Abdel Kader Sangho dit Saint, président du réseau national du management des organisations sportives du Mali (RENMOS) : Un pas de plus pour le sport au Mali

1

Abdel Kader Sangho communément appelé Saint est le président du Réseau National du Management des Organisations Sportives du Mali (RENMOS). Il est également le directeur de programme du Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM). Diplômé de la prestigieuse école Canadienne de management, M. SANGHO et son escouade ambitionnent de relever les défis majeurs dont le sport fait face au Mali. Il  nous a accordés une interview exclusive sur son organisation.

L’Express de Bamako : Comment est né ce réseau ?

Abdel Kader Sangho : Ce réseau est né de la volonté de certaines personnes qui sont des actrices  du sport. Celles-ci ont eu la chance de faire une formation en management. Suite à cette formation, nous nous sommes fixés comme objectif de matérialiser toutes les connaissances acquises, d’où la création de ce réseau. Il sera basé sur l’expertise, sur la compétence et on va accompagner les fédérations nationales et les associations sportives dans l’amélioration de la gestion du sport.

L’Express de Bamako : Votre bureau a été constitué sur quelle base ?

Abdel Kader Sangho : Nous avons fait une assemblée générale, nous étions constitués des personnes qui ont eu à faire des cours avancés sur le management du sport. J’étais le directeur des cours, c’est moi qui ai formé les autres. Nous avons créé ce réseau et mis un bureau sur place.

L’Express de Bamako : Vous venez d’organiser une journée d’échanges à l’intention des journalistes sportifs, quel était l’objectif recherché à travers cette formation ?

Abdel Kader Sangho : L’objectif de cette journée de réflexion était d’informer et de sensibiliser les gens sur l’importance du management. Nous avons présenté beaucoup d’outils de management. Donc, nous voulons que les fédérations, les journalistes sportifs s’approprient du management. Nous avons aussi choisi un thème sur le rôle social du journaliste, développé par les éminents professeurs (Gaoussou DRABO et Sidiki N’FA KONATE) qui ont vraiment parlé du journalisme en situation de crise. Ce thème était très approprié pour être à la disposition du public et amélioré leur compétence.

L’Express de Bamako : Pouvez-vous nous parler des axes prioritaires du réseau ?

Abdel Kader Sangho : Ils  sont nombreux. Nous voulons formaliser la dimension fondamentale de la culture managériale et faire la promotion des valeurs olympiques, notamment le respect, l’expertise, l’amitié, la tolérance, l’éthique et la déontologie et le principe de bonne gestion. Ce sont des valeurs qui sont très importantes. Aussi, nous nous sommes engagés à renforcer la capacité des organisations sportives à travers beaucoup de formation et d’actions qui peuvent améliorer la gestion du sport au Mali.

L’Express de Bamako : Qu’est ce que votre réseau envisage de faire très prochainement pour résoudre la crise qui secoue le football malien ?

Abdel Kader Sangho : Ce réseau en tant qu’acteur du sport, nous sommes concernés. Officiellement nous ne sommes pas saisis, mais de toute façon nous avons l’expertise, nous allons accompagner toutes les personnes qui sont dans la gestion de la crise. Même si nous ne sommes pas saisis de façon officielle, nous allons travailler avec une méthodologie qui nécessite un mandat au préalable pour travailler sur un aspect, sur ce sujet. Nous allons apporter notre contribution quand nous serons sollicités.

Réalisée par Mohamed DIAKITE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bon courage mon Walli. Cela nous changera du pilotage à vue dont sont coutumiers nos dirigeants.

Comments are closed.