ETUDES CORANIQUES ET FRANCAISES NE SORTIRONT JAMAIS CE PAYS DES RUINES! JAMAIS!

    PREMIER MINISTRE MALIK COULIBALY ET NON LE VIEUX VOLEUR MODIBO SIDIBE, NOUS SAVONS BIEN QUE LE VIEUX MAMBI SIDIBE ET SES FILS ONT ETE ET SONT AGENTS DE LA FRANCE DEPUIS TOUJOURS!

    MOUSSA SINKO DOIT ETRE SUIVI DE TRES PRES PAR LA JUNTE CAR IL A L AIR D APPARTENIR A CETTE FRANCE ENVAHISSANTE!
    LA FRANCE ET L ARABIE, DEUX MALHEURS DE L AFRIQUE (FAAROHW).

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here