CAN 2008, Mali-Bénin : une recette record

0

Le président chargé de l”impression et de la sécurisation des billets et cartes financés par le Budget national, Abdoulaye Coulibaly se frotte les mains.

Tous les billets du match Mali-Bénin de la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2008 (25 mars au stade du 26 Mars) ont été vendus avec en prime une recette record de 59. 165.000 F cfa. "Le précédent record était de 54 millions. Pour ce match, on avait tablé sur une recette prévisionnelle de 75 millions de F cfa. On n”a pas atteint ce chiffre, mais on a réalisé un nouveau record", se réjouit Abdoulaye Coulibaly avant d”indiquer que 10.000 billets de 1500 F et 35.000 autres de 1000F avaient été confectionnés par la commission chargée de l”impression et de la sécurisation des billets et cartes financés par le Budget national.

Concernant les 5000 cartes qui étaient proposées à 5000F, seulement 1426 ont pu être vendues (7.130.000F, contre 50 millions pour les deux catégories de billets). Quid des anciens billets du match Mali-Togo (8 octobre 2006) vendus à certains supporters, quelques heures avant le coup d”envoi du match de dimanche. "Ces billets ont été mis sur le marché par la Fédération malienne de football (FMF) sans accord préalable de notre commission. La fédération nous a simplement expliqués qu”elle a été envahie par plusieurs centaines de supporters et qu”elle a dû mettre ces billets sur le marché pour palier à une situation urgente", répond Abdoulaye Coulibaly avant de préciser que le nombre de billets mis en circulation par l”instance dirigeante du football national s”élève à 2035 qui ont été vendus 1000F l”unité, soit une recette de 2.035.000 F.

Les charges relatives à l”organisation du match (entre autres on peut citer la rémunération des vendeurs de billets, des contrôleurs et techniciens du stade, le maintien d”ordre, la commission d”organisation, la location de véhicules, la supervision, l”impression et la sécurisation des billets) se sont élevées à 33.541.225 F. "Après avoir calculé ces différentes dépenses, nous nous sommes retrouvés avec une recette nette de 25.623.775 F cfa", indiquera Abdoulaye Coulibaly. Comme pour toutes les rencontres internationales financées par le Budget national et conformément à l”Arrêté interministériel du 5 avril 2002, la recette nette du match (25..623.775 F cfa) a été repartie en trois parties : 65% pour le Trésor public (16,6 millions de F cfa), 20% pour le stade du 26 Mars (5,1 millions de F cfa) et 15% pour la Fédération malienne de football (3,8 millions de F cfa).

Il faut rappeler que ce barème s”applique uniquement aux rencontres internationales financées par le Budget national et que la Commission chargée de l”impression et de la sécurisation des billets et cartes n”est pas concernée par les compétitions organisées par la fédération et les autres instances sportives.

S. B. TOUNKARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER